Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'actualité du Roman Noir : Jean-Patrick Manchette, de L'Affaire N'Gustro aux Lettres du Mauvais temps

10/09/2020 |

 Jean-Patrick Manchette, de L'Affaire N'Gustro aux Lettres du Mauvais temps

Jean-Patrick Manchette : L'Affaire N'Gustro (avril 71) - Réédition Série Noire- Juin 2020- 221 pages- 14 €-

Lire (ou relire) L’Affaire N’Gustro peut se faire à deux niveaux : un rappel historique de ce que fut « l’Affaire Ben Barka », comme on disait à l’époque, l’enlèvement en 1965, en plein jour et à Paris d’un opposant au régime dictatorial marocain, remis, on l’apprit par la suite, à des personnalités politiques de son pays, dont le général Oufkir, ministre de l’intérieur, tout cela sur le territoire français. Son corps ne fut jamais retrouvé et ce fut le début d’un scandale qui ébranla la Vème République et son président ; la collaboration de barbouzes, d’officines troubles françaises, voire de policiers, fut avérée. Alors adolescent, je me rappelle la conférence de presse du Général de Gaulle qui balaya la question de la responsabilité de l’État d’un ironiquement superbe « c’est l’effet de mon inexpérience », salué par des rires complaisants dans l’assistance ; avant, il est vrai, de se reprendre et de répondre sur le fond. Et tout dernièrement le livre de mémoires d’un agent israélien du Mossad raconte que Ben Barka fut enterré dans les fondations d’un immeuble, en banlieue parisienne.

C’est aussi le roman de J.P. Manchette, œuvre de fiction écrite 6 ans après les faits, qui prend à contre-pied l’indignation générale pour bâtir les confessions d’un nihiliste fascisant (un mélange du héros de l’Enfance d’un chef de Sartre, du destin perdu du personnage du Petit soldat, le film de Godard et un exemplaire de jeunes gens bien arrimés à l’extrême droite de l’époque). L’auteur imagine un dénommé Henri Butron, jeune voyou issu d’un milieu bourgeois, raciste, machiste et violent, faisant le coup de poing contre l’extrême gauche avec ses comparses, rescapé de la guerre d’Algérie ; non sans, finalement, être fasciné par l’intelligentsia de gauche, alors en croissance exponentielle - on est dans les années 1960-, et l’image qu’il arrive à se donner de lui-même, dans le miroir qui lui est alors tendu. Pour faire bonne mesure, l’auteur ajoute la participation du tout jeune Henri B. au cinéma « libidineux » (entendez pornographique, l’expression est de l’auteur dans sa correspondance) et bien sûr les rapports troubles avec un opposant- N’Gustro- d’un régime imaginaire d’Afrique subsaharienne. Être « salace et vil » (encore une qualification que l’auteur s’amuse à appliquer à lui-même, à nouveau dans ses lettres), Butron finit mal, on l’apprend dès les premières pages du roman. Manchette, prenant à contre-voie la carte du tendre traditionnelle du roman noir politique, joue avec les codes, malignement, poussant son lecteur à s’interroger sur le sens même de sa lecture d’un roman policier. Il en résulte une œuvre toute agitée des ressacs de la dérision et d’une auto- dérision, mais absolument dénuée de cynisme, et dont le lecteur sort « ravi des orteils à l’entendement », selon la bienheureuse formule de l’auteur même.

La préface à la fois personnelle et savante de Nicolas Le Flahec, universitaire bordelais, et la lettre inédite et émouvante de Manchette encadrent la présente réédition de ce précieux roman.

Jean-Patrick Manchette : Lettres du mauvais temps- Correspondance 1977-1995- préface de Richard Morgièvre- Éditions de La Table Ronde- 539 pages-27,2 €- mars 2020

Ce recueil de lettres écrites par Manchette entre 1977 et 1995, date de sa disparition, complète l’actualité littéraire de l’auteur1. Soit 213 missives adressées à des interlocuteurs aussi nombreux que divers : dans le désordre, les auteurs américains Donald E. Westlake et Ross Thomas (ce dernier, un peu oublié mais hautement recommandable), dans leur langue vernaculaire, tout comme certaines lettres aux écrivains de langue espagnole ; les traducteurs de ses romans en langue étrangère pour les semoncer d’importance, mais avec une exquise politesse sur les inexactitudes de leur texte ; ses amis comme Pierre Siniac et d’autres rares écrivains pour dire en général tout le bien qu’il en pense (Jean Echenoz..). Il écrit admirablement, je reste confondu et fonds d’admiration devant l’élégance et pour le dire balistiquement, l’extraordinaire puissance d’arrêt de sa prose. Pour rester dans le noir contexte, sa langue cogne souvent comme un crochet du gauche (voir par exemple les lettres aux écrivains Jean-François Vilar ou Serge Quadruppani). Il est toujours sincère et direct, et la dernière missive du recueil adressée à des élèves d’un lycée professionnel de Dordogne et à leur professeure est belle à ce titre et comme un prégnant testament littéraire, transmission à de jeunes lecteurs. Ajoutons son amour des échecs (qu’il partage avec le privé Marlowe de Chandler) et sa science du coup à l’avance, à l’œuvre entre autres dans cette affaire N’Gustro, on y revient. On conclura cette présentation par le souci constant de son engagement « dans un boulot de critique de [sa] propre activité » de romancier, ce qui rend encore plus passionnante la lecture de ces écrits.

1 Voir aussi le recueil Play it again, Dupont Chroniques ludiques, réédition d’articles sur les jeux de stratégie- Éditions de la Table ronde – 2020-152 pages

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : BD

Partager sur Facebook
Vu par vous
5995
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !