Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/20 | Covid: le préfet des Pyrénées-Atlantiques resserre les boulons

    Lire

    Devant l'évolution de l'épidémie dans les PA, le préfet Eric Spitz a annoncé de nouvelles mesures Dès jeudi : • Les bars fermeront à 22h00 dans l’ensemble du département. Les restaurants pourront donc rester ouverts après 22 h, mais devront cesser leur activité de bar (en dehors d’un repas) après 22h00. l’heure de fermeture des restaurants est fixée à 23h30. Dans les restaurants et les bars, les personnes accueillies devront désormais renseigner sur un registre leurs noms et prénoms ainsi que des informations permettant de les contacter.

  • 20/10/20 | Hervé de Talthouët-Roy, nouveau président du département des Deux-Sèvres

    Lire

    Ce 19 octobre 2020, Hervé de Talthouët-Roy a été élu par les conseillers départementaux nouveau président des Deux-Sèvres. Seul candidat pour succéder à Gilbert Favreau, élu sénateur des Deux-Sèvres le 27 septembre dernier, l'élu du canton de La Gâtine a recueilli 22 voix sur 34 votants (11 blancs et 1 nul). Conseiller départemental depuis 1994, l'élu sera un président de transition. Il n'envisage pas de se représenter aux élections départementales prévues normalement en mars 2021.

  • 20/10/20 | Pau rend hommage à Samuel Paty mercredi

    Lire

    La Mairie de Pau organise mercredi 21 octobre à 19h, devant l'Hôtel de Ville, un hommage en mémoire de Samuel Paty, enseignant d’histoire-géographie, assassiné. L’hommage national rendu au même moment à la Sorbonne sera retransmis sur un écran géant. En conséquence, dès 18h30 et jusqu’à la fin de la cérémonie, l’accès au centre-ville par l’ouest sera dévié depuis la Place Gramont par la Place de Verdun. Les voitures venant de l’est pourront emprunter le boulevard des Pyrénées et descendre via la rue Bordenave d’Abère. Le stationnement sera interdit rue Henri IV, entre Adoue et Place Royale entre 17h30 et 21h00.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : appel à candidature pour 11 carrelets

    Lire

    La préfecture lance l’attribution prochaine de 11 emplacements de pontons de pêche au carrelet, répartis sur les communes de Marsilly, Saint-Laurent-de-la-Prée, Fouras, Saint-Nazaire-sur-Charente, Saint-Palais-sur-Mer et Saint-Pierre-d’Oléron. Les fiches descriptives des emplacements et la procédure de candidature seront affichées pendant un mois, du vendredi 16 octobre au mercredi 18 novembre inclus, dans les mairies concernées et téléchargeables sur le site internet de la préfecture.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : une journée pour devenir "aidant du numérique"

    Lire

    Le Département 17, l'agglo et la Ville de La Rochelle, SOLURIS, Net SOLIDAIRE et HUBIK organisent un évènement "Numérique En Commun[s]" jeudi 22 et vendredi 23 octobre, à la Maison du département à La Rochelle. Objectif : mobiliser les acteurs de la médiation numérique du territoire (professionnels ou non) et garantir la qualité de leur accompagnement. Ce NEC Atlantique s'adresse à ceux qui sont déjà aidants numériques, ou souhaitent le devenir. Contact: numeriqueinclusif@charente-maritime.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | « Nous nous bagarrons comme des fous pour placer nos jeunes » Yohan David, président délégué de la Mission locale de Bordeaux

01/06/2020 | 16 488 contacts -dont 2 985 entretiens individuels à distance- ont été pris entre le 17 mars et le 11 mai par les conseillers de la Mission locale de Bordeaux auprès de leurs jeunes…

Jeunes accompagnés de la Mission locale de Bordeaux

Entretiens individuels téléphoniques, e-mail, SMS, ateliers… Malgré le confinement, les 60 conseillers de la Mission locale de Bordeaux ont su garder le lien avec leurs jeunes pour répondre au mieux à leurs besoins. « Nous avons réussi à poursuivre notre accompagnement malgré les conditions, assure Yohan David, adjoint au maire chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle, président délégué de la Mission locale de Bordeaux et membre du bureau national des missions locales (UNML). C’est une énorme surprise ! », admet l’élu.

16 488. C’est le nombre de contacts pris par les conseillers de la mission locale de Bordeaux entre le 17 mars et le 11 mai auprès de 1 766 jeunes dont 263 issus des Quartiers Prioritaires de la Ville. « A l’annonce des mesures du gouvernement pour lutter contre la pandémie du Covid-19, nous avons immédiatement réagi, souligne Yohan David, président déléguée de la Mission locale de Bordeaux. En effet, nos 60 conseillers ont, du jour au lendemain, travaillé de chez eux et en deux jours de temps ils étaient quasiment tous opérationnels. » Cette réactivité était indispensable pour ne laisser aucun jeune au bord de la route. « Notre accompagnement est un accompagnement global. Certes, nous les aidons à trouver leur voie professionnelle mais nous répondons également à des besoins et des demandes liés à la santé, au logement… », détaille l’adjoint au maire en charge de l’emploi et de l’insertion professionnelle.

« Une énorme surprise »
Pendant toute la durée du confinement, 400 entretiens par semaine ont pu être réalisés. « La Direccte nous a donné son accord pour effectuer des entretiens téléphoniques. A partir de ce moment-là, nos conseillers n’ont pas cessé de faire preuve de bienveillance à l’égard de nos jeunes et de les accompagner au mieux ». En effet, à coup de SMS, e-mail, appels téléphoniques le lien entre conseiller et jeune n’a pas été rompu. « Bien au contraire. Nous avons pu joindre quasiment 100 % de nos jeunes ce qui est une énorme surprise ». Il faut dire également que pendant ces huit semaines confinées, la Mission locale était le seul contact institutionnel pour eux. « Nous sentions à leur voix qu’ils étaient contents de notre appel. » Ces entretiens ont été réalisés par téléphone car « nous ne voulions pas utiliser tout leur réseau internet. Et oui nous avons su nous adapter afin de répondre au mieux à leurs besoins. Idem pour les SMS, nous avons fait en sorte d’envoyer des fichiers légers connaissant, pour certains d’entre eux, leur faible réseau internet. »

Des acteurs du territoire en appui
Pendant cette période, la Mission locale n’a pas travaillé seule. « Nous nous sommes, encore plus que d’habitude, appuyés sur un réseau local d’acteurs du territoire. Par exemple, pour les colis alimentaires avec des associations de terrain ou encore pour les aides financières les jeunes pouvaient se rendre physiquement au CCAS pour les retirer ». Mi-mars, la première crainte des jeunes était l’arrêt des aides financières. « Ils étaient inquiets. Surtout ceux qui étaient entrés dans un dispositif et ceux en apprentissage avec une période en entreprise annulée. » Plus de 300 000 euros ont ainsi été débloqués et versés sous la forme d’allocations entre le 17 mars et le 30 avril. 
Aujourd’hui, la question qui brûle les lèvres de tous ces conseillers est « de quelle manière nous allons retrouver nos jeunes physiquement dans nos murs ? » En effet, pour l’heure, même si le confinement a été levé, les mesures d’accueil des Missions locales n’ont pas encore été établies. Donc l’interrogation demeure encore aujourd’hui, même si d’ores et déjà Yohan David a bien l’intention de rouvrir le cyberespace emploi. Et autre question, comment attirer de nouveaux jeunes ? « En Ile de France, nos homologues ont inséré dans les quittances de loyer des bailleurs sociaux un flyer en plusieurs langues présentant les opérations emploi de la Mission locale. Une initiative que nous souhaitons mettre en place chez nous ». Pendant le confinement, accueillir de nouveaux jeunes était bien entendu compliqué. Toutefois, « nous avons réussi à en inscrire 135 nouveaux, grâce aux bouches à oreilles, c’était vraiment inespéré ! »

Retour à l’emploi, la réactivité de mise
Après cette parenthèse inédite, l’heure est au retour à l’emploi pour tous ces jeunes accompagnés. « Et la consigne du maire est claire, assure Yohan David. Il ne faut rater aucun emploi à la veille d’une période de licenciements massifs ! D’où mes entretiens quotidiens actuellement avec les DRH des entreprises et les acteurs économiques du territoire ». Et les 60 conseillers vont devoir s’adapter à une autre période inédite qui couve. Habituellement, les jobs d’été sont pourvus en mars-avril, mais à cause du confinement aucune offre n’a été proposée. « Les sites touristiques, l’hôtellerie-restauration, les secteurs qui recrutent pour l’été étaient en stand-by. Là, ils vont de nouveau être opérationnels et vont déposer leur offre pour accueillir un salarié quasiment le jour-même. Il va falloir être hyper réactif. L’enjeu est colossal pour limiter l’impact négatif de ce confinement. » Ainsi, du 16 au 19 juin prochain, la Maison de l’Emploi organise son 13ème Salon du Recrutement en Alternance 100 % en ligne. Afin de bénéficier d’entretiens téléphoniques avec de potentiels recruteurs, il est indispensable de s’inscrire avant le 15 juin. Aussi, pour faciliter l’insertion dans l’emploi, la mairie de Bordeaux a décidé de mettre la main à la poche pour aider financièrement les jeunes à payer leur BAFA pour prétendre à un poste d’animateur pour l’été. « Vraiment, aujourd’hui, nous nous bagarrons comme des fous pour tenter de placer nos jeunes, qu’ils n’hésitent à venir ou revenir vers nous, nous les accompagnerons avec bienveillance », conclut l’élu.

Plus d’infos : Mission locale de Bordeaux - contact@missionlocalebordeaux.fr - 05 56 79 97 20 - https://www.emploi-bordeaux.fr/partenaires/mission-locale-de-bordeaux/ - https://www.facebook.com/missionlocale.bordeaux/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Mathieu Begaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
4137
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !