Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'Université Hommes-Entreprises au temps du Covid entre "Responsabilité et Liberté"

23/06/2020 | André Comte-Sponville, Christine Janin, Jean-Marc Daniel, Malene Rydahl ou encore le chanteur Corneille participeront en septembre à l'Université Hommes-Entreprises 2020

Hubert Védrine lors de l'Université Hommes-Entreprises 2016 du CECA

« Nous sommes très attachés depuis plus de 20 ans à ce que l'entreprise soit un lieu de performance économique, mais une performance qui se fait avec les hommes et les femmes qui la composent, et non pas contre eux. Le but de l'Université Hommes-Entreprises que nous organisons chaque éte a pour but d'aider les décideurs à prendre du recul sur des questions de valeur et de sens ». Voilà en quelques mots, la vocation de l'Université d'été du CECA selon son directeur Christophe de La Chaise. Voilà en quelques mots aussi, ce qui justifie, peut-être plus que jamais en cette période de crise post pandémie et pleine d'incertitudes, le maintien de l'évènement, non sans quelques adaptations. Organisés exceptionnellement en présentiel et en virtuel, les débats se tiendront bien au Château Smith Haut Laffite à Martillac (33), mais les 17 et 18 septembre, soit quelques semaines plus tard que d'habitude, et avec un nombre de places limité.

« Le thème ''Responsabilité et Liberté'' était choisi depuis le mois d'octobre, et les intervenants étaient confirmés depuis début mars. » Le Covid 19, le confinement et les règles sanitaires posées depuis ont donc bien causé quelques angoisses au sein du CECA quant à la tenue de la 26ème édition de l'UHE. Mais deux arguments ont plaidé pour son maintien. D'une part, les partenaires du CECA qui dans la grande majorité ont maintenu leur participation ; « sans eux ça n'auraient pas pu être possible » affirme Christophe de La Chaise. D'autre part, la période de grande incertitude actuelle plaide quasiment par nature pour ce maintien. Pour le directeur en effet, « nous sommes entrés dans un monde d'incertitudes. Il nous faut sortir de nos modèles « habituels » et donc les décideurs ont encore plus besoin d'un temps de réflexion auprès de personnes qui peuvent aider à prendre un peu de hauteur et trouver de nouvelles voies ».

« Réconcilier l'économie avec les enjeux, humains, écologiques, sociaux...? »
Si le thème et les invités ont été conservés, il y a bien eu de petites réorientations pour que les échanges soient en cohérence avec la période actuelle, mais le cadre Responsabilité et Liberté demeure bel et bien. « Ces dix dernières années, l'irruption de l'intelligence artificielle a pu laisser croire que l'homme pouvait faire ce qu'il voulait, qu'il était quasiment immortel suivant les préceptes des transhumanistes... Mais ce petit virus est venu démontrer à l'échelle de la planète, y compris dans nos sociétés hyper-techno, que l'homme est fragile et qu'il a une finitude. La mort de la mort que certains annonçaient, n'est pas encore au rendez-vous... Et dans ce contexte, on peut s'interroger de savoir si la pandémie, ce n'est pas aussi l'occasion de réconcilier l'économie avec les enjeux, humains, écologiques, sociaux ».
Quel monde d'après en quelque sorte... ? Pour y répondre, deux visions viendront en débattre lors de la première après-midi de l'Université : celle de Jean-Marc Daniel, économiste « plutôt libéral », professeur à l’ESCP Europe, chroniqueur au journal Les Echos et sur BFM Business, et celle de Cécile Renouard, philosophe religieuse spécialiste de la responsabilité éthique et politique des entreprises.
Sera également là, pour ce premier après-midi, le docteur Christine Janin, « une femme extraordinaire », ponctue le directeur du CECA : première femme française à avoir escaladé l’Everest en 1990, elle a créé l'association A Chacun son Everest ! dont la vocation est d'aider les enfants atteints de cancer à traverser cette épreuve. Présente aussi en ouverture de cette journée : Malene Rydhal, intervenante à Sciences Po Paris et HEC Executive Education, qui prendra la parole autour des « clés de la confiance – conférence inspirée du modèle danois ».

André Comte-Sponville... et pack digital
Le second grand débat proposé le lendemain, continuera à creuser le sujet responsabilité et liberté à travers la présence du philosophe André Comte-Sponville, dont les déclarations post confinement sur notamment la responsabilité et les priorités de l'Etat lors de la crise, ne sont pas restées sans échos ni commentaires. Face à lui, François Sureau, avocat auprès du Conseil d’État et de la Cour de Cassation, et très engagé dans la défense des réfugiés. Invité également de cette deuxième journée, l'auteur compositeur francophone, Corneille dont la famille a été assassinée sous ses yeux au Rwanda. L'occasion de revenir avec lui, en visio-conférence depuis le Canada (en raison des mesures sanitaires), sur ce que son vécu lui a appris sur la résilience, le bonheur et le vivre-ensemble.
Au rendez-vous aussi de cette deuxième journée : Quentin Druart intervenant sur « Responsabilité et liberté, deux clés pour réussir la transformation de l’entreprise » et Philippe Gabilliet, un habitué de l'UEH, déjà invité à deux reprises, qui interviendra sur « L’audace de vivre libre au temps des confinements ».

Coté public, les habituels 650 participants ne pourront pas tous suivre en présentiel les débats. « Même si les mesures sanitaires vont en s'assouplissant, on accueillera moins de monde que d'habitude », affirme Christophe de La Chaise. Mais, pour ne pas décevoir, une autre formule, complémentaire, a été imaginée : « un Pack digital » , disponible sur inscription (45€). Celui-ci permet de donner accès au débat en direct, mais aussi en différé, ainsi qu'à une sélection de podcasts des 10 meilleures interventions des éditions précédentes. A cela s'ajoute, la possibilité pour les 30 premiers internautes qui s'inscriront à cette plateforme digitale et inédite  de l'UHE de participer, en visio, à deux entretiens « privilégiés » avec Malene Rydahl et André Comte-Sponville.

 

Infos et inscription : https://ceca.asso.fr/universite-hommes-entreprises/universite-2020/

 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
5488
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !