Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Salons viticoles : Vinexposium veut être leader... et rester à Bordeaux

15/09/2020 | Vinexpo Holding et Comexposium ont présenté ce lundi 14 septembre Vinexposium, nouvelle société détenue à parts égales par ses deux fondateurs, qui veut devenir un "leader" français.

Vinexpo

Ce lundi 14 septembre à Bordeaux, Comexposium et Vinexpo Holding ont officiellement tenu le premier conseil d'administration de Vinexposium, nouvelle entité co-créée en juillet dernier. Son objectif ? Devenir un "leader mondial bleu blanc rouge" des rendez-vous professionnels dédiés à la filière vins et spiritueux pour reprendre la main dans un contexte de concurrence très forte des salons professionnels. Si Wine Paris fait figure de nouvelle vitrine de Vinexposium, ses co-gérants ont assuré que l'édition bordelaise de Vinexpo serait maintenue et revue pour 2021. Ils dévoilent les premiers contours de cette vaste mue.

"Il est hors de question de laisser Vinexpo Bordeaux mourir". Ce lundi 14 septembre, le directeur de la nouvelle société Vinexposium, Rodolphe Lameyse, s'est voulu rassurant au moment de signer le "contrat de mariage". Née d'un rapprochement entre la branche vins et spiritueux de Comexposium (entreprise d'évènementiel filiale de la Chambre de Commerce et d'Industries de la région Île-de-France et du fonds Crédit Agricole Assurances) et le bordelais Vinexpo Holding, le rapprochement "n'est pas un rachat ni une absorption car nos actifs sont à 50-50". Au moment de citer les actifs de Vinexposium, en revanche, les responsables ont un trou de mémoire, on sait juste que le chiffre d'affaires global est estimé à 25 millions d'euros. 

Offre élargie

"L'idée est de lancer un nouveau leader mondial bleu blanc rouge. Il y a un an et demi, nous étions concurrents au sein de l'interprofession. Or, aujourd'hui, la concurrence est mondiale. Soit nous nous positionnions ensemble, en synergie, soit les autres prenaient la place", a souligné ce matin le président de la CCI Bordeaux Gironde, Patrick Seguin. La nouvelle société, qui compte une quarantaine de collaborateurs (à Bordeaux, Paris et Madrid), a tenu ce lundi son premier Conseil d'Administration présidé par l'ancien président de Vinexpo (et ancien président de Moët Henessy) Christophe Navarre, qui n'a pas hésité à parler d'"union sacrée" face à la concurrence internationale et aux bouleversements du marché. "On a constaté une augmentation de la consommation de vin à domicile et du commerce digital. La digitalisation du marché s'est accélérée".

Comment Vinexposium compte se placer par rapport à la concurrence, dont le salon allemand ProWein fait office de figure de proue ? Le mot clé est clairement celui de la diversification en termes d'évènements. Même si on ignore le montant global de sa force de frappe, le nouveau consortium peut compter sur un portefeuille de salons internationaux : Hong-Kong, Shangaï, New York pour Vinexpo, Be Spirit dédié aux spiritueux (en 2021 en Asie), deux salons du vin en vrac (en Chine et à Amsterdam), une offre digitale via la plateforme T@sting, les Wow Meetings (World of Organic Wines, rendez-vous d'affaires dédié aux vins bio) et Vinexposium Connect, des rencontres conjoncturelles et digitales dont la première s'est tenue en juillet dernier au sujet de la crise sanitaire.

Paris-Bordeaux 

Le salon Wine Paris, qui s'est tenu en février dernier, fait toujours office de première bataille frontale pour Vinexposium. Jusqu'à quel point ? Quelle stratégie d'expansion pour la star du renouveau de Vinexpo ? "Le danger, ce serait d'atteindre une taille telle qu'on perd en flexibilité et en capacité d'obtenir une grande valeur en termes de business. Il faudra trouver cet équilibre, mais on est en phase de croissance. Pour l'an prochain, on a déjà 5% d'exposants en plus par rapport à la première édition", a précisé Rodolphe Lameyse. "Notre but est aussi d'offrir plusieurs alternatives parce que certains producteurs et négociants ne se retrouvent pas dans les grands salons et cherchent des évènements plus intimiste. C'est là qu'on va faire jouer cette différence". Vinexposium espère pouvoir organiser une seconde édition du 15 au 17 février 2021. 

Y compris, donc, à Bordeaux, dont la nouvelle formule de Vinexpo commence un peu à se dessiner. "C'est gravé dans le marbre dans nos accords : Vinexpo Bordeaux continuera", a précisé Patrick Seguin avant d'évoquer prudemment une annualisation de l'évènement comme une volonté conjointe. Elle pourrait se faire sous réserve bien sûr d'un accord avec la nouvelle majorité écologiste de la mairie de Bordeaux, que le président de la CCI doit rencontrer cette semaine pour évoquer le sujet. L'édition 2021 serait renouvelée par rapport au salon traditionnel organisé depuis 1981 et dont la dernière édition s'est tenue en mai 2019 avec un bilan en demi-teinte et une forte diminution de son visitorat et de son nombre d'exposants.

Les porte-paroles de Vinexposium ont dressé les premières pistes d'un "salon très orienté business, avant tout pour aider les professionnels à vendre", qui quitterait le Parc des Expositions pour revenir en cœur de ville (au Hangar 14 et à la Cité du Vin) et viendrait une semaine marathon pour la filière, suivie par Bordeaux Fête le Vin, au mois de juin 2021. "Il devra être complémentaire de l'offre que l'on a à Paris afin d'apporter une valeur business très forte et être aussi un évènement fédérateur sur la ville", a souligné le président de Vinexposium. Même si le choix de la gare n'est pas encore arrêté, le train est donc bien en marche. Et il passera par Bordeaux.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3371
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !