Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Station de Lanaud : La première vente dématérialisée attire plus de 300 participants

10/06/2020 | Une première dans le haut lieu de la race limousine

Le tournage des vidéos pour chaque veau vendu lors de la 1ère vente en ligne de Lanaud

Pour la première fois de son histoire, la station de qualification de Lanaud située à Boisseuil (Haute-Vienne) a organisé une vente en ligne pour sa quatrième série de jeunes reproducteurs. Lors de la vente des « Espoirs » ce matin, 45 veaux sur 52 ont trouvé preneur avec des prix à la hausse.

Le Covid-19 n’aura pas eu raison de la quatrième vente de la saison à la station de Lanaud qui organisait, pour la première fois, une vente dématérialisée en direct de 52 « Espoirs », vente qui se poursuivra demain avec 51 RJ (Jeunes Reproducteurs) et 12 génisses. Les acheteurs français et étrangers ne pouvaient se retrouver physiquement dans le ring de Lanaud en raison des restrictions de circulation et de l’interdiction des regroupements de plus de dix personnes. Malgré tout, plus de 300 participants étaient connectés pour enchérir par tranche de 100 € via leur ordinateur, tablette ou smartphone. Des Espagnols, des Anglais et un Polonais étaient présents tandis que des éleveurs étrangers avaient chargé des techniciens d’Interlim de soumissionner en leur nom. Au final, 45 veaux ont été vendus, dont 8 à l’international (87 %) avec une moyenne de prix de 3 360 €. La meilleure enchère revient à Puma de l’EARL Rouches (Aveyron) adjugé à 6 300 €.

Filmés sous toutes les coutures

En amont, les animaux avaient été présentés individuellement lors d’un défilé filmé et commenté en conditions réelles, comme si la vente avait lieu. Depuis le 2 juin, les acheteurs pouvaient visionner la vidéo de chaque animal et sélectionner celui ou ceux pour lesquels ils voulaient enchérir afin d’acquérir le top de la génétique Limousine française. Un site Internet a été spécialement créé et développé par France Limousin Sélection pour que la vente se déroule dans les mêmes conditions que dans le ring.

Ainsi, 103 veaux composent cette vente (51 RJ, 48 Espoirs et 4 non qualifiés) provenant de 75 élevages issus de 32 départements. « Tous les voyants sont au vert, le nombre de participants était supérieur que lors d’une vente dans le ring constate Marc Gambarotto, le directeur du pôle de Lanaud, la moyenne de prix est plus élevée, elle se situe d’habitude à 3 200 € et le pourcentage vendu est supérieur. Nous sommes très satisfaits de cette première vente en ligne qui a nécessité un mois de travail à nos informaticiens pour développer un site. C’est de bon augure pour la vente des RJ. » Les veaux étaient entrés à la station de qualification voilà cinq mois, alors que la crise sanitaire n’était pas encore déclarée. « Nous avions la responsabilité de commercialiser ces veaux que les éleveurs nous avaient confiés ajoute-t-il, nous avons donc essayé de renouer avec l’ambiance du ring et des ventes en main levée pour valoriser au maximum ces animaux avec des enchères en direct, un temps imparti de deux minutes pour enchérir, afin de proposer un copier coller informatique de ce qui se passe habituellement. »

400 participants attendus demain

Les acheteurs potentiels pourront à nouveau en découdre dès demain en se connectant dès 10 h. Les organisateurs comptent attirer davantage de participants . « Nous espérons que 400 personnes seront derrière leur écran, il devrait y avoir davantage d’éleveurs sélectionneurs pour ces 51 RJ, les veaux qui ont obtenu les meilleures performances à la station. » Enfin, douze génisses seront proposées après le succès des trois premières ventes de femelles. Celles-ci proviennent de onze élevages issus de six départements, les éleveurs hauts-viennois étant les plus représentés avec quatre femelles. Pour la génomique, tous leurs indicateurs sont disponibles concernant l’allaitement, l’aptitude au vêlage, le développement squelettique et la facilité de naissance. Le succès de cette vente pourrait donner des idées aux organisateurs qui vont étudier la possibilité de coupler enchères physiques et enchères dématérialisées même si le retour aux ventes dans le ring reste le prochain objectif.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Pôle de Lanaud

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
28192
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr