Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le groupe alimentaire MVVH annonce un plan de restructuration et des licenciements

26/06/2020 | Les crises aviaires, la loi Egalim et enfin la crise sanitaire ne sont pas restées sans impact sur le groupe MVVH (Delpeyrat, Comtesse du Barry, Sarrade). Un plan de restructuration est lancé.

Foie gras entier

MVVH, la société qui porte depuis Saint-Pierre-du-Mont dans les Landes, les activités Gastronomie pour les Groupes Coopératifs Maïsadour, Vivadour et Val de Sèvre, à travers les marques Delpeyrat, Comtesse du Barry, Delmas, Sarrade et En direct de nos producteurs annonce face à la crise, un plan de restructuration sur 3 ans. Parmi les axes du plan dévoilé ce 26 juin 2020, la société annonce la suppression de 136 postes dont 59 départs contraints. Objectifs annoncés de ce plan qui se déploiera en deux temps : « renouer avec la croissance à court terme, s'allier et investir pour bâtir l'avenir ».

« Nous devons transformer en profondeur notre modèle, adapter nos outils de production et notre organisation aux nouvelles demandes du marché et aux nouveaux enjeux du métier pour retrouver de la performance industrielle, de l'agressivité commerciale, de la compétitivité et au final de la rentabilité », explique ce vendredi 26 juin Eric Humblot, Directeur Général du Groupe MVVH. Une « nécessaire » adaptation de l'organisation et de la structure industrielle du groupe dicté par une performance économique qui « se dégrade fortement », indique MVVH par communiqué. En cause, les deux épisodes successifs d'influenza aviaire et la restriction des ventes en promotion due à la loi Egalim qui ont fortement impacté la filière canard gras de MVVH, et ont entraîné une situation de surcapacité de production encore aggravée par la crise actuelle du Covid-19.

Suppression de 136 postes dont 59 licenciements
Le plan d'action stratégique lancé « en concertation avec les équipes de MVVH » va ainsi se dérouler en deux temps. Premier objectif « renouer avec la croissance et la rentabilité à court terme », un plan de redressement d'urgence se déploie en 3 priorités. D'abord « améliorer la performance industrielle » par l'optimisation de la matière première, la modernisation des outils, l'amélioration des process, la rationalisation des gammes produits, et la réduction des stocks. Ensuite, il s'agit pour le groupe de « se développer commercialement avec des marques innovantes, plus présentes et fortes sur tous les circuits de distribution », et enfin, « adapter les organisations » avec un plan qui comprend la suppression de 136 postes dont 59 licenciements. « Ces décisions importantes doivent contribuer au redressement de MVVH et lui permettre de renouer avec une croissance durable et financer les investissements nécessaires pour répondre à l'évolution des marchés. Elles constituentune étape indispensable pour notre Groupe », commente Eric Humblot.

Deuxième objectif de cette restructuration : « nouer des partenariats stratégiques et investir pour bâtir l'avenir ». Dans cette optique MVVH a pris la décision de rechercher des partenaires financiers pour accompagner et soutenir les investissements nécessaires à son activité salaisons, mais également de poursuivre son développement sur des marchés porteurs comme l'aquaculture à travers sa filiale Delmas, ou les circuits courts. 

Malgré la réalité de la crise traversée, Eric Humblot se veut rassurant :« Nous sommes confiants. MVVH appartient à des groupes coopératifs aux valeurs solides largement partagées par nos agriculteurs et nos collaborateurs. Ce plan à 3 ans dénommé « Rebond », doit rendre notre entreprise plus agile et plus innovante. Il a l'ambition de préparer notre activité pour les 10 prochaines années », conclut-il.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Delpeyrat

Partager sur Facebook
Vu par vous
5693
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !