Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Nouvelle-Aquitaine sous le pinceau d’Alain Glowczak

23/06/2020 | Alain Glowczak a fait du dessin sa profession. Il est illustrateur spécialisé dans les territoires, le patrimoine et l'environnement.

GLOWCZAK

Illustrateur des territoires, du patrimoine, de l’environnement et des paysages. Voilà le métier atypique qu’exerce Alain Glowczak depuis plus d’une dizaine d’années à Bordeaux. Allant de commandes en commandes, et arpentant les plus beaux paysages de la région muni de son crayon de bois et de ses feuilles, le dessinateur contribue à valoriser la patrimoine et à magnifier des territoires parfois peu connus. Un travail tout en poésie qui offre une allure nouvelle aux différents sites emblématiques de la Nouvelle-Aquitaine.

Alain Glowczak débute dans les métiers de l’imprimerie. Imprimeur de formation, il s’oriente vers plus de création et de conception au fil du temps. En 1990, il s’associe avec un collègue pour créer une agence de création graphique pour faire de la communication. Evoluant dans sa Normandie natale, il rencontre un beau jour sa future femme, originaire de Bordeaux et décide de déménager en 1998. Il créé alors une nouvelle entreprise de création graphique à Cestas dans un premier temps. A ce moment-là, il fabrique des logos, des plaquettes commerciales et des images en 3D, ce qui, à l’époque, est assez original. « Ce marché s’est un peu effondré car il a vite été saturé », explique Alain Glowczak. C’est alors qu’il décide de retrouver son premier amour : le dessin traditionnel. « C’est aussi ce que je sais faire de mieux », confesse l’artiste. Autodidacte, Alain Glowczak se rappelle avoir toujours été bon en dessin. « A l’école j’étais même peut-être uniquement bon en dessin. Les mathématiques et le français n’étaient clairement pas mes matières de prédilection », plaisante t-il.

GLOWCZAK

Très vite, l’illustrateur reçoit de nombreuses demandes pour réaliser des illustrations de villes ou de petites cités. « La ville de Pessac, par exemple, m’a demandé une illustration de la commune avec une carte touristique, raconte t-il. Un éditeur m’a également proposé de faire des illustrations de la ville de Bordeaux. Le Conservatoire du Littoral m’a aussi sollicité pour faire des plans illustrés pour leur site ouvert au public ». Alain Glowczak comprend alors rapidement qu’un marché potentiel s’ouvre à lui. Il se focalise donc sur cette activité très spécifique et originale, et propose aux collectivités territoriales ou offices de tourisme ce genre de prestation à la fois pratique et artistique.

Une représentation sensible des territoires

Cela fait désormais douze ans qu’Alain Glowczak s’adonne exclusivement à la pratique du dessin traditionnel. Les thématiques de ses dessins tournent essentiellement autour du tourisme, du patrimoine et de l’environnement. Il dessine, pour le département de la Charente-Martime, des espaces naturels comme la Réserve Naturelle Moëze à Oléron. Dans ce dessin pur et minimal, on peut admirer les marais salants accueillant un gracieux héron. Il dessine aussi pour le label Petites Cités de Caractère, avec goût et passion. Etant sur Bordeaux, il représente des coups de sa main les grandes propriétés qui font le charme de la région, comprenant les vignobles et les châteaux. Il est aussi particulièrement sollicité pour dessiner les territoires de la région vus du ciel.

GLOWCZAK

Le dessin traditionnel, comme l’explique l’artiste, se fait en plusieurs étapes. Il y a d’abord l’esquisse, qui est un dessin réalisé au crayon noir et  à main levée, qui donne en quelque sorte le squelette de la future œuvre. Ensuite, le dessin est réalisé à l’encre puis la couleur est ajoutée avec l’aquarelle. « Mes dessins offrent une représentation sensible d’un paysage, par rapport à une cartographie routière ou numérique par exemple », indique Alain Glowczak. Car évidemment, l’illustrateur transmet par le crayon sa vision du patrimoine régional et fait transparaitre par son trait, sa sensibilité d’artiste. En fonction des commandes qu’il reçoit, l’illustrateur s’adapte. « Le mieux pour dessiner une ville ou un village est de pouvoir le découvrir en réel, explique Alain Glowczak. Je travaille aussi parfois sans faire de déplacement grâce aux outils comme Google Street View et aux bases de données numériques qui permettent des visites virtuelles. » Mais être illustrateur, pour lui, c’est avant tout avoir la chance d’observer de beaux paysages, de s’imprégner de l'atmosphère et de rencontrer des gens sur place qui peuvent lui proposer parfois des visites guidées. 

En plus d’être un travail artistique, Alain Glowczak de par son activité, participe à valoriser le patrimoine régional dans sa diversité et dans sa beauté simple. « On comprend mieux parfois à travers le dessin certaines choses, c’est pour cela que mon travail reste accessible », indique t-il. Ce métier qui le passionne apparaît comme un véritable luxe pour lui. Il jouit en tant qu’artiste d’une grande liberté car ses clients lui font une confiance aveugle. « On a la chance en Nouvelle-Aquitaine de pouvoir découvrir des sites vraiment exceptionnels ! Les sites du Conservatoire du Littoral sont notamment très étonnants, il y a un certain mystère qui se dégage à chaque fois, confie le dessinateur. J’ai aussi récemment travaillé sur le domaine de Certes-et-Graveyron, situé sur le Bassin d’Arcachon, et certaines parties de ce bel endroit ne sont pas accessibles au public. Pourtant, j’ai pu découvrir ces dernières avec un guide naturaliste. J’ai eu alors le sentiment d’être privilégié… »

GLOWCZAK

C’est avec les éditions Sud-Ouest qu’Alain Glowczak a sorti son premier livre, « Dessins d’estuaire », qui est un carnet de voyage de plus de 100 pages sous forme d'aquarelles, nous invitant à flâner le long des berges de l'estuaire. « C’est moi qui ai initié ce livre car il me semblait que ce territoire était peu connu des bordelais. Pourtant, il est magnifique et regorge de surprises », raconte Alain Glowczak. Ces belles illustrations sont le fruit d’un travail de deux années pour un résultat séduisant et très représentatif de cette région. Actuellement, le dessinateur commence à travailler sur un livre qui représentera, de la même manière, le Bassin d’Arcachon et qui sortira dans les années à suivre…

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : GLOWCZAK

Partager sur Facebook
Vu par vous
7546
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !