Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Villenave d’Ornon: Patrick Pujol pour un 5° mandat ou Stéphanie Anfray ?

25/06/2020 | Patrick Pujol, maire sortant divers droite et Stéphanie Anfray, candidate de la gauche unie s’affrontent pour le second tour des élections municipales de Villenave d’Ornon…

Patrick Pujol et Stéphanie Anfray

Au soir du premier tour, le 15 mars dernier, le maire sortant Divers Droite de Villenave d’Ornon, Patrick Pujol, culminait à 48,37 % des voix avec sa liste « Villenave d’Ornon, notre histoire, notre avenir », devant la candidate de l’Union de la Gauche Stéphanie Anfray « Villenave écologique, solidaire et citoyenne » (31,45 %), Patrick Bouillot Divers Gauche « Changer » (11,23 %), Denis Delhoume La République En Marche « RenouVO » (6,79 %) et Recep Duvarci Divers « Avenir » (2,13 %). A l’aube du second tour qui se tiendra dimanche, coup de projecteur sur les deux candidats encore en lice Patrick Pujol et Stéphanie Anfray…

Il a manqué d’un cheveu la réélection dès le premier tour ! Patrick Pujol, le maire de Villenave d’Ornon depuis 25 ans, va donc devoir attendre le 28 juin à 20h pour savoir s’il pourra se rasseoir dans le fauteuil du premier magistrat de la commune pour la 5ème fois d’affilée. En effet, face à lui, une adversaire, Stéphanie Anfray qui a enregistré 31,45 % des voix. Pour aborder ce second tour tant attendu, cette dernière a décidé de s’allier à l’équipe « Changer » (11,23 % des suffrages au 1er tour) et intégrer dix nouveaux colistiers -dont neuf en position d’éligibilité- sur sa liste « Villenave écologique, solidaire et citoyenne ». Patrick Pujol se dit « serein » à l’aube de cette nouvelle échéance électorale. « Les gens me connaissent. Ils savent que quand je dis quelque chose je le fais ! J’ai les connaissances et les compétences requises » pour épouser un nouveau mandat. De son côté Stéphanie Anfray s’active pour cette dernière ligne droite. « Tous les espoirs sont permis. Donc on ne lâche rien ! », s’exclame-t-elle.

La participation, cette inconnue…
La grande inconnue reste bien sur la participation. Au soir du premier tour, seuls 35,49 % des inscrits s’étaient rendus aux urnes à Villenave d’Ornon. « Le 15 mars dernier, nous avons fait peur aux électeurs avec la pandémie, souligne Patrick Pujol. Et là, nous remettons cela avec la peur d’une seconde vague », s’offusque-t-il. Afin de rassurer tout un chacun, « les mesures sanitaires seront bien entendu respectées dans les bureaux de vote. Ainsi, nous distribuerons par exemple des masques aux citoyens qui n’en ont pas », précise le premier magistrat. Autre facteur qui occasionne un manque de participation des citoyens, la désaffection pour la et le politique. « Au sein de ma liste « Villenave d’Ornon, notre histoire, notre avenir » mes colistiers ne sont pas forcément encartés et sont pour la plupart issus de la société civile », rassure ce dernier.
Afin de mobiliser le plus grand nombre, Stéphanie Anfray et son équipe ont rédigé des courriers ciblés. « Nous avons envoyé des lettres ouvertes aux agents municipaux et aux assistantes maternelles notamment ainsi qu’aux citoyens qui ne votent pas habituellement » afin de les sensibiliser davantage aux engagements et à la feuille de route de cette équipe. Les jeunes sont également une priorité pour la candidate de gauche car dit-elle « Villenave a oublié ses jeunes depuis des années ». Du reste, sous la forme d’une tribune, 92 jeunes ont appelé à voter pour elle car écrivent-ils « À Villenave d’Ornon, la jeunesse est ignorée depuis trop longtemps. La possibilité d’une alternance, d’un renouvellement incarné par Stéphanie Anfray ouvre pour la première fois un horizon à nos aspirations ».

Les chantiers prioritaires
A l’heure où les deux candidats ont élaboré leur projet municipal, la pandémie de la Covid-19 n’avait pas encore pointé le bout de son nez. Du coup, aujourd’hui, les priorités sont tout autre. « Sans vouloir être oiseau de mauvais augure » Patrick Pujol estime que « des moments difficiles tant sociaux qu’économiques vont arriver. Nous allons être rattrapés par la réalité, nous devrons faire preuve de réactivité, car des entreprises vont tomber et des emplois vont se perdre. Il faudra donc agir vite ! » Ce dernier avait un wagon de chantiers prioritaires. « Tout était budgété, mais aujourd’hui je n’ai plus de certitudes quant au financement. L’Etat se décharge sur nous, collectivités. Et pour faire face aux besoins quotidiens, il nous faut des financements… » Ce dernier envisage tout de même de créer rapidement une mutuelle de groupe car « certaines personnes aujourd’hui ne peuvent plus payer leurs frais de santé et cela est inacceptable ». Mais Patrick Pujol, le dit et le répète « ce qui m’intéresse c’est de m’occuper des problèmes d’aujourd’hui et non de ce qu’il va se passer demain. »
Stéphanie Anfray en a également des chantiers prioritaires et non des moindres… Tous sont teintés d’une ambition écologique. En effet, elle souhaite concevoir une charte paysagère pour réguler l’urbanisme. La question de la mobilité est également omniprésente. « Villenave d’Ornon est la commune de la Métropole qui abrite le moins de citoyens empruntant les transports en commun, cela doit changer ». Pour ce faire, elle désire un meilleur cadencement des lignes de bus et la mise en place d’une navette entre les différents quartiers. La transition écologique passe également par l’incitation au circuit court dans la restauration collective, la revégétalisation de la ville et la végétalisation des écoles. La solidarité est également un pan de son programme avec la création d’un budget participatif. « Les citoyens se sentiront, ainsi, pleinement investis dans la vie de la cité qui deviendra par là même plus inclusive. »

Le dimanche 28 juin les 23 317 Villenavais inscrits sur les listes électorales seront donc invités à voter pour Patrick Pujol ou Stéphanie Anfray. « Ce scrutin sera serré, selon Stéphanie Anfray, car en nous alliant à la liste « Changer » nous atteignons à peu près 43% des voix au 1er tour. Aussi, nous pouvons avoir une marge de manœuvre avec le report de voix écologistes par exemple. » Patrick Pujol, à priori en bonne position pour décrocher un cinquième mandat, estime que tout est possible « je n’ai pas plus de chance de l’emporter que mon adversaire. Mais en tout cas, c’est la population qui sera gagnante dimanche soir », conclut le maire sortant. Et quid du vote La République En Marche...

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Patrick Pujol / Stéphanie Anfray

Partager sur Facebook
Vu par vous
3671
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !