Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

31/03/20 : La ville de La Rochelle a déposé une plainte lundi suite à un grave cambriolage de l’un de ses équipements de services publics. Du matériel d'entretien et de l’alimentation destinées aux écoles ont été volés. La Police national enquête.

30/03/20 : Transport. Suite à l'interpellation du Conseil Régional par la FNAUT Nouvelle Aquitaine, les prélèvement bancaires des abonnements TER annuels sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -

Les services d'Aqui.fr

Voir les services d'AquiPresse
  • Agence éditoriale
  • Formation et conseil
  • Régie publicitaire

Les brèves d'Aqui

Environnement

"Rendez-vous de la biodiversité" à Champagne-la-Noaille (19)

17/02/2020 | Le samedi 29 février à Champagnac-la-Noaille (19), la Maison de la Chasse et de la Nature accueillera l’événement « Rendez-vous de la biodiversité ». La Fédération Départementale des chasseurs de la Corrèze, le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine et l’Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine proposeront une après-midi sur le thème des zones humides tout en appelant à leur préservation. Au programme de la journée, balades commentées et débats ! Plus d’informations : nouvelle-aquitaine.fr

Partager sur Facebook


La Région et l'Union européenne soutiennent respectivement à hauteur de 16 000 € et 14 000 € le projet « Ensemble pour l'égalité paysanne » portée par l'association Andere Nahia, basée à Espelette et dont l'objet est notamment d'aider et d'accompagner des femmes porteuses de projet de développement local. Le projet soutenu vise plus particulièrement à créer un collectif d'accompagnement des agricultrices du Pays Basque dans toutes les étapes de leur vie professionnelle (formation, installation, immatriculation, maternité, retraite, représentation...).



La commune de Lormont propose à ses citoyens de s'inscrire pour constituer un réseau personnes «référentes», chacune agissant sur un secteur (une rue, un immeuble). Le Grand Tressan, la Ramade, Carriet, les Akènes, Bois fleuri, Alpilles-Vincennes sont les secteurs où la mobilisation s’organise peu à peu. Un formulaire d'inscription est à télécharger en ligne : lormont.fr



Un premier centre d'hébergement temporaire spécialisé COVID-19 a été mis en place en Haute-Vienne. 30 personnes malades sans gravité, qui sont sans domicile ou hébergées dans un centre qui ne permettrait pas de respecter les mesures de confinement pourront ainsi être accueillies et suivies médicalement. L'ouverture de ce centre est le fruit d'une coopération entre les services de l'Etat, l'ARS et le centre hospitalier Esquirol, qui met ses locaux à disposition et fournit les repas.



Dans le contexte exceptionnel actuel, la Maison des Ados du Pays Basque, AdoEnia (structure du Centre Hospitalier de la Côte Basque), propose un service téléphonique et numérique minimum, pour les jeunes de 11 à 21 ans et leurs parents. Il leur suffit d’appeler le 05.59.64.22.52 de 14h et 17h. En dehors de ces horaires, ils peuvent également envoyer un mail avec leur prénom (ou un pseudo) et leur contact téléphonique ou numérique à l’adresse contact@adoenia.fr, ou contacter le promeneur du net 64 via Instagram : « gillespdn64adoEnia».



Depuis le confinement, près de 2 900 entreprises ont demandé à bénéficier du chômage partiel, sur les 17 000 de Charente-Maritime. Toutes les activités sont concernées, et majoritairement les activités de l'hôtellerie-restauration. La DGFIP a accordé 650 mesures d'étalements des charges et d'impôts directs. Après la Gironde et les Pyrénées-Atlantiques, la Charente-Maritime est le 3e département de la région à enregistrer le plus de demandes de chômage partiel.



Un détachement de l’armée de Terre sera déployé à La Rochelle dans le cadre de l’opération Résilience à compter du 1er avril. Selon la préfecture, ce déploiement n'aurait pas vocation au maintien de l’ordre ou du contrôle des mesures de confinement, mais d'assurer la protection des sites sensibles, ainsi que des missions de surveillance et de présence dissuasive, en liaison avec les forces de sécurité intérieure. Ce déploiement est un dispositif national placé sous l’autorité du Premier ministre.



Après l'initiative de certaines maisons de cognac de fournir du gel hydroalcoolique, l'interprofession du cognac (BNiC) a décidé d'aller plus loin en fédérant ses adhérents autour d'une opération régionale pour produire, embouteiller et distribuer des solutions hydroalcooliques. Les viticulteurs fournissent l'alcool au labo Qualyse qui fabrique. Objectif à court terme : produire 8 000 flacons de 50 cl. Ils seront distribués à des médecins de villes, des pharmacies et des EHPAD des deux Charentes.



En raison des restrictions de déplacement pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19, le conseil départemental de la Dordogne a donc procédé à un vote électronique pour l’examen du seul et unique rapport à l’ordre du jour. Conformément à ce qui avait été annoncé lors de l’examen du budget primitif 2020, l’Assemblée départementale a voté à l’unanimité la reconduction du taux de Foncier Bâti identique à celui de 2019, s’établissant à 25,98 %, sans augmentation pour la deuxième année consécutive.



Suite à la demande de l'ARS, Grand Angoulême a mis en place un soutien pour assurer des collectes et des distributions d'équipements individuels (masques, gants, blouses, charlottes, lunettes, etc). Depuis vendredi, la Préfète a autorisé la vente de plants de fruits et légumes en Charente. Grand Angoulême vient soutenir l'agriculture et la consommation locale en ces temps de crise. Les producteurs du territoire peuvent contacter Grand Angoulême à l'adresse suivante : agriculture@grandangouleme.ff.



A compter du mercredi 1er avril, l'ensemble des lignes urbaines (10, 11, 12, 13 et 14) et des lignes inter-urbaines (21, 22, 23, 24 et 25) sont transformées en lignes "à la demande". La totalité des horaires et trajets habituels restent disponibles mais nécessitent une réservation au 0.810.810.977 (n° Azur - Service 0,08€ / appel + prix appel). Avant 17 heures pour pouvoir voyager le lendemain matin, avant 10 heures pour voyager l’après-midi.