Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Émission « 4 médias » : ces citoyens qui s’engagent pour l’accès au logement

15/09/2020 | L’émission de septembre a recueilli les témoignages de trois entités qui militent pour l’accès au logement dans le Sud-Gironde et la Métropole bordelaise.

Les participants de l'émisison 4 médias d'O2 Radio

Que ce soit du côté de Langon, dans la Métropole bordelaise ou ailleurs, nombreuses sont les associations qui se battent en faveur de l’accès au logement pour tous. Après plusieurs mois de confinement, les questions du mal logement ne se sont pas estompées, les sans domiciles fixes et les squats n’ont pas disparu, loin de là. Pourtant, plusieurs démarches émergent, aux côtés d’organisations qui se sont inscrites dans ce combat, comme Médecins du Monde. Une jeune association du Sud-Gironde et un représentant de Médecins du Monde se sont retrouvés le temps d’un débat sur l’habitat sur les antennes d'O2 Radio (91.3). L'émission est réalisée en partenariat avec le mensuel de la rive Droite l'Écho des Collines et aqui.fr.

« Restez chez vous », entendait-on pendant la crise sanitaire, mais quid de ceux qui n’ont pas de « chez eux » ? Ils n’ont pas disparu pendant le confinement, où la maison faisait office de refuge. En janvier 2020, la Fondation Abbé Pierre publiait son étude annuelle sur le mal logement. On y apprend que « quatre millions de personnes vivent dans des conditions insalubres ou sans logement personnel, parmi elles 143 000 personnes sont sans domicile fixe ». En plus de cela, dans la seule métropole bordelaise, les associations estiment qu’entre 2 500 et 3 000 personnes vivent dans des squats et bidonvilles. Nous voici bien loin de la polémique du sapin de Noël qui enflamme Bordeaux depuis plusieurs jours.

Une ferme solidaire à venir dans le secteur Langon-La Réole

Une association est née dans le Sud Gironde suite notamment à ce constat national sur le mal logement, aggravé par cette crise sanitaire inédite. Accompagnée de trois amis partageant ses valeurs de solidarité et de partage, Elsa Laborde, musicienne et travailleuse sociale de métier, a créé l’association La Ferme des Lilas en début d’année 2020. Cette structure a pour projet de redonner de la confiance aux sans-domiciles fixes ou aux migrants sur fond d’hébergement et d’insertion sociale. « Au niveau national, le nombre de SDF augmente, souligne Elsa Laborde. Nous voulons leur redonner de la confiance en leur proposant un toit, mais en usant de plusieurs médias que sont la nature, la culture et l’environnement ». Ainsi, la ferme permettrait à des personnes éloignées du monde du travail de se (re)trouver des vocations au travers d'ateliers agricoles, culturels ou musicaux.

 

Le choix de s’implanter dans le Sud-Gironde est évident pour la Ferme des Lilas. « Ce secteur, autour de Langon, fait l’objet d’une précarité particulière et on n’y trouve pas ou peu de structures d’accueil pour les SDF, alors qu’en milieu rural, ils sont invisibles mais ils sont bien là », affirme Elsa Laborde. La présidente de l’association précise qu’elle est toujours à la recherche d’un terrain d’environ quatre hectares, même si « plusieurs ont déjà été identifiés pour y installer notre structure », souligne t-elle. L’offre d’hébergement de la Ferme des Lilas prévoit dix places pour des personnes sans domicile fixe, quatre chambres pour des hébergements d’urgence et, si l’espace foncier le permet, des saisonniers en camion ou caravane. « Beaucoup reste encore à construire, notamment avec les collectivités, d’autant que la crise sanitaire a retardé nos démarches », affirme Elsa Laborde. La Ferme des Lilas a lancé un appel à bénévoles et aux dons, tant financiers qu’en termes de mobilier, soulignant la dimension utopique du projet « mais il faut de l’utopie pour avancer », ajoute la présidente de l’association.

Squats : « les choses devraient changer »

Au cours de l’émission, il est un invité que le discours de La Ferme des Lilas a intéressé : Jean-Luc Taris, responsable de la mission squats à Médecins du Monde. L’homme a échangé avec les représentant.e.s de l’association sud-girondine sur des choses à mettre en place ensemble. Le représentant de Médecins du Monde Bordeaux a également abordé la situation sanitaire des squats et bidonvilles bordelais. « Nous sommes face à des publics qui sont souvent éloignés des soins faute d’ouverture de droits et en temps de Covid mêlé à la canicule comme cet été la situation est dramatique », regrette Jean-Luc Taris. Ce dernier prend l’exemple d’un terrain de trois hectares à Bordeaux, où vivent 500 personnes avec un seul point d’eau.

« L’idée pour nous, depuis des mois ou des années, est de faire remonter une demande d’amélioration des conditions de vie de ces personnes », précise Jean-Luc Taris. Le but n’étant pas de pérenniser la situation des habitants, mais offrir une qualité de vie décente. Le représentant de Médecins du Monde indique que l’amélioration des conditions de vie dans les squats et bidonvilles passe par la reconnaissance de leur existence et en profite pour être optimiste. « La liste de Pierre Hurmic a pris des engagements électoraux, en particulier sur l’accès à l’eau dans ces lieux. Le changement de majorité à Bordeaux, avec la présence d’élus très engagé sur ces questions [comme Maxime Ghesquière, président de l’association Dynam’eau] me laisse croire que les choses vont changer ».

 

L'émission est disponible en replay sur le site d'O2 Radio 91.3FM

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
2680
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !