Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

09/09/20 : Le match opposant les Girondins de Bordeaux Féminines au PSG se déroulera ce dimanche 13 septembre au Stade Jean-Antoine Moueix de Libourne à 12h45. Seule la tribune (3 730 places assises) sera ouverte, avec application de la distanciation physique.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

  • 18/09/20 | Prime COVID dans le Lot-et-Garonne

    Lire

    Le Département de Lot-et-Garonne vient de débloquer une enveloppe d’un million d’euros pour le versement d’une prime aux personnels des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) et des Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux (ESMS). Cela représente 1 000 € en taux plein, pour les 2 000 salariés de ce secteur d'activités. Les modalités d’attribution des subventions du Département au SAAD pour financer cette prime seront alignées sur celles de la Caisse Nationale de Solidarité et de l’Autonomie (CNSA).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Néo-Terra: un an après, ce n'est qu'un début

20/07/2020 | Après plus d'un an d'activité, un premier bilan de la feuille de route Néo-Terra a été fait lors de la dernière plénière de la région.

Alain Rousset, séance plénière du 03/07/2020

Aqui revient sur les échanges consacrés à Néo-Terra lors de la plénière de juillet de la région Nouvelle-Aquitaine. Alain Rousset avait donné directement le ton des débats en affirmant que Néo-Terra est bien un engagement, avant tout politique.

« Les retombées de Néo-Terra ne peuvent être qu’opérationnelles sinon il nous serait reproché de n’avoir qu’un discours, de n’être qu’un parlement du verbe », affirme Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier semble vouloir rappeler que l’engagement de la Région pour la transition écologique, au travers de la feuille de route Néo-Terra, est avant tout un engagement politique, qui a des répercussions importantes sur la région. Le président évoque par exemple l’amélioration du réseau ferroviaire régional, dans le cadre de la feuille de route : « nous sommes ici dans la défense d’un mode de transport collectif non carboné », assure-t-il.  

Alain Rousset souhaite aussi faire un bref retour sur l’honnêteté de ce dispositif : « sur l’authenticité de la démarche, on est sur un dispositif qui peut être évalué et la seule limite à cette évaluation c’est une limite budgétaire », stipule le président en anticipant de futures questions des représentants de l'Assemblée régionale.

Plus de 15 000 dossiers Néo-Terra

Les chiffres de ce premier bilan sont évocateurs de l’ampleur du dispositif: « nous avons traité et voté plus de 15 000 dossiers, et 42% des aides régionales sont sous le label Néo-Terra pour un financement de 602 millions d’euros, je rappelle d’ailleurs que le label Néo-Terra c’est 11 ambitions, avec des engagements chiffrés et des actions concrètes. Néo-Terra fédère tous les acteurs de la transition écologique. Nos collègues du Rassemblement National remettent en cause l’idée même d’urgence climatique et cela peut être un débat de fond, mais je crois qu’aujourd’hui il y a une unanimité pour dire que la planète est en danger. Je pense donc qu’il faut que nous soyons proactifs » ajoute Alain Rousset.

Si le président ne craint pas de revendiquer le point d'étape de Néo-Terra, c’est aussi, car il concerne directement la compétitivité des entreprises néo-aquitaines, « un des problèmes que nous avons aujourd’hui quand je regarde la stratégie de souveraineté industrielle que j’ai mise en place, il y a des années de cela, et que l’on a amplifiée avec la crise climatique, c’est qu’on peut se retrouver avec les règles européennes face à des inégalités de rapport de force », estime-t-il, « le problème de la Chine n’est pas de polluer ou pas, de même qu’il n’est pas de sous-payer ou non ses travailleurs; notre problème à nous c’est donc de faire des bons industriels pour reconquérir le secteur de l’électronique et des médicaments tout en pouvant les biosourcer ». Sous ces affirmations, Alain Rousset confirme que la production industrielle française et néo-aquitaine ne doit pas faire les frais de la transition climatique, mais permettre au contraire de la renforcer.

Il n’est malgré tout pas dupe des faiblesses relatives de ce dispositif et il va jusqu’à les nommer comme pour anticiper les critiques, en commençant par la jeunesse d’un tel projet qui dure depuis un peu plus d’un an. Le président ne manquera pas de terminer son discours introductif du débat par une note à l’attention de l’opposition face à lui, les exhortant à se saisir de Néo-Terra: « faites-en votre miel ! ».

Une opposition avec un constat mitigé

Jean Dionis du Sejour, président du groupe de l’Union Centriste, de son côté, pointe un certain déficit démocratique autour de ce projet: « combien d’amendements de l’opposition avez-vous intégré, monsieur le président ? C’est proche de zéro ». Mais si la forme ne plait pas au conseiller régional, cela n'empêche pas son groupe et lui d'adhèrer au fond du projet pour lequel ils avaient voté. Selon Jean Dionis, le consensus qui s’est formé autour de la question de la transition écologique, notamment en Nouvelle-Aquitaine, est un atout considérable. Pourtant, plusieurs éléments sont toujours problématiques selon l'élu, la question de la LGV fait aujourd’hui toujours débat et il appelle les défenseurs de ce projet à reconnaitre les erreurs qui ont été faites. Mais le plus gros point de débat porte sur la gestion du budget qui a reculé de plus de 5 millions selon lui, un chiffre qui est à contre-courant des intentions de la Région qui souhaite voir le nombre de dossiers estampillés Néo-Terra augmenter: « où est l’accélération ? », martèle Jean Dionis.

Le ton de Hélène Estrade des Républicains est bien différent. Cette dernière s’inquiète en effet de l’artificialisation abusive des sols pour répondre aux besoins des promoteurs éoliens et photovoltaïques. Les nombreux hectares de terres fertiles agricoles, forestières et viticoles qui seront bientôt, selon elle, livrés aux mains des énergies renouvelables constituent une perte majeure pour les territoires ruraux. Le président de la Région va pourtant se défendre de tenir un rôle dans la régulation des fermes photovoltaïques. Une parenthèse aux critiques va alors s’ouvrir le temps de l’intervention du groupe EELV par l’intermédiaire de Maryse Combres.

Les écologistes d’Europe Écologie les verts, sont à l’heure des congratulations puisque la présentation de ce premier bilan semble satisfaire le groupe: « on peut se féliciter que 42% des aides régionales rentrent dans le cadre de la feuille de route Néo-Terra », se réjouit-elle. Les écologistes, qui ont pris une part active dans ce projet, rappellent aussi à l’opposition l’importance de projets d’ampleur comme celui-ci et de ne pas multiplier les « pastiches » de tous les côtés.  

Pour Aurélien Sebton, représentant de l’Union des démocrates et apparentés le soutien est réel: « les 11 ambitions développées dans Néo-Terra, on les partage toutes » mais il regrette que la question du nucléaire soit absente du débat sur le mix énergétique, « dans une région nucléarisée comme la nôtre, il faut parler du nucléaire et engager un débat de fond ». Sur la question de la LGV toutefois il est plus mesuré que son collègue Dionis en appelant à se servir de cet outil, estimant que le débat sur sa nécessité est passé. Mais le conseiller d’opposition souhaite qu’Alain Rousset s’exprime sur sa volonté de maintenir la navette aérienne entre Bordeaux et Paris quand l’outil LGV permet de faire ce même trajet en deux heures. Un sujet sur lequel le président est sans équivoque: « la navette, c’est terminé ! » 

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4054
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !