Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Apreva un garage socio-mobile dans les quartiers

12/06/2020 | Apreva, toujours au plus près des besoins.

Apreva

Proposer des actions d’aide à la mobilité à destination des publics fragiles en s’appuyant sur un partenariat original entre un Atelier Chantier d’Insertion et un grand groupe ERDF. Telle est la mission de l’association Apreva qui a vu le jour en 2010 sur les bords de Garonne à Aiguillon en Lot-et-Garonne. Une de ses actions phares est la location de véhicule grâce à son garage solidaire. Et, innovation fin 2019, la création d’un garage mobile qui s’invite dans les quartiers comme à Cenon, Bassens ou encore Langon…

La santé, le logement et la mobilité sont autant de freins au retour à l’emploi. L’association Apreva a pris le problème à bras le corps en 2010 en créant un garage solidaire. « Le principe est simple, confie Jérôme Troquereau, le directeur général d’Apreva, nous louons pour une durée maximum de trois mois un véhicule afin d’aider la personne en précarité financière ». Les personnes pouvant bénéficier de ce service vivent en-dessous du seuil de pauvreté. « Les profils sont variés, nous pouvons recevoir des jeunes qui ne possèdent pas trois années de permis ou des personnes n’ayant pas de caution pour acheter un véhicule. »
 Premier loueur social de France
Avec 30 000 jours de location de véhicule en 2020, 130 000 sur dix ans, Apreva est le premier loueur social de France. Un garage se situe à Aiguillon, un autre a ouvert ses portes à Lormont en 2014 et un troisième à Bon Encontre en 2019. « A l’origine, quand celui d’Aiguillon a vu le jour, les responsables souhaitaient en créer un dans chaque département de l’ancienne Aquitaine, précise Jérôme Troquereau. Mais la gestion n’était pas évidente. Du coup, nous nous sommes concentrés sur nos actions en Lot-et-Garonne et en Gironde ». Si, en 2010, le garage comptait dans ses rangs quatre salariés aujourd’hui ils sont au nombre de 25. Actuellement, 130 véhicules sont en location dans le 33 et le 47. « ERDF nous apporte chaque année une quinzaine de voitures de société. Pour la plupart des 106 et des Clio en très bon état grâce à l’entretien annuel qui leur ait prodigué. Ces véhicules ont entre cinq et six ans d’ancienneté. »

Apreva


Entre 300 et 500 personnes ont pu accéder à un emploi grâce à cette formule solidaire. « Nous avons des retours très positifs. Certains même nous apportent des chocolats et des fleurs pour nous remercier car sans cette location de véhicule ils n’auraient pas trouvé d’emploi et donc ne seraient pas sortis de cette précarité financière. » Apreva s’appuie également sur tous les acteurs du territoire qui aident au retour à l’emploi tels que les prescripteurs comme Cap Emploi, les Missions locales, Pôle Emploi pour accompagner au mieux leurs visiteurs. « Nous travaillons également avec l’ADIE qui propose des micro-crédits afin d’aider les personnes à contracter de petits prêts pour s’acheter un véhicule. » Le but est véritablement de rendre indépendant financièrement ce public fragile, « nous essayons de faire au mieux au quotidien et nous observons de belles petites victoires comme ce jeune homme qui percevait le RSA lorsqu’il est arrivé chez nous. Nous lui avons loué un véhicule. Une fois sa situation stabilisée avec un CDI en poche, il s’est acheté sa propre voiture qu’il vient faire réparer aujourd’hui dans notre garage. »

Une innovation socio mobile
Et Apreva n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Fin 2019, l’association a créé le garage socio mobile. « La mission est simple, nous nous déplaçons dans les quartiers prioritaires pour réparer les voitures et, ainsi, proposer une alternative à la mécanique de rue », souligne le directeur. Toutes les semaines donc, des mécaniciens se déplacent à Cenon, Bassens et dans le Sud Gironde aux alentours de Langon pour répondre aux besoins. Ces initiatives ont pu voir le jour dans ces communes grâce aux financements publics -Ville, Département, Région, bailleurs sociaux et Politique de la Ville. « Les territoires ruraux sont dépourvus de garage. A nous donc d’aller à la rencontre des besoins. » Cette innovation remporte un vif succès et devrait faire des petits ailleurs dans la région.

Et afin de maintenir un fonctionnement optimal pendant et au sortir du confinement, l’association Apreva a été aidée financièrement par la Fondation EDF. En effet, face à la crise du Covid-19, le FAPE EDF - initiative solidaire et paritaire financée par les dons abondés des salariés et retraités du groupe EDF - a créé un fond d’urgence pour répondre aux besoins d’adaptation des structures aidées. En Nouvelle-Aquitaine, deux structures ont été accompagnées. L’association Apreva a, ainsi, reçu 10.000 € pour la fourniture de kits d’entretien et de nettoyage afin d’assurer la continuité de la mise à disposition de véhicules aux demandeurs d’emploi durant la crise.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Apreva

Partager sur Facebook
Vu par vous
4360
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !