Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Retour en terres landaises pour le concours national Bazadais !

08/09/2020 | Les Bazadaises seront à l'honneur les 11 et 12 septembre à Vieux-Boucau... 14 ans que le concours national de la race n'avait pas eu lieu dans les Landes pourtant berceau de la race

Quelques unes des génisses que Joël Sillac présentera lors du Concours national Bazadais 2020 à Vieux Boucau

Les vendredi 11 et samedi 12 septembre 2020, dans les Landes, c'est l'élevage à la plage ! Et pour cause, le Concours national de la race Bazadaise et le Concours départemental de l'élevage s'allient pour deux jours de fête mêlant grand public et professionnels autour de l'élevage. Le premier rejoint le second dans le cadre des Journées Elevage et Terroirs organisées à Vieux Boucau. Plus de 300 animaux, vaches, chevaux, moutons seront ainsi réunis au fronton de la cité. Un dépaysement certain pour la vingtaine de vaches Bazadaise que Joël Sillac, éleveur à Perquie, à la frontière des terres du Marsan et de l'Armagnac amènera concourir. Président d'Excellence Bazadaise, il évoque ce concours, et l'enjeu pour la race qu'il affectionne tant : la belle race Bazadaise.

Le concours national de la race Bazadaise a lieu tous les deux ans. «  C'est un temps de rencontre important pour nous, éleveurs. Bien sûr on espère avoir un prix, mais c'est surtout un moyen de se retrouver et d'échanger. Et puis ça maintient aussi une certaine dynamique. Malgré le contexte, on a voulu organiser le concours ; parce que si on avait attendu un an de plus ça aurait porté tord à la race. » Et, que tout le monde se rassure, « les conditions de sécurité sanitaire seront assurées » ajoute celui qui a régulièrement la préfecture à ce sujet au bout du fil...

" 400 animaux dans le département, contre 250 il y a 10 ans "
Une race Bazadaise qui est pour le moins dynamique au sein de l'élevage bovin national, puisque « dans un contexte de diminution des effectifs allaitants (autrement dit les races à viande) le nombre de Bazadaises, lui, augmente », précise, content, le Président de la Race. Bien qu'elle reste la plus petite race en France, le troupeau national compte 10 000 vaches contre 5 000 il y a 10 ans...
Une dynamique dont l'élevage landais, qui appartient au berceau de la race, est un des moteurs. « Nous avons environ 400 animaux dans le département, contre 250 il y a 10 ans ». Bref, un bel élan porté par de nombreux jeunes éleveurs que Joël Sillac tient à préserver. La raison aussi d'une certaine fierté à organiser le concours national dans les Landes où il n'était pas revenu depuis 2006.

D'autant que ce concours, c'est également « et surtout », appuie-t-il, l'occasion de venir à la rencontre du grand public. Alors que le confinement a été l'occasion inattendu d'un rapprochement entre consommateurs et agriculteurs, ces deux jours de concours, au bord de la plage, c'est « un moyen de ne pas se faire oublier », reconnaît l'éleveur. D'autant que la Bazadaise a une bonne image auprès des consommateurs. « Elle s'engraisse bien, elle met bien son persillé, reste juteuse... Ça plaît aux consommateurs et aux bouchers ».

" Défendre une race, c'est contribuer à son développement "
Avec sa rusticité et sa capacité à s'adapter à tous les environnements, même rudes, la qualité de sa viande est bien une des raisons du développement actuel de la race auprès des jeunes éleveurs, estime Joël Sillac. Sans oublier « un prix carcasse départ de ferme satisfaisant » pour les éleveurs, qui apprécient aussi la docilité de ces jolies vaches, pour peu que la main de l'éleveur le soit aussi. Aux champs, quand Joël les siffle, ses « fifilles » ne se font pas trop prier pour le rejoindre... Lui, s'il est amoureux des Bazadaises, et au-delà des races à faibles effectifs, c'est aussi parce qu'en tant que races rustiques, « elles ont une histoire, elles sont le marqueur d'un territoire ». Mais attention loin de lui l'idée de faire de la Bazadaise « une race de carte postale », bien au contraire. Pour l'éleveur landais, "défendre une race, c'est contribuer à son développement", et le concours y participe.

Joël Sillac, éleveur de Bazadaises à Perquie dans les Landes et Président d'Excellence Bazadaise, au prés avec l'une de ses vaches

Car si la Bazadaise a semble-t-il tout pour plaire, le concours, c'est encore l'occasion de chercher à améliorer la qualité des animaux. « Une culotte charnue et du développement musculaire pour la viande, mais aussi un très bon bassin pour faciliter le vêlage... », voilà quelques uns des critères clefs attendus par les juges du concours. Avec bien entendu, le respect des standards de la robe grise et des muqueuses (bout du museau et contour des yeux) claires. Mais pour autant, « il s'agit d'avoir une originalité, mais pas de se marginaliser, une Bazadaise doit rester une Bazadaise... »

Une centaine d'animaux en concours, et de la convivialité
A Vieux-Boucau, vendredi et samedi, c'est une centaine d'animaux qui défileront représentant une vingtaine d'éleveurs. « Pour la plupart ils viennent du grand Sud-Ouest, mais aussi de plus loin pour quelques autres : la Lorraine, l'île d'Oléron... ». Des éleveurs qui garderont l'oeil ouvert pour repérer les meilleures bêtes et observer l'évolution de certains jeunes issus de taureaux primés... Car « les concours, rappelle Joël Sillac, c'est aussi l'occasion de voir comment les autres travaillent... et de faire des achats ».

Concrètement la journée du vendredi donnera lieu au concours par section (autrement dit par âge), quand le samedi verra attribuer les prix spéciaux, comme les prix des familles ou les Championnats au sein des catégories jeunes et adultes, qui autrement dit, désignent "les meilleurs des meilleurs animaux".
Si tout cela est bien sûr très sérieux, ce moment de retrouvailles entre éleveurs et grand public se veut aussi très convivial. Et le programme de ces 2 jours en est l'illustration gourmande. Le vendredi midi et soir, deux repas sont proposés aux éleveurs et au public de passage à base, pour l'un, de veau de race Bazadaise, et pour l'autre, de bœuf de race Bazadaise (origine Landes dans les 2 cas), le tout, en soirée, animé par la banda de Samadet et le conteur gascon Lou Jan de Buros.

Un témoin des traditions locales
Quant au samedi matin le Concours départemental de l’élevage se tiendra en parallèle du concours national Bazadais. Un concours landais co-organisé par la Chambre d’agriculture des Landes et la Fédération des Comices qui rassemble en moyenne 300 animaux. Côté bovins, il y aura outre les Bazadaises, des Blondes d’Aquitaine, des Limousines, et les laitières Prim Holstein, mais aussi des Poneys Landais et des Chevaux Lourds.
Quelques chèvres et moutons notamment viendront eux aussi donner un peu de voix à ce comice, témoin des traditions locales mais toujours renommé dans les départements voisins. Une grande et belle fête fermière complétée là encore, par un repas préparé par les producteurs de Bienvenue à la Ferme. Au menu : assiette landaise, tournedos de canard -  piperade, fromage, tourtière. De quoi se régaler les yeux et les papilles !

Programme : https://landes.chambre-agriculture.fr/

Découvrez l'exploitation de Joël Sillac en vidéo

Solène Méric et Julien Privat
Par Solène Méric et Julien Privat

Crédit Photo : Julien Privat

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16657
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr