Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La Coop Cerno, leader européen du cerneau de noix

28/08/2020 | Depuis plus de 35 ans, la Coop Cerno, installée à Cénac-et-Saint-Julien (24) fédère 500 producteurs de noix, assure la promotion de la filière et se développe.

La Coop Cerno s'est spécialisée sur le cerneau de noix et exporte 60 % de sa production

La coopérative Coop Cerno, crée en 1983, installée à Cénac et-Saint Julien compte avec ses filiales une cinquantaine de salariés pour un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros dont 60 % sont réalisés à l'export. La coop Cerno récolte 3000 tonnes de noix chaque année, ce qui représente près de 30 % de la production départementale. Le bio représente 28 % et connait une forte progression des surfaces. La Coop cerno vient d'inaugurer ses nouveaux locaux administratifs, l'occasion d'évoquer la problématique du stockage de l'eau pour les producteurs. la noix en a besoin pour se développer.

La coopérative, Coop Cerno, créée en 1983 à Cénac et Saint Julien, qui réunit quelque 500 producteurs de cinq départements, connaît depuis quelques années une croissance exponentielle de son activité. Aujourd'hui, elle compte une cinquantaine de salariés dont une quarantaine pour les deux sites de production de Cénac, pour un chiffre d'affaires moyen annuel de 35 millions d'euros. "Chaque année, la coopérative investit entre 500 000 euros et 1,5 million d'euros dans le cadre d'un plan quinquennal. L'an dernier, nous avons achevé la dernière partie de l'agrandissement de l'usine de cerneaux. Cette année, ce sont les bureaux administratifs que nous inaugurons aujourd'hui. L'an prochain, nous construirons une nouvelle chambre froide pour un montant de 600 000 euros et en suivant la construction d'un nouveau bâtiment pour le traitement des noix coques, qui va passer de 3500 m2 à 7000 m2", détaille Fabien Joffre, président de Coop Cerno.
La coopérative collecte  3.000 tonnes de noix et 500 tonnes de cerneaux auprès de ses 500 adhérents sur cinq départements dont 28% en agriculture biologique. Engagée dans la démarche bio depuis plus de vingt ans, Coop Cerno est le leader national de la noix bio. Le groupe s'articule autour de trois unités : une usine dédiée à la noix en coques à Cénac, une usine dédiée au cerneaux à Cénac et une unité de cassage de noix en Moldavie.

60 % à l'export dans 15 pays

La collecte de la coopérative représente près de 30% de la production départementale dont 1 500 tonnes qui peuvent prétendre à l’Appellation d'Origine Protégée "noix du Périgord", créée en 2002. Production emblématique du Périgord, la noix est une filière soutenue par le Conseil départemental à travers des aides à la plantation, aux protections et au matériel de post-récolte dans le cadre de la vente directe pour des surfaces inférieures à 10 ha. L'an dernier, 50 personnes ont pu bénéficier de ces aides spécifiques. La Coop Cerno, qui a fait depuis le début, le cerneau sa spécialité, commercialise l'équivalent de 12.000 tonnes de noix dans 15 pays avec 60% à l’export (Allemagne, Italie, Portugal, Espagne). "Au fil des ans, nous avons acquis un véritable savoir-faire sur le cerneau. C'est devenu un métier spécifique. Nous sommes devenus le premier faiseur du cerneau européen. La demande du marché est en croissance. Nos clients sont l'industrie agroalimentaire, des grossistes, des acteurs de la patisserie industrielle. On travaille à la demande du client industriel. Ce sont des gros marchés. On ne peut pas se louper," explique Jean-Pierre Tuneau, le directeur général qui fut le premier salarié, lors de la visite de l'usine. Il cherche à diversifier ses approvisionnements.  Les perspectives demeurent bonnes, notamment avec la grande distribution qui aujourd'hui est demandeuse : la noix est un produit végétal à la mode, riche en oméga 3.

La problématique du stockage de l'eau 

Fabien Joffre, président de Coop Cerno et producteur de noix et éleveur, a profité de cette inaugaration et du parterre d'élus présents, pour soulever plusieurs sujets. Le premier concerne la renaissance d'une véritable interprofession de la noix. "Nous avons besoin de nous organiser pour être plus performants. La production est trop tributaire du marché mondial, c'est lui qui commande et ce malgré les bonnes intentions des états généraux de l'alimentation. La fluctuation des cours est trop importante : il y a trois ans, le prix payé producteur était autour de 3,20 euros le kilo sur de la franquette conventionnelle, l'an dernier, c'était 2,30 euros et cette année, nous sommes à 2,50. Il nous faut aussi valoriser l'image d'un cerneau France." Autre sujet abordé, celui de l'énoisage :  la niche sociale sur les énoiseurs a été supprimée par les députés.  L'énoisage, qui représentait souvent un complément de revenu pour des personnes touchant de petites retraites se fait désormais en Modalvie. "Il faut continuer à faire de l'énoisage en Sarladais, C'est une tradition," a insisté Fabien Joffre, à l'intention des élus et surtout du député Jean-Pierre Cubertafon, qui était invité. Fabien Joffre a également pris sa casquette de responsable syndical en soulevant l'enjeu majeur du stockage de l'eau. "Les épisodes de fortes chaleurs sont de plus en plus fréquents, l'irrigation devient indispensable pour les producteurs de noix. La loi sur l'eau plombe certains projets, alors que les agriculteurs ont de plus en plus besoin de stocker l'eau l'hiver, la pluviométrie est sufffisante en Dordogne. Il faut que l'on arrive à faire aboutir des projets de territoire et davantage faire preuve de bon sens."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3919
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Le Palso est une association représentant les acteurs de la filère palmipède du grand Sud-Ouest Agriculture | 30/09/2020

Un vingtième anniversaire particulier pour l’IGP Foie Gras du Sud-Ouest

Pierre Courdurié en train de travailler le raisin en fermentation Agriculture | 25/09/2020

Vendanges : rencontre avec Pierre Courdurié, vigneron à Saint-Christophe-des-Bardes

Le périgourdin Didier Gouraud à la tête d'Interbev Nouvelle Aquitaine Agriculture | 20/09/2020

Le périgourdin, Didier Gouraud, à la tête de la filière viande en Nouvelle-Aquitaine

Safer Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 17/09/2020

La Safer tire son bilan régional

Anthony Brun dans sonexploitation de Saint-Bonnet sur Gironde Agriculture | 17/09/2020

Vendanges : le terroir de cognac sauve les meubles

Anne Fichet au milieu de ses fleurs Agriculture | 11/09/2020

De la plante à l'hydrolat, l'agriculture dans le respect du vivant chez Anne Fichet à Saint-Savinien (17)

Quelques unes des génisses que Joël Sillac présentera lors du Concours national Bazadais 2020 à Vieux Boucau Agriculture | 08/09/2020

Retour en terres landaises pour le concours national Bazadais !

La maison de retraite pour poules pondeuses de Coussac-Bonneval va s’agrandir en 2021. Agriculture | 07/09/2020

La Safer a accompagné l’installation d’une maison de retraite pour poules en Haute-Vienne!

La Fédération des Vignerons Indépendants de Nouvelle Aquitaine lors de sa soirée à Artigues Agriculture | 04/09/2020

Les vignerons indépendants régionaux font leur rentrée

Dominique Graciet a présenté la note de conjoncture agricole à Limoges. Agriculture | 03/09/2020

Une année compliquée, en Limousin, pour les agriculteurs entre confinement et sécheresse