Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tousbassin.fr, le projet solidaire du bassin d'Arcachon ne s'arrêtera pas avec le déconfinement

11/06/2020 | Tous Bassin est un projet de carte interactive qui rassemble les entreprises du bassin d'Arcachon. Créé durant le confinement, le site souhaite se péreniser.

Les membres fondateurs de Tousbassin.fr

Durant le confinement, l’initiative solidaire et locale Tous Bassin sortait de terre sur le bassin d’Arcachon. Le projet mené par de jeunes entrepreneurs locaux se voulait être un outil d’entraide qui référence les entreprises et les initiatives locales afin de permettre aux habitants du bassin de connaitre les activités encore ouvertes à côté de chez eux durant le confinement. Aujourd’hui, le projet évolue, mais toujours avec pour ambition de soutenir le bassin d’Arcachon et ses habitants.

« Dans ce moment de flou du confinement ou il y avait très peu d'informations sur les entreprises qui gardaient une activité, on s'est dit qu'on allait apporter à tout le monde des informations sur les initiatives et les entreprises disponibles et proches de chez eux au travers d'une carte interactive. On a réussi à recenser plus de 450 acteurs sur le bassin » se félicite Adrien Sanchez, l’un des membres fondateurs du site Tousbassin.fr. L’initiative qui a rassemblé sur sa plateforme une partie des acteurs du territoire du bassin d’Arcachon fait aujourd’hui un bilan positif de ses activités durant le confinement et souhaite préparer « l’après » au côté des habitants du bassin.

Un retour positif des bénéficiaires

« Le retour des acteurs recensés sur la plateforme a été très positif. Dans un premier temps, il y a eu beaucoup de surprise de la part des entreprises sur le fait d'avoir une main tendue et ils ont aussi été très surpris par la réactivité du projet, là où toutes les démarches administratives pour des demandes d'aides étaient complexes, pour nous il a suffi d'envoyer une annonce et d'y répondre et le lendemain tout été bon pour une mise en ligne » affirme Adrien tout en donnant des exemples de réussite de la plateforme, « on a un pizzaiolo qui nous a confié être passé d'une dizaine de pizzas par soir avant d'intégrer le dispositif à plus d'une vingtaine après s'être inscrit sur Tous Bassin. Pour beaucoup, ils ont gagné en visibilité ».

À l’heure de la reprise de l’activité pour les entreprises et presque deux semaines après la réouverture des bars et des restaurants, l’objectif de soutien aux acteurs du territoire reste inchangé, mais les enjeux diffèrent. Alors que durant le confinement les entreprises avaient besoin de communiquer sur les évolutions dues aux mesures sanitaires, aujourd’hui la plateforme propose  aux acteurs du bassin une vitrine en ligne pour leurs activités comme l’explique Julien Laumonerie, un autre membre du collectif à l’origine du projet, « ce qui est intéressant c'est que le site avait  un double emploi en proposant à la fois des services aux personnes sur le territoire et en apportant une nouvelle visibilité digitale à des entreprises qui en avaient bien besoin. Cela leur a permis d'être référencés de manière gratuite à la différence de beaucoup d'autres annuaires d'entreprises ».

D’un projet éphémère à une initiative pérenne

Ce qui au départ devait être un projet spécifique à la crise sanitaire a finalement soulevé un besoin qui va au-delà de la période de confinement, « au départ, on voulait faire un projet afin de répondre à un besoin immédiat des habitants. Mais l'on s'est rendu compte aujourd'hui qu'on a répondu à un besoin qui n'était pas éphémère. Durant les premières phases de déconfinement il a fallu continuer d'informer et de relayer, on a du par exemple communiquer pour les ostréiculteurs qui ont eu une interdiction d'exploitation afin de les aider. La solidarité c'est quelque chose qui a lieu d'être tous les jours et pas uniquement lorsqu'on connait une crise et une pandémie mondiale. On a donc décidé de continuer Tous Bassin » annonce Adrien Sanchez. 

Les fondateurs de Tousbassin.fr qui ont chacun repris une activité professionnelle souhaitent pouvoir aujourd’hui continuer à développer le site et ils en appellent à la solidarité des habitants du bassin pour pourvoir aux besoins du site, « notre positionnement était clair, on ne voulait pas devenir l'un de ces sites qui se disaient gratuits durant le confinement avant de proposer un abonnement payant par la suite. Ce sont les commerçants et les habitants qui vont payer pots cassés de cette crise, car beaucoup se sont retrouvés sans emploi et une baisse de salaire alors si aujourd'hui on leur demande de payer après avoir revendiqué la solidarité durant le confinement c'est assez illogique. On a donc choisi de continuer dans la logique d'un projet participatif et l’on s’est positionné sur un financement lui-même participatif », explique le fondateur.  

Pour soutenir le projet de Tous Bassin la cagnotte en ligne est disponible ici

Sur les origines du pojet, lire aussi notre article: Tousbassin.fr, un outil pour connaître les activités qui subsistent sur le bassin d’Arcachon

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Tousbassin.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3388
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !