Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Covid-19 : « Tous unis contre le virus »

06/05/2020 | L’alliance « Tous unis contre le virus » vient en aide au personnel soignant, à la recherche et aux personnes vulnérables…

Beatrice Bausse DELEGUEE GENERALE FONDATION DE FRANCE SUD OUEST

Depuis le début de la pandémie, les équipes de la Fondation de France, de l’AP-HP et de l’Institut Pasteur mobilisent leurs réseaux partout en France à travers l’alliance « Tous unis contre le virus ». Aujourd’hui, les trois organismes ont récolté 24 millions d’euros. Pour répondre à l’urgence du terrain, de nombreuses actions ont déjà vu le jour en Nouvelle-Aquitaine notamment en complémentarité de l’action des pouvoirs publics. Entretien avec Béatrice Bausse, déléguée générale de la Fondation de France Sud-Ouest…

@qui ! : Qu’est-ce que l’alliance « Tous unis contre le virus » ?
Béatrice Bausse :
C’est vrai que cette alliance est assez atypique. A la Fondation de France, nous souhaitions vraiment mobiliser toutes les forces en présence car c’est bien connu l’union fait la force. D’où notre appel auprès de l’AP-HP et de l’Institut Pasteur. Nous avons reçu un accord très rapide de ces deux organismes. La mission première de cette alliance est de venir en aide au personnel soignant, à la recherche et aux personnes vulnérables. Pour cela, nous travaillons de concert en bonne intelligence.

@ ! : Cette alliance a lancé une campagne de dons. Quelle somme avez-vous pu récolter aujourd’hui ?
B. B. :
A l’heure actuelle, nous avons récolté 24 millions d’euros. Nous temporisons en ce moment cette campagne, car nous souhaitons prendre le temps d’instruire tous les dossiers déposés dans le cadre de l’appel à projet. Ce confinement nous fait vivre une période inédite. Depuis le début de la pandémie, nous finançons des projets, car nous devons répondre à l’urgence, alors que nous recevons en même temps des fonds.

@ ! : Quelles sont les actions que vous financez depuis la mi-mars ?
B. B. :
Nous avons beaucoup investi dans des projets liés à l’alimentaire. Plus de 2 400 paniers repas ont ainsi pu être confectionnés dès le début de l’épidémie par le traiteur solidaire la Table de Cana de Bordeaux et Gradignan, afin d’être distribués aux personnes dans la rue par les Restos du Cœur. La Table de Cana a également mené ces actions à Lyon, Gennevilliers et Montpellier grâce au soutien de la Fondation de France.
Nous avons également contribué à la continuité pédagogique en fournissant des ressources numériques -telles que des tablettes- aux familles dépourvues de matériel. Les collèges nous ont, du reste, sollicités pour aider et accompagner ces dernières. Nous sommes également intervenus dans les Ehpad pour fournir, là-aussi, des tablettes numériques afin que les résidents gardent le lien avec leurs proches. Notre action s’est également portée vers les personnes dites « invisibles » mais que les associations de terrain connaissent bien. Du jour au lendemain, ces dernières n’ont plus perçu aucune ressource car pour bon nombre d’entre elles le travail au noir est leur seul emploi. Il a donc fallu réagir très vite. Nous avons également aidé à la mise en place de plateforme de soutien, fourni aussi à certains parents d’autistes des tablettes… Bref, grâce à cette alliance nous avons pu agir très vite dans des secteurs variés tels que l’alimentaire, l’éducation, les soins et la recherche pour répondre à l’urgence.

« Des directeurs d’entreprise généreux et déterminés »
@ ! : Et justement, en matière de soins, donnez-nous un exemple d’action que vous avez menée dans ce secteur-là.
B. B. :
Le CHU de Bordeaux qui accueille plusieurs patients atteints de Covid 19 a été parmi les premières structures hospitalières à avoir reçu une aide de la Fondation de France. Ce financement a permis l’achat de matériels indispensables aux soins des malades, respirateurs et saturomètres, mais aussi à leur confort et celui de leurs soignants. Le CHU a pu s’équiper de tablettes afin que les patients puissent être en lien avec leur entourage et installer de nouvelles machines à café dans les salles de repos des équipes soignantes de l’hôpital.

@ ! : Et en quoi consiste les partenariats avec les entreprises ?
B. B. :
A ce jour, sur tout le territoire français, nous avons plus de 300 entreprises partenaires. Grands groupes nationaux, petites entreprises locales, toutes ces structures sont solidaires. Par exemple, le magasin Petrusse Allées de Tourny à Bordeaux propose un « produit partage », un carré de foulard dont une partie de la recette est reversée à la Fondation de France – AP-HP – Institut Pasteur. D’autres nous envoient un pourcentage de leur chiffre d’affaires. Les directeurs d’entreprise sont généreux et déterminés. Ils comprennent le bien-fondé de notre action et souhaitent y contribuer vivement. Grâce à cet écosystème nous pouvons agir rapidement et répondre à l’urgence. Aujourd’hui, nous poursuivons notre collecte, nous finançons des projets et nous souhaitons vivement soutenir tout le tissu associatif qui subit cette situation et rencontre de très grandes difficultés financières pour apporter leur aide aux personnes vulnérables.

Plus d’informations sur www.fondationdefrance.org

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Fondation de France Sud Ouest

Partager sur Facebook
Vu par vous
3241
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !