Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/20 | 528 000 euros pour les quartiers prioritaires d'Angoulême

    Lire

    Les ministères de l’Éducation nationale et de la Ville et du Logement ont dévoilé les enveloppes budgétaires accordées aux 80 « cités éducatives » de France. Parmi elles, les quartiers de Bel-Air-Grand-Font et de Basseau-Grande-Garenne d'Angoulême qui bénéficieront de 176 000 euros par an sur trois ans, entre 2020 et 2022. Ces secteurs sont déjà reconnus « quartiers de reconquête républicaine » et le financement accordé vise à améliorer la qualité de l'enseignement scolaire.

  • 21/02/20 | Le 11e concours français de la harpe s'invite à Limoges

    Lire

    Une centaine de harpistes internationaux est attendue à Limoges du vendredi 28 février au dimanche 1er mars pour la 11e édition du concours national de la harpe. Organisé en partenariat avec le conseil municipal et le conservatoire de la ville, le concours aura lieu à l'auditorium du conservatoire et dans la salle Louis Longequeue de la mairie. La harpiste lauréate internationale Mélanie Laurent y tiendra un récital le vendredi dès 20h. L'entrée est libre et gratuite sur les trois jours. Programme complet : programme-concours-harpe

  • 21/02/20 | Le Poitou en force au Salon International de l’Agriculture à Paris

    Lire

    C’est la troisième fois que la marque Poitou participe au Salon International de l’Agriculture qui a lieu cette année à Paris du 22 février au 1er mars. Les Départements de la Vienne et des Deux-Sèvres ont prévu pour cette nouvelle édition un stand de 71m2 regroupant une quinzaine de producteurs tout au long de la semaine. Une immersion totale en pays poitevin avec des shows culinaires, des ventes de produits locaux et la promotion touristique de cette belle région.

  • 21/02/20 | L'entreprise Sobéval à Boulazac dépose plainte après la vidéo de L214

    Lire

    L'abattoir de la Sobeval à Boulazac réagit après la vidéo de l'association L214. Il récuse les accusations de manquements multiples à la réglementation et annonce qu'il va porter plainte pour diffamation publique contre l’association L214. Par communiqué la Sobéval précise qu'"elle est agréée par les autorités françaises pour ces méthodes d'abattage. Elle reprend les propos de la préfecture de la Dordogne pour qui "il n'y a pas de mise en évidence de non-conformité à la réglementation."

  • 20/02/20 | Une coupure de courant géante à Poitiers revendiquée par la CGT

    Lire

    Ce jeudi 20 février, une partie de l'agglomération de Poitiers (centre-ville et l'ouest de l'agglomération) a été plongée dans le noir. La coupure d'électricité a duré un peu plus d'une heure de 9h30 à 10h30 dans certains quartiers de la ville. Selon Enedis, 30 000 personnes auraient été impactées. Cette action a été revendiquée dans un communiqué par l'Union départementale CGT de la Vienne et la CGT Energie mobilisées contre la réforme des retraites dont ils veulent le retrait pur et simple.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Ils ont dégusté les futurs vins médaillés du Concours général agricole 2020

11/02/2020 | Expertise et rigueur étaient au rendez-vous des présélections des meilleurs vins des Pyrénées-Atlantiques, des Landes et de la partie madirannaise du Gers

Présélections des meilleurs vins des Pyrénées-Atlantiques, des Landes et de la partie madirannaise du Gers pour le Concours général agricole 2020

La chose était sérieuse le 6 février dernier dans la salle du restaurant d'application du lycée hôtelier de Morlaàs en Béarn. Et pour cause, assis à une dizaine de tables, un jury d'environ 60 professionnels et amateurs éclairés, ont eu la lourde responsabilité de réaliser la pré-selection départementale des vins candidats au Concours Général Agricole qui se tiendra à Paris dans le cadre du Salon International de l'Agriculture. En lice, 127 échantillons de différentes appellations et IGP des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, et du Gers pour ce qui est du Madiran. Explications avec Daniel Vergnes responsable viticulture de la Chambre d'agriculture 64, et organisateur de cette pré-sélection rigoureuse.

« L'objectif aujourd'hui est de sélectionner 60% des 127 échantillons prélevés par les Chambres d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et des Landes, directement dans les stocks commerciaux des vignerons. Ce sont ces 76 échantillons sélectionnés qui seront dégustés à Paris le 23 février prochain », explique Daniel Vergnes sans lâcher des yeux la dégustation en cours devant lui. « Cette étape, c'est un premier tri, qui se fait dans le cadre d'une démarche nationale orchestrée par le Concours Général Agricole de Paris. Ca n'est pas propre aux appellations et dénominations géographiques de notre territoire mais ça permet de mettre en place un premier filtre et de rendre le nombre de dégustations à Paris plus raisonnables », poursuit-il.

Madiran, Pacherenc, Jurançon, Irouléguy...
Ce 6 février, à travers les presque 130 échantillons, observés, humés, goûtés puis recrachés, ce sont trente producteurs qui se lancent dans la course à la récompense suprême que représente le macaron à la feuille de chêne du Concours Général Agricole. Trente vignerons candidats (dont deux pour qui le Concours est une première) représentant plusieurs AOP ou IGP locales. A la dizaine de tables rassemblées pour la pré-selection, chacune à sa spécificité d'appellation, de couleur ou de dénomination viticoles, à l'exception du Madiran « qui occupe les dégustateurs de deux tablées », précise le responsable. A chaque table, ils sont entre 4 et 6 jurés à déguster avec la solennité qui sied à l'enjeu, pour les uns des AOP Madiran donc, mais aussi Pacherenc, Jurançon, Irouléguy, Tursan ou Béarn, ou bien encore un IGP Comté Tolosan ou Landes. S'ils savent quel AOP ou IGP ils ont en charge de déguster, les échantillons, bien sûr, sont quant à eux anonymiser par code barre pour l'occasion.
Des jurés qui, pour assurer la qualité de la dégustation, sont des professionnels du vins pour la plupart : sommeliers, œnologue, négociants producteurs, ou encore restaurateurs. Il y a aussi dans les rangs des amateurs (très) éclairés, appartenant par exemple à des Clubs de dégustations. « L'objectif, précise Daniel Vergnes, est d'avoir un panel représentatif et à la hauteur de l'image de marque du concours ».

Fiabilité gustative, et fiabilité tout court !
Mais si on s'assure de la fiabilité gustative de ces dégustateurs, leur fiabilité tout court, et elle aussi vérifiée. Chacun doit en effet attester sur l'honneur de son lien éventuels avec une appellation ou des candidats au concours afin de s'assurer que dans l'organisation des tables, aucun juré ne puisse avoir ni d'accointance, ni la possibilité de reconnaître les échantillons qu'il est chargé de déguster. Une précaution d'autant plus nécessaire, qu'un certain nombre de producteurs candidats sont aussi jurés... mais évidemment pour des échantillons n'appartenant pas à leur appellation ou indication géographique de production. Et, en la matière Daniel Vergnes veille au grain, n'hésitant pas à aller vérifier les choses au moindre doute, lorsque les jurés s'installent à leur table.
Il en va, il faut dire, de la renommée du Concours Générale Agricole qui ne pourrait souffrir d'un soupçon de fraude, tant les enjeux non seulement d'image, mais aussi économiques, pour les médaillés sont importants. Le macaron du Concours général agricole, qui fête cette année ses 150 ans, est non seulement particulièrement connu et recherché des consommateurs français (tant dans les hypermarchés que dans les ventes directes à la cave...), mais il est aussi un formidable passeport à l'export qu'il soit d'or, d'argent ou de bronze.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2478
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !