Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

La Machine à Lire | La Machine à Lire à Bordeaux présente sa sélection estivale

La Machine à Lire

Vous n’avez pas encore vos livres pour cet été ? Bonne nouvelle : sélection été 2020 de La Machine à Lire est arrivée ! Romans, poésie, essais, polars, beaux-arts, bandes dessinées, littérature de voyage, livres pour la jeunesse : La Machine à Lire partage dès à présent les coups de cœur de l’équipe. 73 livres divers et variés sont proposés dans la librairie indépendante bordelaise aujourd’hui. Une sélection de qualité qui se veut être le reflet de cette librairie engagée.

« La reprise pour la Machine A Lire s’est très bien passée, déclare Hélène des Ligneris. C’était assez émouvant, après deux mois de fermeture, de revoir les clients, amis et lecteurs. » Cette reprise forte en émotion a été suivie de près par un événement très attendu de tous les habitués de La Machine à Lire : la sélection été 2020. Chaque année, l’équipe de la librairie fait deux sélections : une à Noel et une en juin. « Tout le monde s’y met, explique t-elle. Les libraires ont beaucoup de coups de cœur, chacun a envie de défendre des livres pour cette sélection, et le plus compliqué est de faire des choix. » Le conseil occupe une place de choix au sein de La Machine à Lire. « C’est son ADN », insiste Hélène des Ligneris.

Pour cette édition été 2020, La Machine à Lire présente une belle sélection, riche et diversifiée. 73 livres ont eu la chance de compter parmi les plus beaux coups de cœur de la librairie et surtout de ceux qui la font vivre. « On essaye d’être attentifs aux éditeurs pour qu’il y ait une concordance entre nos choix et les maisons d’édition que l’on soutient et que l’on défend, explique Hélène des Ligneris. Il ne faut pas qu’il y ait de grands oubliés concernant les éditeurs. On recherche en réalité une alchimie entre les choix des libraires et les maisons d’édition pour constituer une sélection équilibrée et variée. » Harmonieuse, cette sélection met en avant des œuvres très différentes autant dans le genre littéraire que dans le style de lecture.

Petit avant goût…

Lorsque l’on demande à Hélène des Ligneris si elle a des coups de cœur parmi les livres de cette sélection, elle choisit de parler de cinq œuvres. Très différentes les unes des autres, ses livres préférés sont à l’image de la nouvelle sélection de La Machine à Lire : diversifiée. Elle conseille d’abord le roman « Étés anglais » d'Elizabeth Jane Howard traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff et publié aux éditions La Table Ronde. C’est une saga qui commence et qui annonce la publication de 5 tomes. Le deuxième tome paraitra en octobre prochain.  « À Home Place, au cœur du Sussex, jardiniers, femmes de chambre et cuisinière sont sur le pont. La Duche orchestre le ballet des domestiques avant l'arrivée de ses trois fils, Hugh, Edward et Rupert Cazalet, en chemin depuis Londres avec épouses, enfants et gouvernantes», dévoile le synopsis. « C’est très délicat et je pense qu’après la période que l’on a vécue, ce livre nous offre de la douceur, de l’intelligence et de la justesse. Tous les sujets y sont évoqués avec un côté anglais qui m’a beaucoup plus », confie Hélène des Ligneris.

La Machine à Lire

Hélène des Ligneris indique également avoir beaucoup aimé  le livre « Il est des hommes qui se perdront toujours », de Rebecca Lighieri, publié aux éditions P.O.L.  « C’est une histoire d’une fratrie de trois enfants, qui se passe dans une banlieue défavorisée à Marseille, résume t-elle. Un des enfants raconte son enfance difficile. C’est une magnifique histoire d’amour familiale et c’est un mélange de sentiments qui fait que ce livre est un gros coup de cœur. Il se lit en une seule fois ! » Lui vient alors en tête un autre livre, lui aussi mis en avant par la sélection de La Machine à Lire. « Coupe sombre » d’Oscar Peer est un livre publié aux éditions ZOE, que la passionnée de lecture a également beaucoup aimé. « Cette fois-ci c’est l’histoire d’un homme qui sort de prison et qui arrive dans une ville où il va devoir faire face à l’hostilité des habitants. Il y a dans ce livre une confrontation avec la nature qui est très belle », se rappelle t-elle. Enfin, il sera possible de découvrir un autre gros coup de cœur de la libraire : le livre de Valerio Varesi, « Or, encens et poussière », publié aux éditions Agullo, une maison bordelaise. « C’est le quatrième livre d’un auteur italien que l’on défend beaucoup à Le Machine à Lire », explique Hélène des Ligneris. De nombreux autres conseils de lecture sont donnés chaque jour à La Machine à Lire, qui ne cesse de s’engager pour aider ses clients et cultiver l’envie de lire.

 

Pour plus d’informations, rendez vous sur le site Internet de La Machine à Lire !

Lucile Bonnin
Lucile Bonnin

Crédit Photo : La Machine à Lire

Publié sur aqui.fr le 10/07/2020