Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/10/20 | Les Fidjiens s’entraînent à Limoges

    Lire

    L’équipe de rugby des Fidji va effectuer son stage de préparation au Tournoi des 8 Nations à Limoges du 24 octobre au 8 novembre. A cette occasion, le 28 octobre de 14h à 16h, leur entraînement sera ouvert au public, le 31 octobre à 11h30, les halles centrales accueilleront le protocole culturel fidjien. Enfin, le 6 novembre à 18h30 ils joueront leur match de préparation face au Portugal au stade Beaublanc ((billetterie ouverte sur billetweb.fr/match-fidji-portugal).

  • 23/10/20 | Covid-19 : la Nouvelle-Aquitaine accueille 8 patients de la région Auvergne-Rhône- Alpes

    Lire

    Face à une situation de saturation des capacités de réanimation en Auvergne Rhône-Alpes, l’Agence régionale de santé et les établissements de Nouvelle-Aquitaine apportent leur aide en accueillant 8 patients des établissements de Lyon, St Etienne et Villeurbanne. "Les capacités actuelles de réanimation de la région Nouvelle-Aquitaine lui permettent de réaliser cet accueil en toute sécurité, avec la prudence nécessaire face à l’évolution de l’épidémie", assure l'ARS. Les CHU de Bordeaux et de Poitiers et le CH de Brive sont mobilisés pour cet accueil.

  • 23/10/20 | Du concret pour le Nouvelle-Aquitaine Academic Space Center

    Lire

    Le Nouvelle-Aquitaine Academic Space Center, initié en juin 2019 lors du salon du Bourget grandit. En effet, le NAASC a obtenu, début septembre, le soutien financier de la Région Nouvelle-Aquitaine, avec une enveloppe budgétaire de 316 000€ sur 3 ans. Ce qui va permettre de concrétiser notamment deux projets: une fusée expérimentale et un nanosatellite. Pour la fusée, un vol de démonstration se profile à l’horizon de 2023. Pour le nanosatellite, il faudra patienter jusqu’en 2024 pour une mise en orbite.

  • 23/10/20 | 187 275€ à Point Café (Boé) pour devenir le 1er distributeur de boissons 100% écologique

    Lire

    La société Point Café basée à Boé vient de recevoir de la Région une enveloppe de 187 275 € afin de la soutenir dans le développement de son activité de reconditionnement des distributeurs automatiques obsolètes en redonnant une deuxième vie aux distributeurs et machines à café. Point Café sera ainsi le 1er distributeur de boissons proposant une gamme de produits 100% écologiques : distributeurs reconditionnés et café bio.

  • 23/10/20 | Un E-Job pour les jeunes

    Lire

    Le 3 novembre de 17h à 20h, le Crédit Agricole Aquitaine et Wizbii organisent pour la 3ème année consécutive un e-Job Dating pour des postes basés à Bordeaux. Cette rencontre, qui s’inscrit dans la démarche « 1er Stage, 1er Job » regroupera une dizaine d’entreprises de la région des secteurs de la banque, de l’informatique, du BTP et de la finance. Inscription obligatoire avant le 29 octobre sur la page de l'évènement

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Nouveau protocole de coopération entre Bordeaux Métropole et Limoges

04/07/2019 | Nicolas Florian, Patrick Bobet et Emile-Roger Lombertie (maire de Limoges) signent le protocole pour une coopération Bordeaux-Limoges entre 2019 et 2022.

Signature protocole coopération Bordeaux - Limoges

Le projet avait été initié par Alain Juppé. Après sa démission « surprise » en février dernier, le nouveau maire, Nicolas Florian, a repris son idée. Celle d'une coopération entre Bordeaux Métropole et la Ville de Limoges, qui souffre de son enclavement. A en croire les élus présents lors de la signature du protocole de coopération, ce mercredi 3 juillet, les deux villes auraient beaucoup à y gagner. Bordeaux poursuit son projet d'ouverture aux villes moyennes, initié en 2014, et met à présent le cap vers l'Est.

« L'alliance des territoires c'est la vraie démarche anti-fracture » assure Mylène Villanove, conseillère municipale déléguée en charge des relations territoriales. Dans un contexte où l'on ne peut ignorer la fracture territoriale, souvent à l'origine de la fracture sociale, la coopération entre communes apparaît d'autant plus essentielle. Pour la conseillère, « La réciprocité est au cœur de notre action publique ». Les protocoles sont adaptés à chaque ville-partenaire. Ici, l'objectif est de tisser des liens entre Limoges, Bordeaux Métropole et la Ville de Bordeaux sur les domaines de l'urbanisme, de la culture et de la mobilité.

Culture et urbanisme en lignes de mire

Pour Patrick Bobet, président de Bordeaux Métropole, les deux villes peuvent se prêter main forte en terme de développement urbain. Si elles partagent leur statut de capitales (respectivement de la Gironde et du Limousin), Limoges n'a pas encore eu l'occasion d’accueillir toutes les expériences dont a pu bénéficier Bordeaux. « Le plus intéressant, c'est que notre expertise, notre histoire, puisse servir votre histoire, que nous puissions travailler ensemble » explique Patrick Bobet.

Mais le partenariat devrait être aussi culturel. En effet, les deux agglomérations ont été inscrites au patrimoine culturel de l'UNESCO et se distinguent par leurs statuts de Villes d'arts. Des relations en ce sens sont donc à prévoir : mise en commun de spectacles d'opéra, et pourquoi pas échanger sur les biennales qui ont lieu dans les deux villes, la fête du vin et la fête du fleuve pour Bordeaux et la manifestation « Toques et Porcelaine » à Limoges. Le président de la Métropole, en tout cas, ne l'exclue pas.

Un axe routier entre Limoges et Langon

Au delà de ces questions, la coordination sur la mobilité et les infrastructures semble être la plus attendue. L'idée, qui avait déjà été évoquée par le passé, est celle de la construction d'un barreau autoroutier qui relierait Limoges à Langon. L'objectif : « mieux connecter les deux villes » comme l'annonce le maire de Bordeaux mais aussi, et surtout, dégager la rocade bordelaise. Un partenariat qui présenterait donc un double intérêt, comme le souligne Nicolas Florian : « l'intérêt pour la métropole bordelaise c'est de décongestionner sa rocade, l'intérêt pour Limoges c'est d'être désenclavée ».

Patrick Bobet est plus prudent sur ces questions. Il évoque « un groupe de réflexion » qui devrait voir le jour à la rentrée de septembre pour évaluer si ce projet de barreau routier est encore utile et opportun. Pourtant, les élus semblent tous d'accord. Seul point qui fâche : l'opportunité de construire, une fois encore, un axe autoroutier, à l'heure où l'urgence climatique commence à se faire sérieusement sentir. Pour Nicolas Florian, maire de Bordeaux, il s'agit avant tout d'une histoire de pragmatisme. « Il faut aller vers plus de rail mais vous ne mettrez pas physiquement tout le fret autoroutier sur du rail » déclare-t-il, « Concilier TER, fret et lignes à grande vitesse sur les mêmes lignes ne sera pas possible. » Pour lui, tant que nous n'aurons pas trouvé de substitut à la TICPE, la taxe sur les produits énergétiques dont les carburants, anciennement TIPP, qui représente le 3ème poste de recette du budget de l'état, le problème restera le même. Élargir un barreau routier qui existe déjà apparaît alors comme la seule solution « raisonnable », d'autant plus que les camions pollueront moins en roulant plus vite, sur des voies désengorgées. « Aujourd'hui, où on crève complètement avec cette pollution aux particules fines, ou on réfléchit à la diminuer » conclut Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges. Le développement du fret par le rail ne semble pas encore être à l'ordre du jour.

Sarah Dumeau
Par Sarah Dumeau

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
4291
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires