Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

27/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/20 | Dax: Les professionnels de retour au Village Landais Alzheimer

    Lire

    Après plusieurs semaines de mise à disposition dans leurs précédents établissements pour lutter contre le Covid-19, les 95 professionnels de santé du Village Landais Alzheimer qui avaient intégré la structure le 16 mars dernier, sont de retour. Avant l'arrivée des "Villageois", quand les conditions sanitaires le permettront, ils auront ainsi plusieurs semaine pour découvrir le site, leurs collègues et se former aux spécificité de la prise en charge innovante de cet établissement.

  • 29/05/20 | Liaisons Pau-Paris: la colère de François Bayrou

    Lire

    A partir du 16 juin, date de la réouverture de l'aéroport de Pau, Air France propose une reprise des vols au rythme de 2 vols hebdomadaires vers Roissy, là où avant la crise une quarantaine d'avions étaient assurées vers Orly chaque semaine. Face à la presse ce vendredi, François Bayrou, le maire de Pau et président de l'agglo a fait savoir sa colère et son intention de saisir l’exécutif, afin de lui rappeler les engagements de l’État et "les 7 Mds d’euros d’argent public versés à Air France". Objectif: « un nombre raisonnable d'avions tous les jours ». Il annonce aussi entrer en contact avec d'autres compagnies aériennes.

  • 29/05/20 | Municipales en Charente-Maritime : 60 maires à élire

    Lire

    En Charente-Maritime, les électeurs de 60 communes sur les 463 du département iront aux urnes pour le second tour du 28 juin. Les bureaux de vote seront ouvert de 8h à 18h. Les conseillers municipaux élus au second tour éliront l’exécutif communal les 3, 4 et 5 juillet, puis les exécutifs des établissements publics de coopération intercommunale le 17 juillet. Au 7 février, le département enregistrait 501 058 inscrits sur les listes électorales. Au premier tour, la participation était de 45,85 %.

  • 29/05/20 | La Rochelle étend l'accueil des ses élèves à partir du 4 juin

    Lire

    Les écoles de La Rochelle vont pouvoir accueillir une centaine d'écoliers supplémentaires à partir du 4 juin. La Ville va notamment mettre en place le dispositif "sport, santé, culture et civisme" encouragé par l'Etat. Les personnels municipaux et d'associations seront en charge de ces animations thématiques en semaine, dispensées sur le temps scolaires, dans les locaux adjacents aux écoles. 4 établissements vont servir d'écoles tests avant l'extension du dispositif.

  • 29/05/20 | Opération sportive « Limoges respire »

    Lire

    La Ville de Limoges propose du 8 au 26 juin un programme gratuit de remise en forme « Limoges respire » pour les personnes âgées de 18 à 50 ans. Au total, 11 activités vont être proposées au cours de ces 3 semaines comme des jeux d’orientation en famille, du VTT, du renforcement musculaire ou encore du stand-up paddle. Les pré-inscriptions pour 2 activités maximum par semaine débutent le 3 juin au 05 55 38 50 55.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Bordeaux : la filière vin se cherche un avenir environnemental

09/02/2020 | Le 11e forum du développement durable de la filière du vin de Bordeaux a eu lieu ce vendredi 7 février au Palais des Congrès réunissant des centaines d'acteurs.

Le 11e forum, animé par Denis Cheissoux, s'est déroulé dans un contexte incertain pour la filière vin

2020 sera le juge de paix du plan climat lancé il y a douze ans par la filière des vins de Bordeaux. Le but alors annoncé en 2008 était de réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre sur l'ensemble de la chaîne de production du vin. Après un bilan carbone 2013 faisant état de 9% de réduction d'émissions, l'heure était à la présentation des programmes proposés par la filière pour accompagner les producteurs vers la transition, avant que les résultats ne tombent dans le courant de l'année.

S'il est agréable de flâner aux détours des vignobles bordelais en ce doux début d'année 2020, cette sérénité ne reflète en rien l'état d'esprit actuel de la filière du vin de Bordeaux. Après des vœux symptomatiques au maire Nicolas Florian en janvier, les représentants du vin ont alerté les élus du territoire face à la crise économique avec les États-Unis. Les effusions de Donald Trump en conséquence de la guerre commerciale entre Boeing et Airbus impactent en première ligne les vins de Bordeaux. Après une taxation de 25% supplémentaires sur les vins français, les ventes de Bordeaux aux États-Unis ont chuté de 50% en chiffre d'affaires en novembre 2019. La filière du vin, avec ses producteurs et négociants ont donc besoin de se rassurer. D'où l'opportunité de présenter de bons résultats environnementaux. En 2020, doit être dressé le troisième bilan carbone des vins de Bordeaux après ceux de 2008 et 2013. Pour espérer tenir son engagement de 20% de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur douze ans, la filière a dû mobiliser tous ses représentants. Du moins le processus est en cours.

Le problème des Zones Non Traitées

Selon le dernier chiffre datant de 2017, 60% du vignoble bordelais est certifié par une démarche environnementale. L'objectif : 100% avant 2030. Pour y aider, la filière a créé le Système de Management Environnemental (SME) afin d'accompagner les producteurs, négociants et coopératives vers des modes de gestion plus raisonnés. Démarré en 2008, le SME touchait alors 26 entreprises. En 2019, le chiffre monte à 306, dont 92% de Châteaux. Le programme vise à effectuer un audit auprès du site viticole pour voir quelles sont ses répercussions sur l'environnement. Le diagnostic se traduit ensuite par un plan d'action avec l'intégration d'un groupe de travail SME sur l'exploitation. Ainsi, le programme a par exemple permis une réduction de l'usage de la ressource en eau : entre 2013 et 2018, les producteurs sont passés de 9.3 à 7.6 litres d'eau en moyenne pour produire un litre de vin. Côté traitements et pulvérisations, enjeu redondant du débat politique, la moitié des produits pulvérisés dans les vignobles sont désormais homologués biologiques. Un pas de plus dans un chemin qui reste long. D'autant que l'annonce du gouvernement sur les Zones Non Traitées (ZNT) en décembre dernier s'est heurtée à une vive opposition. Les ZNT prévoient que les agriculteurs n'appliquent aucun traitement sur une zone tampon de dix mètres quand leur parcelle touche une habitation. « Une incohérence entre les contraintes d'objectifs environnementaux et de temps pour les mettre en place » selon la Chambre d'Agriculture de la Gironde. Dans le département, les ZNT représenteraient ainsi 4000 hectares de terres. D'où l'importance aussi d'apporter des solutions au problème. Des solutions dont les premiers demandeurs sont les habitants.

Responsabiliser les entreprises

« Nous avons proposé aux riverains des réunions pour leur montrer que nous étions dans une démarche d'écoute » témoigne Pierre Darriet, responsable sur le vignoble du Château Luchey-Halde à Mérignac. Pour ceux qui vivent à proximité directe des vignobles, l'épandage nourrit en effet quelques inquiétudes. Pierre Darriet ajoute : « Un jour une voisine nous fait remarquer : « Pourquoi vous ne faîtes pas avec des drapeaux comme à la plage ?» ». Et depuis, un drapeau flotte au dessus des vignes. Quand il est vert, les promeneurs peuvent s'y balader car aucun traitement n'a récemment été appliqué. Quand il est orange, le traitement est encore en phase effective, et quand il est rouge, il est en cours d'application. Il est alors interdit de s'aventurer sur la parcelle. Des signaux clairs pour communiquer au mieux avec les habitants. Mais pas de quoi nourrir significativement les avancées environnementales. Pourtant, les défis pressent : en 26 ans, les vendanges ont été avancées de quinze jours en moyenne à Saint-Émilion. « Nous voulons favoriser le dialogue et l'engagement de tous » brandit Magali Ardiley, responsable du développement territorial à la Chambre d'Agriculture de Gironde. La dynamique de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) mise en place dans la filière du vin de Bordeaux depuis plusieurs années en est l'exemple concret. Grâce à cette démarche de prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux dans l'activité de l'entreprise, les exploitants parviennent à des progrès significatifs. « Il y a un désamour des métiers du vin et la RSE pourrait permettre d'y répondre » espère Denis Cheissoux, l'animateur du forum. En misant aussi sur l'expertise scientifique des universités, les vins de Bordeaux sont donc attendus au tournant.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7694
Aimé par vous
18 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !