Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Nouveaux échouages massifs de dauphins sur la côte Atlantique

11/03/2020 | L’Observatoire Pelagis recense quelques 700 échouages de cétacés depuis janvier sur nos côtes

Un des dauphins échoués ce week-end

Le week-end dernier a encore été mortel. Cinq dauphins sont venus s’échouer, morts, sur la seule île de Ré – un autre a été découvert lundi soir, par l’association Ré Nature Environnement. « On est à une vingtaine depuis le début de l’année. Ca fait beaucoup pour notre seule île », constate Jean-Roch Meslin, un des deux correspondants de l’association habilités à constater officiellement les échouages d’animaux marins. « Au début de l’hiver, ils étaient plutôt concentrés sur la Vendée, depuis quelques semaines, les courants et les vents les amènent surtout sur les plages sud de l’île de Ré, à Saint-Clément, Le Bois-Plage et à Sainte-Marie ».

Sur l’ensemble de la côte Atlantique, l’Observatoire Pelagis à La Rochelle estime à quelque 700 dauphins et marsouins échoués depuis début janvier. « Malheureusement, c’est un chiffre qui augmente de jour en jour », précise Vincent Ridoux, professeur à l’Université de La Rochelle attaché à l’Observatoire Pelagis, « comparé à l’an dernier, de date à date, nous sommes en gros sur les mêmes chiffres que l’an dernier. C’est encore trop tôt pour estimer à combien nous serons d’ici la fin de l’hiver, mais on sait déjà que le chiffre sera très élevé ».

Un des dauphins échoués ce week-end

Les dauphins retrouvés cet hiver sur la côte atlantique sont essentiellement de jeunes dauphins bien portants ou des femelles allaitantes / crédit Ré Nature Environnement

Encore en ce début 2020, les dauphins échoués sont globalement des animaux bien portants, avec une majorité de femelles allaitantes et de très jeunes dauphins. La plupart présente des blessures type fractures, amputations, marques cutanées, voire des éventrations, correspondant à des instruments de pêche. Concentrés sur une période de début janvier à fin mars, ces pics de mortalité annuels correspondent à la saison de pêche, en particulier du bar et du merlu dans le golf de Gascogne - zone où se nourrissent également de nombreux cétacés.

L’an dernier, l’Observatoire Pelagis et plusieurs associations environnementales avaient alerté sur la situation. Le ministre de l’écologie de l’époque, François de Rugy, avait alors promis un grand plan de sauvegarde des cétacés, censé être présenté fin 2019, pour une mise en application en 2020. Ce plan serait toujours en cours de rédaction et de consultation des experts (1).

L'observatoire Pelagis à La Rochelle

Basé à La Rochelle dans le quartier de l'Université, l'Observatoire Pelagis observe une hausse de la mortalité des dauphins depuis quatre ans / crédit Archives Anne-Lise Durif 

Quelques avancées ont toutefois été permises. « Un groupe de travail constitué par le ministère de l’écologie en 2017 s’est penché depuis sur la réglementation de la pêche, en vue d’obliger davantage les pêcheurs à déclarer les captures accidentelles de dauphins durant leurs sorties, car nous n’obtenions que trois ou quatre déclarations par an, ce qui n’est rien comparé au millier d’échouages annuels constatés depuis quatre ans », explique Vincent Ridoux. La révision du décret concerné a notamment permis une meilleure mise en adéquation entre les techniques de déclarations de captures et les outils utilisés par les pêcheurs. L’Observatoire Pelagis a ainsi vu remonter 25 rapports de captures depuis mi-janvier. « On constate une petite mobilisation des pêcheurs, mais ça reste encore faible », constate Vincent Ridoux.

Autre initiative : une pêcherie de Bretagne a accepté d’embarquer des observateurs sur ses campagnes de pêche et mis en place des pingers (répulsif acoustique, alarme acoustique) sur ses filets. « L’expérience est concluante : ça a permis de réduire le taux de captures accidentelles de 60% », se réjouit l’universitaire, « malheureusement, une seule pêcherie qui s’y met, c’est trop peu pour avoir un impact significatif sur l’ensemble des populations ». Impossible de dire non plus si l’arrêté pris en décembre par la préfète de région Fabienne Buccio, fermant définitivement la pêche au chalut pélagique (2) sur le plateau de Rochebonne (au large de la Vendée et de la Charente-Maritime), a eu un quelconque effet.  Au-delà du manque de moyens de contrôle, le chalut pélagique n’est pas le seul responsable des mortalités de cétacés : les chaluts de fond (3) et les filets maillants (4) auraient également un impact important.

 

(1)    Contacté le 9 mars, le ministère de l’écologie n’a toujours pas répondu à notre demande d’information.

(2)    Le chalut pélagique désigne un filet à grande ouverture lesté en partie basse par une gueuse.

(3)    Filet longeant le fond de l’eau, à grande ou petite ouverture.

(4)    Filet rectangulaire vertical, statique, qui, laissé posé plusieurs heures ou jours, piègent les animaux par les branchies ou par emmêlement des membres.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Ré Nature Environnement

Partager sur Facebook
Vu par vous
6553
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !