Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Ïkos, un « village » où le réemploi serait roi

20/05/2020 | Ce projet consiste en l’aménagement d’un écosystème dynamique et inspirant de ​17 000 m2 ​dédié à la promotion de l’économie circulaire sur la métropole bordelaise

Ikos

« ïkos » est projet de création d’un « village » du réemploi, de la réparation et du recyclage sur la métropole de Bordeaux. Cette envie ambitieuse et avant-gardiste tend à revaloriser la seconde main et consiste en l’aménagement d’un écosystème de 17 000m2. Une première en France et en Europe portée par cinq acteurs locaux reconnus et experts dans leurs domaines respectifs.

Et s’il était possible de faire ses courses d’une manière engagée et éco-responsable ? Le grand objectif du projet « ïkos » est de changer les comportements des consommateurs en les redirigeant vers des produits de réemploi, qui sont, par définition, moins consommateurs de ressources et qui préservent les ressources de la planète. Marion Besse, présidente d’« ïkos », explique que ce projet de création d’un village du réemploi, consiste à donner une nouvelle vie à des objets du quotidien. « Nous souhaitons changer le regard que les consommateurs peuvent porter sur la seconde main », indique t-elle.

L’association ïkos regroupe actuellement 5 acteurs locaux reconnus et experts dans leurs domaines respectifs. Elle compte d’abord deux entreprises : le Relais Gironde (collecte, tri et valorisation de textiles et chaussures) et Le Livre Vert (collecte, tri et valorisation de livres et produits culturels), toutes deux agréées « entreprise d’insertion », respectivement SCOP SA et SAS. Puis on y retrouve aussi des associations dont ATELIER D’éco SOLIDAIRE (recyclerie créative), R3 (traitement des encombrants des bailleurs sociaux) et Compagnons Bâtisseurs Nouvelle Aquitaine (plateforme Soli’Bât de récupération et réutilisation de matériaux de construction). « Ce collectif s’est formé notamment car les locaux de ces 5 structures sont trop petits pour accueillir des collectes qui ne font que croître, et cela ne fait que freiner donc la création d’emplois, explique sa présidente. Le foncier sur la métropole bordelaise est aussi un terrain très compliqué, alors nous avons voulu faire entendre nos besoins d’une seule voix ». 

Une utopie sociale et environnementale

Un peu à la manière de Thomas More, avec son île Utopie, les différents acteurs du projet ont imaginé un grand village qui permettrait à la fois de favoriser l’inclusion et de valoriser une consommation durable et raisonnée. « ïkos » représente aujourd’hui 120 emplois durables, dont la moitié en parcours d’insertion. À terme, il pe​rmettra de créer a minima 80 emplois supplémentaires, soit plus de​ 200 au total. Une partie du village sera industrielle avec des bâtiments pour les 5 structures, toutes déjà engagées au niveau social. Lutter contre l’exclusion est donc l’une des grandes priorités de ce futur village.

L’objectif est aussi, selon Marion Besse, de développer des activités nouvelles pour mener à bien une réflexion sur le réemploi. La galerie marchande est l’une d’elles. « Cette galerie marchande du réemploi est une idée portée par les acteurs locaux depuis une dizaine d’années, explique Marion Besse. Nous l’avons pensé comme 2 000m2 de boutiques d’objets de réemploi. » Une friperie géante aux allures de grands magasins est donc aujourd’hui indispensable selon ce collectif pour toucher le plus grand nombre et ne pas rester sur une clientèle de niche. Une nouvelle image de la seconde main doit émerger.

« ïkos » a également la volonté d’accueillir des projets de recherche et des entreprises afin d’expérimenter de nouvelles solutions organisationnelles et techniques sur le réemploi et la réparation en favorisant les interactions entre tous les acteurs. Une offre évènementielle importante va être mise en place dans le village : conférences, ateliers de réparation, ateliers créatifs… Le but est avant tout de faire de la pédagogie sur un mode de consommation tourné vers le futur.

To be continued…

Ce tiers lieu où l’on peut déposer, récupérer, acheter, réparer et s’informer a été imaginé dès l’année 2017 et accompagné par les services de Bordeaux Métropole. Le projet a pu également jouir d’une aide de la Région dans le cadre de la coopération entre acteurs pour financer des études techniques, communicationnelles, etc… « Nous avons aussi reçu une aide de l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) car ce projet est aussi une initiative environnementale importante », précise la présidente du collectif. 

À ce jour, malgré l’étude de plusieurs emplacements, il manque au village son lieu d’installation. Pour permettre à ​ïkos d​e voir le jour rapidement, un appel à soutien (non financier) a été lancé. L’objectif est double : faire connaître le plus largement possible le projet et inciter la société civile à le soutenir ; obtenir de la part des élus ou futurs élus des engagements fermes. Car l’avenir d’une économie durable se construit à plusieurs et se doit d’être soutenu par les citoyens enclins au changement, à la reconstruction de nos habitudes de consommation. 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Ikos

Partager sur Facebook
Vu par vous
4092
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !