Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Pau: Les travaux du futur réseau de chaleur urbain ont démarré

02/06/2020 | C'est sous le soleil, les masques et les casques de chantier que la première pierre du futur réseau de chaleur de l'agglo de Pau a été symboliquement posée.

Pose de la première pierre du réseau de chaleur de l'agglomération de Pau

En fin d'après-midi, ce vendredi 29 mai, c'est avec application que François Bayou casqué et masqué, a déposé le béton destiné à accueillir la première pierre de la centrale de production de chaleur de l'Université de Pau, sous le regard satisfait de son président Mohamed Amara. Une chaufferie dont la vocation, au-delà de la seule Université, sera d'assurer l'appoint et le secours pour les besoins de chaleur du futur réseau de chaleur urbain de l'agglomération de Pau. Un projet au coût total de 51 millions d'euros.

D'une pierre, deux coups. C'était un peu l'esprit, ce vendredi, de la cérémonie de la pose de la première pierre de la chaufferie de l'UPPA. Et pour cause, cette première pierre symbolisait aussi, le lancement des travaux du réseau de chaleur urbain de l'agglomération de Pau démarrés le 25 mai dernier.

Un mix énergétique à 75% renouvelable
Ce futur réseau de chaleur urbain, porté non seulement par la collectivité mais également par ENGIE Solutions et la Banque desTerritoires, a pour vocation de proposer aux habitants, une nouvelle offre énergétique pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire. Une offre complémentaire à celles des fournisseurs d'électricité et de gaz. « Nous pensons que ce réseau de chaleur va apporter des économies pour le chauffage et l'assurance d'un chauffage le plus propre possible », a ainsi rappelé François Bayrou avant de détailler le mix énergétique qui assurera la production de chaleur du réseau. « Celle-ci sera à 75% produite par des énergies renouvelables et locales », a-t-il ainsi insisté avant d'en livrer le détail.

Pour assurer les 110 Gwh annuels prévus par le projet, la première source d'énergie sera issue du traitement des déchets ménagers de l'usine d'incinération Valor Béarn de Lescar . Celle-ci représentera, en effet, 50% du mix énergétique. 25% supplémentaires viendront d'une future centrale biomasse, prochainement construite à Lons, et nourrie chaque année par 12 700 t de bois énergie. Un bois, promet-on, issu de forêts durablement gérées dans un rayon de 100 km autour de l'agglomération de Pau. Enfin les 25% restants seront fournis par le gaz, à l'image de la chaufferie du campus, afin « d'assurer un maximum de souplesse » au réseau, notamment en cas de pic hivernal ou de rupture de service, lors de maintenance notamment. Cette chaufferie du campus universitaire dispose à elle seule une puissance installée, en gaz donc, de 30 MW.

Logements collectifs, bureaux, hôpital...
Sur le calendrier des travaux, le réseau sera déployé en 4 phases, en commençant, sur 2020 et 2021, par le tronçon dit « de transport de chaleur » reliant le site de Valor Béarn, jusqu'à la chaufferie de l'UPPA en passant par celle de Lons. Viendront ensuite la pose du réseau sur les secteurs Billère – Université et Hélioparc en 2021, puis le quartier Saragosse en 2022, et enfin en 2023, le secteur du centre Hospitalier - Calicéo - Péguilhan. Au total, un réseau de chaleur de 44 km dont les travaux devraient s'achever en février 2023.
Avec cet investissement de 51 millions d'euros, soutenu par l'ADEME, la Région et l'Europe, ce sont 169 bâtiments, qu'ils soient logements collectifs, bureaux, équipements de sports et loisirs, établissements de santé ou encore établissements scolaires qui seront ainsi alimentés.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6606
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !