Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/03/20 : Transport. Suite à l'interpellation du Conseil Régional par la FNAUT Nouvelle Aquitaine, les prélèvement bancaires des abonnements TER annuels sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

30/03/20 : Covid-19. 19 professionnels de santé de NA répartis en 2 équipes - 9 et 10 personnes - sont partis en mission de 4 jours au CHR de Metz-Thionville et au CHU de Nancy en lien avec la SNCF et la Mairie de Paris qui coordonnent leur transport.

30/03/20 : L'Université de Bordeaux et la RoboCup Federation, au nom du comité local d'organisation, annoncent le report de la 24ème édition de la RoboCup en France du 22 au 28 juin 2021. L'évènement est donc décalé d'une année.

27/03/20 : Confinement prolongé jusqu'au 15 avril annonce Edouard Philippe: "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain"

27/03/20 : En raison de l’accueil prévu ce week-end de 6 patients des hôpitaux du Grand Est au service de réanimation du Centre Hospitalier de Bayonne, le niveau 1 du plan blanc système de santé pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles a été déclenché

26/03/20 : Charente-Maritime : A Rochefort, le marché reste ouvert les mardi et samedi (fermeture les jeudis), avec les conditions de sécurité sanitaire renforcées et un nombre maximum de personnes : 100 avenue De Gaulle et 40 sous la Halle.

26/03/20 : Michel Hidalgo qui fut pendant neuf ans l'entraîneur de l'équipe de France de football des Platini, Giresse et Tigana vainqueurs du championnat d'Europe de 1984 et un familier de la Gironde est décédé à l'âge de 87 ans

26/03/20 : Covid-19. Compte-tenu des incertitudes liées au confinement sanitaire, les organisateurs de Forexpo ont décidé de reporter la 26ème édition du salon européen de la sylviculture et de l'exploitation forestière au 16, 17 et 18 juin 2021 à Mimizan (40).

26/03/20 : E.Macron annonce une prime exceptionnelle pour les soignants. La crise passée "un plan massif d'investissement pour l'hôpital". Une opération Résilience de l'armée lancée en soutien aux populations et aux services publics en métropole et en Outre-mer

25/03/20 : La Rochelle : suite à une dérogation préfectorale, le Marché central se tiendra le mercredi et le samedi matin, dans la halle intérieure (pas de marché extérieur). Idem pour le marché de La Pallice le dimanche matin.

25/03/20 : Dès aujourd'hui 7 psychologues de la Ville de St-Médard-en-Jalles (33) proposent des permanences téléphoniques gratuites aux familles fragilisées ou en difficulté psychologique face au confinement. Du lundi au vendredi de 13h à 18h: 06 32 59 53 82

25/03/20 : En Nouvelle-Aquitaine, plus de 170 entreprises ont fait une promesse de dons qui devrait permettre de redistribuer plus de 300 000 masques. Pour autant, l'appel au don de masques lancé par l'ARS se poursuit.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/03/20 | En Lot-et-Garonne, don des produits alimentaires frais des collèges aux associations caritatives

    Lire

    Le service restauration scolaire du CD47 a interrogé tous les collèges publics pour recenser les produits frais en stock, afin que ceux-ci ne soient pas perdus et puissent être utilement redistribués. Résultat : 600 l de lait, 290 kg de fromage et de beurre et 620 kg de fruits et légumes, soit une tonne et demie de denrées alimentaires. La présidente Sophie Borderie a souhaité faire don de ces produits aux associations caritatives. L’AFDAS se charge de piloter la collecte des denrées au bénéfice des associations telles que le Secours populaire, la Croix Rouge, les Restos du Cœur...

  • 30/03/20 | A Bordeaux, un fonds d’urgence alimentaire pour les publics fragiles

    Lire

    La mairie vient de créer un fonds exceptionnel de 100 000 €, pour soutenir les associations et opérateurs intervenant auprès des publics fragiles. Une campagne de financement participatif auprès du grand public a aussi été lancée hier sur le site KissKissBankBank. Près de 5 000 € ont déjà été recueillis. En complément, un partenariat avec Bordeaux Mécènes Solidaires, permettra de soutenir l’effort commun, avec un déblocage exceptionnel de 30 000 € issus des dons d’entreprises mécènes.

  • 30/03/20 | CAUE de Nouvelle-Aquitaine : Quel est votre paysage pendant le confinement?

    Lire

    Durant la période de confinement, les CAUE de Nouvelle-Aquitaine vous invitent à partager via les réseaux sociaux (Instagram - Facebook) votre perception du paysage du quotidien. Pour cela, prenez une photo de votre lieu de vie, postez la sur Instagram ou Facebook, accompagnez la d’un titre, précisez le lieu de la prise de vue, rédigez un descriptif (facultatif) et ajoutez la mention #monpaysageconfiné @caue.47 "Soyez libres et créatifs !"

  • 30/03/20 | Le secteur de la petite enfance mobilisé en Lot-et-Garonne

    Lire

    En Lot-et-Garonne, 16 crèches et 10 micro-crèches sont maintenues ouvertes pour accueillir les enfants des personnels soignants y compris le w-e. Aussi, les assistantes maternelles sont mobilisées. Egalement, des unités collectives, dont la capacité ne doit strictement pas dépasser 10 enfants, continuent à accueillir les enfants. Enfin, les agents de PMI du Département sont auprès des professionnel pour les accompagner et sont joignables au 05.53.69.39.31/05.53.69.39.32 ou sur la plateforme sante.pmi@lotetgaronne.fr

  • 30/03/20 | Covid-19 : Circulation des trains réduite

    Lire

    En raison de la crise sanitaire en cours et suite aux mesures de confinement demandées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du COVID 19, la circulation des trains est désormais extrêmement réduite. À partir de ce lundi 30 mars, un plan de transport pandémie est mis en place. "Il permettra de continuer à assurer les déplacements essentiels des voyageurs ayant des raisons légitimes de se déplacer", selon la SNCF. Sur proposition de la Région Nouvelle-Aquitaine les transports en train TER sont gratuits pour les personnels soignants sur présentation du justificatif professionnel et de l’autorisation dérogatoire liée à leur mission.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Grand Angoulême : dix mesures pour les auteurs de Bande dessinée

24/01/2020 | Le Grand Angoulême a souhaité travailler sur la précarité des auteurs de bande dessinée vivant sur son territoire. La collectivité va les soutenir économiquement.

Angoulême n'est pas seulement le territoire qui accueille le festival international de BD mais aussi celui où vivent 250 professionnels

Le Grand Angoulême lance un vaste programme de soutien économique aux auteurs de bande dessinée vivant sur son territoire. Ces hommes et ces femmes, dont 36 % vivent sous le seuil de pauvreté, et dont certains abandonnent le métier faute de ressources suffisantes, doivent être au contraire considérés comme une richesse pour le territoire. Ils contribuent ainsi à sa notoriété et peuvent permettre de développer des projets sur le plan social, pédagogique, économique et en termes de communication. Dix mesures sont engagées dont certaines vont alimenter le label Unesco, "ville créative."

Il faut renforcer les publiques publiques de soutien aux artistes auteurs, suggère le rapport de Bruno Racine, remis mercredi au ministre de la Culture. L'ancien président du Centre Pompidou et de la Bibliothèque nationale de France, dresse une série de 23 recommandations en vue d’améliorer la situation des artistes-auteurs à quelques jours de l’ouverture du festival de BD d’Angoulême. Ce qui ressemble à une tentative de désarmorçage face à des auteurs en pleine révolte face à la précarité grandissante de leur métier. De nouvelles manifestations sont d'ores et déjà prévues pendant le Festival. 

Coincidence de calendrier, Jean-François Dauré, président du Grand Angoulême, présentait jeudi matin un vaste plan de soutien destiné aux dessinateurs, scénaristes  de Bande dessinée, vivant sur les 38 communes du Grand Angoulême. "Nous avons décidé de travailler sur la précarité des auteurs de BD avec l'idée que toutes les collectivités apportent chacune une brique au soutien économique aux auteurs."  Le territoire du Grand Angoulême est l'un des foyers d'auteurs de bande dessinée le plus important de France, avec 250 représentants . Cette communauté d'artistes qui rayonne au plan national et international doit aussi être considérée comme atout pour l'attractivité, la visibilité du territoire et le développement de la créativité sur plusieurs niveaux. Là où le bât blesse, c'est que 36 % des auteurs de BD vivent en dessous du seuil de pauvreté. Certains arrêtent faute de ressources suffisantes, pour s'orienter par exemple sur de l'illustration. "C'était à nous de trouver les mesures pour les aider. Comment les protège t-on ? Comment les met- on en lien avec les entreprises  dans un axe de communication par exemple," ajoute Jean François Dauré. Le Grand Angoulême a donc imaginé  un plan d'actions comprenant dix grandes mesures dont certaines vont alimenter le Label Unesco "Ville Créative"

Une création de poste

 Nous avons travaillé de façon transversale avec l'ensemble des services de l'agglomération, celui de l'habitat, des affaires économiques, la politique de la ville, la coopération internationale, les sports, la communication pour élaborer un certain nombre de propositions qui viendront se conjuguer aux propositions des autres collectivités territoiriales et de l'Etat. Il y a un désir de travailler tous ensemble et avec les auteurs. Ils constituent une véritable ressource et richesse pour le territoire. Nous sommes dans une démarche positive pas de main tendue" explique Johan Hilel Hamel, responsable du service culture.
La première mesure phare est la création d'un poste à temps complet identifié à la maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée. Ce poste aura pour vocation d'assurer un premier niveau de relation entre les auteurs et de potentiels commanditaires, de permettre aux auteurs de mieux connaître leurs droits, d'organiser des formations, d'assurer un travail de veille, de faire le lien avec les différents services sociaux. L'agglomération participe à hauteur de 7560 euros pour le financement de ce poste, les autres collectivités devraient également apporter leur contribution. 
 La deuxième mesure consiste à la création d'une instance locale paritaire de concertation avec les auteurs en les rémunérant lorsqu'ils seraient conviés à réfléchir aux politiques publiques de l'agglomération. La troisième action concerne l'éducation artistique. Les ateliers de l'image du CP à la troisième  auxquels six professionnels ont participé l'an dernier sont reconduits. "Pour la prochaine année scolaire, ils concerneront dix auteurs pour un volume en nette augmentation, ce sera  320 heures d'ateliers. Il y a une très forte volonté des auteurs de travailler avec le milieu scolaire. La logique est aussi de leur permettre de diversifier leurs ressources," précise Johan Hilel Hamel. Cette action est financée à la fois par le ministère de la Culture et l'agglomération pour un montant de 17600 euros sur l'année 2020-2021.  

Favoriser l'émergence artistique 

Le quatrième axe doit permettre de favoriser l'émergence artistique et l'installation d'auteurs de bande dessinée sur le territoire. Une des caractéristiques d'Angoulême est le renouvellement constant du paysage artistique local grâce à la présence des écoles de l'image. Ces jeunes auteurs trouvent rarement des débouchés professionnels immédiatement et se tournent vers l'autoédition. L'idée est de créer un dispositif de soutien à la jeune création, qui joue un rôle fondamental dans la bande dessinée française. En cours de construction, le dispositif prendrait la forme d'une subvention de 15 000 euros pour 1 à 5 projets éditoriaux par an, d'achat d'espaces publicitaires dans des médias régionaux ou nationaux, de l'organisation d'une cérémonie pour les lauréats, et mise en avant du projet à l'Alpha. Les premiers lauréats seront annoncés dans le courant de cette année, sans doute au deuxième semestre. La cinquième action concerne les opérations de renouvellement urbain dans lesquels les professionnels du 9 e art seront associés à travers des programmes artistiques d'accompagnement. La sixième a pour objectif de créer des passerelles entre les entreprises et les auteurs pour faire naître des projets collaboratifs. La septième mesure consiste à créer une carte professionnelle locale, qui permettrait d'accéder à des tarifs réduits pour des activités de loisirs ou sportives proposées sur le Grand Angoulême. Parmi les pistes de réflexions, celle que les auteurs de BD puissent avoir accès gratuitement aux musées nationaux, à des réductions en librairie. Autant de discussions à prévoir  avec le ministère de la Culture. L'objectif tend à  permettre aux professionnels du 9e art d'acquérir un vrai statut, une vraie reconnaissance.  Deux autres actions  concernent,  l'habitat, notamment  que la problèmatique des auteurs soit prise en compte dans l'accès à logement à loyer modéré ;  la démultiplication des collaborations pour qu'ils deviennent de véritables ambassadeurs du territoire. Enfin, la dixième mesure consiste à soutenir une étude sociologique sur les conditions de vie des auteurs de BD francophones en Charente afin de mieux connaître et comprendre cette communauté artistique. 

 

 
 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4304
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !