Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Région vote le budget primitif 2020

17/12/2019 | Réuni en séance plénière ce lundi 16 et mardi 17 décembre, le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine aborde les grands chantiers de l'année à venir.

L'hémicycle régional à l'occasion de la plénière de décembre 2019

Les élus régionaux se retrouvent ce lundi et mardi pour deux jours intenses de débats et de vote. Ainsi, la Présidence et les Vice-présidences régionales ont présenté les chantiers de l'année 2020, à commencer par le budget primitif, adopté par la majorité. Il aura tout de même fallu plus de 3h de débat, et quelques passes d'armes avant de voter le budget primitif 2020. En début d'après-midi, l'assemblée régionale s'est ensuite étendue sur le dossier SRADDET (Schéma Régional d'Aménagement de Développement Durable et d'Égalité des Territoires), également soumis au vote des formations politiques.

3h20. C’est le temps qu’il aura fallu pour que la majorité du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine vote le budget primitif 2020. En effet, les débats se sont transformés, en fonction de l’interlocuteur, en phrases assassines. Cette présentation du budget primitif 2020 était attendue de pied ferme par l’assemblée régionale, puisque c’est le premier budget présenté après l’adoption de la feuille de route Néo Terra. Pour Jean-Marc de Lacoste Lareymondie (RN), ce budget primitif est rien moins que « pollué par le totalitarisme vert de Néo Terra ».

Après leurs avertissements de cet automne, les élus écologistes, Léonore Moncond’huy en tête, ont accepté de voter le BP2020, conscients des efforts faits par la Région en faveur de la transition écologique, au cœur de ce budget primitif. Ce dernier comprend pourtant les "incohérences" que la Présidente du groupe EELV et ses confrères prophétisaient en septembre : « le budget alloué à l’industrie aéronautique est en hausse, ce qui est en incohérence totale avec la lutte contre les dérèglements climatiques ». Pour ce qui est d’autres élus, Aurélien Sebton (UDI) est mitigé. « Il faut faire attention aux mots forts, comme révolution ou changement de paradigme. Nous verrons si c’est vrai sur l’exécution du Compte Administratif 2020 ». L’élu UDI souligne également que ‘Néo Terra’ ne représente « que » 70 millions d’euros d’investissement de la Région sur 911 au total.

 

Investissements : un montant record mais « irréalisable »

Au total, le budget présenté par Andréa Brouille, Vice-présidente chargée des finances, s’élève à un peu plus de trois milliards d’euros, dont 911 millions d’investissement. Ce dernier est en nette hausse comparé aux années précédentes : 660 millions d’euros en 2018, près de 700 millions en 2019. Pour Olivier Chartier (LR), Président de la Commission des finances, « réaliser la totalité des investissements mettrait la Région dans une position difficile alors que la situation financière, même si elle reste saine, se dégrade ». Jean Dionis (UDI) prend un pari avec Andréa Brouille : « jamais vous n’atteindrez les 911 millions d’investissement, vu les chiffres des années précédentes ».

 

SRADDET : la majorité dit oui

C’est Laurence Rouede, Vice-présidente déléguée à l’Urbanisme qui a eu la charge du deuxième dossier chaud de la plénière : le Schéma Régional d’Aménagement de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET). 304 observations ont été recueillies lors de la phase d’enquête qui s’est achevée en mai. « Depuis mai, nous avons ajusté le schéma en fonction des observations, sachant qu’il n’y a pas de changement fondamental. Les principaux changements impliquent, entre autres la rédaction d’un document pédagogique pour une gestion économe de l’espace, le développement de l’urbanisation prenant en compte la ressource en eau ou encore la clarification de l’articulation du SRADDET avec les SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) et Plans Locaux d’Urbanismes (PLU).

De manière générale, les élus, à l’image de Pascale Requenna (MoDem et apparentés) ont salué le travail de Laurence Rouede, « que peu auraient accepté de mener avec de telles contraintes en si peu de temps ». Pour ceux contres le SRADDET, les raisons sont diverses : soit parce que le SRADDET semble « exclure la ruralité » pour Eddie Puyjalon (LR). Comme ce dernier, d’autres craignent le développement de l’éolien, qui « doit être soumis à des règles pour protéger les alentours ». D’après Guillaume Guérin (LR), « le SRADDET signerait le déclin du front littoral, déjà sous pression climatique et économique ».
Il est toutefois un conseiller régional de droite qui s’est fait applaudir, tant par son camp qu’une partie de la majorité : Nicolas Florian. Le Maire de Bordeaux affirme « qu’il ne s’agit plus aujourd’hui de transférer la richesse, mais de la partager. Bordeaux l’a désormais compris. Le développement de la région ne doit pas se faire au détriment de certains territoires. Le SRADDET est une vision, une ambition au service de nos concitoyens ». Après avoir été voté sans encombre, le schéma d’aménagement du territoire doit être présenté à la préfète Fabienne Buccio pour une éventuelle entrée en vigueur.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
5335
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !