Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La grande solitude des phoques de l'Aquarium de Biarritz

15/04/2020 | Le confinement a privé les phoques de leur public préféré à l'heure des repas. Avec nombre de questions sur la réouverture de l'Aquarium et la Cité de l'Océan.

Phoqu aquarium Biarritz

À l’heure où les Français sont confinés pour éviter la propagation du COVID-19, l’Aquarium de Biarritz, continue à vivre malgré son parcours de visite aux allées vide et silencieuses… Une ambiance bien étrange pour ce lieu qui reçoit 300 000 visiteurs à l’année. Le directeur général Olivier Mercoli ne se faisait pas d'illusions sur ces vacances de Pâques 2020. « Avril est d’habitude un excellent mois. L’an dernier nous avons reçu 34 740 visiteurs à l’Aquarium pendant les vacances. C’est un coup dur pour tous." Comme 2019 avait été aussi une année de progression pour la Cité avec 86 000 entrées. Malgré le G7.

Olivier Mercoli, directeur général de l’Aquarium de Biarritz et la Cité de l’Océan, depuis quatre ans,  a pris comme une douche froide la fermeture obligée de ses deux établissements : « Nous en avons fermé les portes après le décret du 14 mars et nous ne savons pas quand il ouvrira de nouveau. Seules les équipes de biologistes et techniciens participent à cette organisation de crise. Nous devons veiller, avant tout, au bien-être de nos animaux. Nous avons, pour cela, des équipes dévouées et passionnées ainsi que des stocks suffisants de nourriture et de matériels.  Nos fournisseurs continuent à livrer, moins fréquemment mais ce n’est qu’une question d’organisation ». Le temps qui a défilé et ces vacances de Pâques ont confirmé, hélas, son inquiétude:
« Avril est d’habitude un excellent mois. L’an dernier nous avons reçu 34 740 visiteurs à l’Aquarium pendant les vacances de Pâques. C’est un coup dur pour tous les commerçants et pour l’industrie du tourisme en général. Nous ne savons pas quand il ouvrira de nouveau.

"Nous faisons de notre mieux pour respecter le rythme biologique"

Habituellement, cinq soigneurs sont présents pour le travail quotidien. « À trois, nous avons moins de temps bien sûr, mais nous avons réduit les travaux et projets annexes, nous nous concentrons sur le nourrissage des animaux d’abord puis l’entretien des installations. Il y a des animaux que nous devons nourrir tous les jours, d’autres comme les raies plusieurs fois par jour… alors que les requins ne mangent que quatre fois par semaine.
C’est toute une organisation. Nous faisons de notre mieux pour respecter le rythme biologique de nos animaux et surtout continuer les actions que nous menons avec eux depuis des années » affirme Laurent, biologiste à l’Aquarium.
En plus de ses pensionnaires habituels, l’Aquarium de Biarritz compte 4 jeunes phoques et 2 petites tortues caouannes actuellement dans son Centre de Soins.
« Bien sûr, ça rajoute un peu de travail et complique un petit peu les choses étant donné que le soigneur qui s’occupe du Centre de Soins ne peut pas être le même que celui qui s’occupe des phoques qui vivent ici à l’année pour éviter les possibles transmissions de maladies… Mais nous sommes fiers de cette mission et nous le serons encore plus quand nous les relâcherons en mer, aux beaux jours » confie Xabi, soigneur au Centre de Soins de l’Aquarium.
Ces jeunes phoques, soignés à Biarritz, repartent habituellement entre mi-mars et mi-avril. « Avec cette situation, nous ne savons pas quand ils pourront reprendre la mer, les plages étant interdites. Leur état de santé leur permet de repartir dès maintenant. Ils ont d’ailleurs tous pris entre 25 et 40 kilos ». Lesdits phoques seront balisés et ainsi suivis après leur nouveau départ par l’équipe de soigneurs.

86 000 visiteurs à la Cité de l'Océan...malgré le G7

 L'ex Musée de la mer de Biarritz devenu Aquarium, fonctionne en binôme avec la Cité de l'Océan située quelques kilomètres au sud, à l'entrée d'Ilbarritz et en bordure de la plage de la Milady. Après un démarrage difficile, cette vague géante en béton a trouvé une vitesse de croisière. et enregistré 86 000 visiteurs. Complémentaires une navette effectue une liaison de ces deux lieux voués à l'Océan.
"Depuis le 16 mars, à la Cité de l'Océan, on rajoute des animations permanentes, pour l'instant. Nous préparons la fin d'un confinement espéré, explique Marion Etcheverry. On attend en  sachant qu'il y aura un après. Si on nous permet d'ouvrir nous prendrons toutes les mesures d'hygiène et d'organisation, qu'il s'agisse de l'Aquarium ou de la Cité de l'Océan."

"La Cité de l'Océan, ajoute-t-elle,  est devenue un lieu d'attraction ludique qui a accompagné les dernières technologies, que ce soit le surf, ou ce documentaire virtuel, baptisé "700 requins dans la Nuit depuis plus d'un an. Il est signé Laurent Ballesta, photographe sous-marin. Les visiteurs recherchent des expériences, de l'immersion, des sensations. Cela fait maintenant trois ans que l'on amène plusieurs nouveautés par an du genre et qui incitent les visiteurs à rester longtemps. On a remarqué qu'il demeure en moyenne plus de trois heures en la Cité, et c'est la preuve qu'elle est devenue plus captivante."
 
Ainsi, par exemple, le visiteur peut passer la matinée à l'incontournable Aquarium de Biarritz , se rendre ensuite à la Cité de l'Océan où il trouvera un restaurant, y passer l'après-midi et finir à la plage voisine avant assister au coucher du Soleil. Si cela est  hélas virtuel en ces vacances de Pâques à oublier, le Soleil se lèvera et se couchera demain sur la Cité de l'Océan.
 

 www. citedelocean.com et aquariumbiarritz.com.

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
7984
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !