Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.




- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Humeurs d'été...non de rentrée : Fini on ne rigole plus et surtout pas sur C News

Bon c'est entendu : tous habités par le plus grand civisme. Je vais donc oublier ces bien jeunes encore, et quelques uns qui le sont moins, qui étanchent leur soif force bières et côte à côte, en ces jours d'été, pardon de rentrée, à deux pas du supermarché. Et qui s'adonnent à ce plaisir en partageant assurément plus que des pintes, quelques milliers de gouttelettes qui vont bien avec. Ils ignorent assurément la définition que le simple Larousse de poche donne du mot distanciation : « Recul pris par rapport à un événement ». Autant dire que le premier ministre, dont il est de bon ton de saluer la bonhomie, a encore du boulot pour que le message passe. Au moins montre-t-il l'exemple puisqu'en tant que « cas contact » avec le patron du Tour de France « covidé » il s'est obligé à travailler dans le seul périmètre de l'Hôtel Matignon.

En ce moment où l'épidémie redémarre fort, réfléchissons à la mise en garde de l'ami Axel Khan, le président de la Ligue contre le cancer qui n'est pas connu pour faire dans le sensationnel. Avec cinq de ses confrères il met en garde, dans le JDD : «  après la joie des retrouvailles de l'été il est temps de faire attention dans le milieu privé ; à mesure que l'épidémie progresse, la probabilité d'être contaminé dans ces lieux clos augmente. »

Pour tenter d'oublier et de comprendre ces scores considérables qu'affichent certains chaînes de télévision en continu, j'ai osé faire ce que je n'avais jamais fait : appuyer sur le bouton de l'une d'entre elles, très pointée du doigt, C News, pour la place qu'elle ouvre ou plutôt le boulevard qu'elle offre à Eric Zemmour, son chroniqueur vedette . Je ne savais pas que vendredi soir il donnait la réplique à Laurent Joffrin, l'homme qui ayant tourné la page de son métier de journaliste, et en l'occurrence de Libération, s'est mis en tête de réveiller sinon de rassembler les gauches en créant « Les Engagés » un mouvement qui ne renie pas la social démocratie.

 

Après s'être fait donner une courte leçon de journalisme sur le mode l'objectivité (!) est un leurre, Joffrin a tenté l'impossible, tâche d'autant plus délicate que l'animatrice de ces shows se contente quasiment de compter les points. Mais qu'allait-donc t'il faire dans cette galère ? Proposer une gauche alternative ? Battre le rappel des valeurs d'égalité, d'humanisme, oser défendre les droits des migrants ? Du pain béni pour Zemmour, et sans jeu de mots, puisque l'échange sur les origines de la France et son identité, a tourné entre Clovis, version Zemmour et Vercingétorix, façon Joffrin. Le rappel des racines chrétiennes de la France, le lien historique de l'Eglise et de la royauté : la voie était ouverte à la réhorique mitraillée du premier : la France du grand rassemblement et du grand déclassement est en route, Le séparatisme islamique est à l'oeuvre et les trente années passées de la gauche en seraient seules responsables. Au passage Zemmour ne craint pas d'affirmer que Macron est le fils spirituel de Rocard et Delors ( ! ) et que la gauche est soluble dans le macronisme. Face à cela l'ex-rédacteur en chef de Libération, qui n'était sans doute pas venu là pour cela, incarnait la figure de la victime expiatoire. De ces personnes qui croient encore que l'on peut, face au théologien de l'exrême droite, avoir un débat apaisé. La réalité est bien différente : On ne discute pas avec Zemmour : on le combat ailleurs qu'en venant sur une chaîne de télévision qui fait son business en s'appuyant sur les audiences qu'il génère. Ou, alors, on vient à sa rencontre en vraie complicité comme le fît, il y a peu, Michel Onfray, nouveau chantre du souverainisme et qui abrite ses racines de gauche derrière la revue qu'il a lancée, sans craindre de lui donner le titre de « Front Populaire ».

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2082
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires