Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

21/09/20 : Après consulation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/20 | Sacha Houlié claque la porte du bureau exécutif de LaRem

    Lire

    Le député de la 2e circonscription de la Vienne, Sacha Houlié, a annoncé ce lundi 21 septembre qu’il quittait ses responsabilités au sein du bureau exécutif de La République en Marche, en rupture avec les décisions et stratégies prises par direction du Parti. Il suit le mouvement de son ami des bancs de la fac, Pierre Person, le numéro 2 de LaRem. Sacha Houlié reste cependant militant de LaRem et ne quitte pas le groupe parlementaire.

  • 22/09/20 | Un marché de producteurs médocains à Ludon

    Lire

    Le jeudi 24 septembre, de 18h30 à 19h30, l’AMAP des Baillots médocains organisera son premier marché des producteurs sous les arbres situés entre l’église et l’école primaire de Ludon. Ce marché des producteurs, permettra aux ludonais, et voisins, de déguster et acheter des légumes eysinais de saison, des huîtres du Cap Ferret, des confitures solidaires de Parempuyre, de la bière de Labarde, du fromage de chèvre de l’Entre-deux-mers, des produits d’entretiens bio 100 % girondins… tout en respectant les prescriptions préfectorales imposées par la situation sanitaire.

  • 22/09/20 | Une troisième journée sans voiture sur l'île Madame

    Lire

    Le mercredi 23 septembre, de 12 heures à 18 heures, l’accès à l’Île Madame par la Passe aux Bœufs, ne sera autorisé qu’aux piétons, cyclistes et utilisateurs de modes de transport doux. Une calèche et des vélos seront mis à disposition. Cette opération s'inscrit dans le cadre du classement de l'agglomération de Rochefort comme Grands sites de France, qui récompense les collectivités qui promeuvent un tourisme durable sur leur territoire. L'agglo a officiellement reçu cette distinction le 21/09.

  • 22/09/20 | Poitiers: L'Université veut favoriser la poursuite des études post bac

    Lire

    L'université de Poitiers est lauréate d'un nouveau financement du Programme d'investissements d'avenir-PIA avec le projet CODA, à la CrOisée Des pArcours, fruit d'un partenariat avec l'université de La Rochelle, le Rectorat de l'Académie de Poitiers et le Crous de Poitiers. Ce projet vise à créer une dynamique de préparation à l'entrée dans l'enseignement supérieur au plus près des possibilités d'orientation des lycéens sur tous les types de territoires. Objectif : favoriser le taux de poursuite d'études après-bac.

  • 21/09/20 | Location saisonnière : 22 villes interpellent l'Union Européenne

    Lire

    Ce jeudi, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic était au côté des 21 autres maires de villes européennes pour demander une évolution de la règlementation sur la location saisonnière auprès de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence. Leur but : obtenir plus de pouvoir de régulation de cette activité et "poursuivre les plateformes en cas de manquement à la règlementation locale". Des mesures en ce sens sont attendues dans un futur Acte européen pour les services numériques. À Bordeaux, environ 4 300 logements entiers sont soustraits du parc locatif privé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Conseil d'état enterre le projet de déviation de Beynac

29/06/2020 | Ce lundi, le conseil d'Etat a rendu sa décision dans le dossier de déviation de Beynac. Il n'a retenu aucun des trois recours déposés par le département de la Dordogne.

Les éléments du chantier de la déviation de Beynac doivent être démolis

Cette fois, c'est bien la fin d'un long feuilleton politico judiciaire débuté en 1985. Ce lundi 29 juin, le Conseil d'Etat a suivi en tous points l'avis du rapporteur public du 20 mai dernier et rejette les requêtes du Conseil départemental de la Dordogne concernant les décisions de justice au projet de déviation de Beynac. Il s'agissait de construire un contournement routier de 3,2 kilomètres doublé d'une voie verte. Le Conseil d'état stoppe ainsi la procédure en cassation engagée par le Département sans autre issue juridique. Le chantier doit être démoli dans la foulée.

C'est un vrai coup dur, pour Germinal Peiro, le président du Conseil départemental de la Dordogne, qui dénonce par voix de communiqué " un scandale d'Etat". Ce dernier a mené campagne pendant de longs mois pour l'achèvement du projet de déviation  de Beynac, en vallée de la Dordogne. Ce lundi 29 juin, le Conseil d'état a signé la fin de ce long dossier vieux de plus de trente ans. En 1985, le conseil général de la Dordogne décidait de réaménager l'axe Bergerac-Souillac via Sarlat et donc Beynac. Ainsi l'idée de contourner ce plus beau village de France faisait jour. Le 29 janvier 2018, la préfète de l'époque Anne-Gaëlle Beaudouin Clerc signait l'arrêté autorisant les travaux du contournement, une déviation routière longue de 3,2 km doublée d'une voie destinée aux mobilités douces. Le 28 décembre 2018, suite aux recours des opposants, le Conseil d'état annule l'ordonnance du juge des référés et suspend l'arrêté préfectoral autorisant les travaux. Le 9 avril 2019, le tribunal administratif de Bordeaux annule l'autorisation des travaux et ordonne la remise en état du site. Le 10 décembre 2019, le tribunal administratif de Bordeaux confirme l'avis du Conseil d'état et ordonne la démolition des premiers éléments d''ouvrages réalisés. 
Ce lundi 29 juin,  le Conseil d’Etat a jugé que les arguments avancés par le département et son président PS, Germinal Peiro, n’étaient pas admissibles, scellant la victoire de leurs opposants, des défenseurs de l’environnement et du patrimoine.

La juridiction suprême stoppe la procédure en cassation engagée par le Conseil départemental de la Dordogne sur le contournement routier, destiné à être détruit. Suivant l’avis du rapporteur public du 20 mai, le Conseil d’État rejette les requêtes du Département concernant les décisions de justice relatives au projet de déviation de Beynac. Ces dernières avaient conduit à l’arrêt du chantier et ordonné sa démolition dans la foulée. Une interrogation demeure en suspend : combien coûtera désormais la démolition des travaux déjà réalisés, et à combien se chiffrera la facture totale ? "Les droits des différentes parties – porteur du projet et opposants – ont été respectés, nul ne peut le contester et c’est l’honneur de notre pays d’être un Etat de droit. Il serait faux et dangereux de crier à l’injustice et de dénoncer un scandale d'état, les décisions du Conseil d’Etat sont liées strictement à la législation environnementale concernant le régime d’autorisation unique d’aménagement, a réagi la députée du sarladais, Jacqueline Dubois. Elle a également souhaité que chacun puisse tourner la page en "précisant que des solutions d'aménagements  existent dans la traversée du bourg de Beynac" et aussi pour la continuité de l'itinéraire cyclable, en vallée de la Dordogne, inscrit au schéma national des vélos routes voies vertes. Elle a rendez vous  cette semaine avec le nouveau maire de Beynac, Serge Parre,  qui ne comprend pas la décision du Conseil d’Etat et qui était favorable à la déviation. Est ce le chapitre final de ce dossier, rien n'est moins certain. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3226
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !