Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

09/09/20 : Le match opposant les Girondins de Bordeaux Féminines au PSG se déroulera ce dimanche 13 septembre au Stade Jean-Antoine Moueix de Libourne à 12h45. Seule la tribune (3 730 places assises) sera ouverte, avec application de la distanciation physique.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

  • 18/09/20 | Prime COVID dans le Lot-et-Garonne

    Lire

    Le Département de Lot-et-Garonne vient de débloquer une enveloppe d’un million d’euros pour le versement d’une prime aux personnels des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) et des Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux (ESMS). Cela représente 1 000 € en taux plein, pour les 2 000 salariés de ce secteur d'activités. Les modalités d’attribution des subventions du Département au SAAD pour financer cette prime seront alignées sur celles de la Caisse Nationale de Solidarité et de l’Autonomie (CNSA).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aux Lèches, la Tresse, une entreprise d'insertion exemplaire

28/07/2020 | La Tresse située aux Lèches (24) s'est spécialisée dans la collecte et le tri de déchets textiles et remet le pied à l'étrier de personnes en difficulté.

Aux Lèches (24) la Tresse trie 3000 tonnes de déchets par an et remet des personnes sur le chemin de l'emploi

Depuis 2008, l'entreprise La Tresse installée aux Lèches en Dordogne s'est spécialisée dans la collecte et le tri des déchets textiles. Au-delà de sa mission environnementale, elle contribue à l'insertion de personnes en difficulté. Son activité permet d’éviter chaque année l’enfouissement de 3000 tonnes de déchets. Elle emploie actuellement 42 salariés dont 32 personnes en contrat d'insertion. Lundi après-midi, l'entreprise a reçu la visite de Brigitte Klinkert, ministre en charge de l'insertion qui a indiqué que cette entreprise périgourdine était "un exemple qui devait faire école".

L'entreprise la Tresse, installée sur la zone de l'échangeur de l'A89 aux Lèches depuis 2016, collecte et trie des déchets textiles. Créée en 2008, elle a poursuivi au fil des années son développement et elle est devenue la plus importante entreprise d'insertion du département de la Dordogne avec 41,5 salariés équivalent temps plein dont 32 en contrat d'insertion. En visite en Dordogne lundi, Brigitte Klinkert, ministre en charge de l'insertion auprès de la ministre du travail, ne pouvait pas manquer de saluer le travail d'accompagnement professionnel réalisé au coeur de la vallée de l'Isle. 
Depuis l'origine, la Tresse s'est fixée comme objectif de lutter contre l'exclusion sociale et professionnelle et d'apporter des réponses aux problèmes d'environnement. L'installation dans ces nouveaux locaux de 3000 mètres carrés et la nouvelle plateforme de tri lui ont permis de se développer. Aujourd'hui, le poids total de la collecte dépasse les 3000 tonnes de déchets textiles. "Ce qui génère une économie de 390 000 euros" précise Pascal Mischieri, le président du conseil d'administration. La collecte est principalement  réalisée sur la zone nord Aquitaine. Cette tendance de favoriser les circuits courts tend à s'accroître avec le partenariat du Relais en Dordogne. "Nous collectons auprès de 163 associations et l'Association le Relais en Gironde et en Dordogne avec leurs nombreux containers sont un de nos principaux partenaires", précise Pascal Mischieri. La moyenne s'établit à 300 euros la tonne. 

Fortement impactée par la crise sanitaire

Au cours de cette année 2020, la Tresse a été fortement impactée par la Covid 19 : "Nous n'avons pas pu collecter pendant plus de deux mois, nos association partenaires non plus et nos surfaces de stockage sont bien surchargées.  Les salariés ont été mis pour la plupart en chômage partiel. L'activité a repris il y a cinq semaines. Nous tentons actuellement de rattraper le retard", indique Armelle Rouhart, assistante de gestion. L'entreprise se heurte aussi à deux autres phénomènes ; "Nous vendons nos textiles à 70 % à l'export via le Relais, sur l'Afrique notamment. Actuellement, les acheminements et le fret repartent mais certaines destinations sont encore fermées.  Nous nous heurtons aussi à des différents délais de paiement, de six à huit mois, de la part du Relais, qui n'a pas vraiment le choix", ajoute Pascal Mischieri. 

Brigitte Klinkert, ministre en charge de l'insertion, a visité la Tresse lors de sa visite en Dordogne Accompagnement professionnel

 La Tresse compte actuellement 32 salariés en contrat d'insertion : on compte 54 % de femmes mais les profils sont très divers. Ils  viennent majoritairement des communes avoisinantes voire Bergerac. Le nombre de personnes de moins de 26 ans ainsi que des demandeurs d'emploi de plus de 12 mois enregistrent une nette augmentation. "Ici, nous sommes davantage sur de l'accompagnement professionnel que social, nous sommes sur l'accès à l'emploi, à la formation, à la création d'entreprise. Nous organisons avec les salariés en insertion des entretiens individuels toutes les trois semaines, pour maintenir une dynamique de recherche d'emploi. Avec la covid 19, on voit bien actuellement que trois mois sans accompagnement, cela a laissé des traces : il faut relancer la machine", témoigne Marion Vital, accompagnatrice socio-professionnelle, à la ministre.  "On met l'accent sur le projet de sortie, sur les objectifs.  On veut que chaque personne en contrat d'insertion ici soit employable par n'importe quelle entreprise. Nous sommes dans une logique d'entreprise.  L'objectif est qu'elle ne s'installe pas dans une zone de confort", ajoute le président du conseil d'administration. 
A l'issue du contrat d'insertion, qui peut aller jusqu'à une durée maximale de 24 mois, entre 65 % et 70 %  des bénéficiaires enegistrent des sorties positives : il s'agit soit une entrée en formation qualifiante, soit un CDD de longue durée et pour 13 % il s'agit  d'un emploi durable. Deux personnes qui ont bénéficié d'un contrat d'insertion au sein de la Tresse y ont été embauchées comme permanents. "
Lors de sa visite à la Tresse, Brigitte Klinkert a tenu à saluer le travail réalisé : "c'est une entreprise "exemplaire" basée sur l'accompagnement vers un retour à l'emploi et axée sur une politique de transition écologique. Les salariés  sont accompagnés dans leur parcours d’insertion et cette activité permet d’éviter chaque année l’enfouissement de 3000 tonnes de déchets.  Mais je n'ai pas passé la journée ici pour repartir à Paris et oublier tout ce que j'ai vu, précise Brigitte Klinkert. Au contraire, pour moi, ce sont des exemples qui vont nourrir ma réflexion, mes projets et que je vais partager avec le Premier ministre et le gouvernement."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5820
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !