Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Le-Centre » : une association qui repense le secteur du service à domicile

09/06/2020 | L’association Le-Centre à Poitiers contribue à l’insertion de demandeurs d’emplois précaires dans les métiers d’aide à l’autonomie, notamment avec l'aide de la Fondation EDF.

Le Centre

Simplifier la vie quotidienne des particuliers est depuis plusieurs années une activité économique particulièrement dynamique en Nouvelle-Aquitaine. A Poitiers, une association appelée « Le-Centre » a été créée en 2009, dans le but d’aider à la structuration du secteur des services à domicile, en allant encore et toujours vers l’innovation et la facilitation. Parcours d’intégration, sensibilisation aux discriminations, aides aux entreprises : l’association s'attaque aux nombreuses problématiques inhérentes à ce secteur d'une forte utilité sociale.

« Le-Centre », à l’image de celles et ceux qui travaillent quotidiennement dans le secteur du service à la personne, est un touche-à-tout. Principalement acteur dans les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres et de la Charente, « Le-Centre » existe depuis 2009 et s’est implanté physiquement dans la ville de Poitiers. L’association a une ambition première qui se décline par des actes concrets et variés : aider à la structuration du secteur des services à domicile. Le secteur des services à la personne est défini par la loi Borloo du 26 juillet 2005 comme l'ensemble des activités visant le bien-être des personnes à leur domicile (aides à la famille, services de la vie quotidienne, services aux personnes dépendantes). Acteur nécessaire d’un point de vue territorial et social, « Le-Centre » ne cesse de développer ses compétences en fonction des besoins.

Une vision panoptique de la filière

L’activité historique de l’association poitevine concerne l’emploi avec notamment le déploiement de parcours d’intégration dans ces métiers de service à domicile pour les personnes éloignées du marché du travail. Le rôle de l’association est avant tout de définir des projets et des formations pour faciliter le dialogue entre les entreprises et les demandeurs d’emplois.« Le-Centre agit avec un système de double entonnoir, indique David Hamelin, directeur de l’association. Les personnes éloignées de l’emploi sont accompagnées, et de l’autre coté on cherche aussi des personnes déjà compétentes pour les mettre en relation avec les structures ». « Le-Centre » travaille notamment avec 26 entreprises et 10 organismes de formation dans la Vienne.

Le Centre

« Nous travaillons également beaucoup sur la prévention des risques professionnels », ajoute le directeur. Des dispositifs sont pensés par « Le-Centre » avec des actions de sensibilisation auprès de professionnels. La structure associative a par exemple participé à la création d’un espace autonomie à Poitiers en 2017, qui est un lieu qui permet de découvrir des aides techniques pour des domiciles. « C’est un endroit ouvert tant aux professionnels qu’aux usagers », précise David Hamelin. L’important est de faire en sorte que les aides techniques entrent dans le domicile et que les salariés sachent les utiliser. Il faut rappeler que le secteur d’aide à domicile est le premier en terme de sinistralité, devant même le secteur du bâtiment ». La prévention est au cœur de l’action. C’est pour cela également que « Le-Centre » s’intéresse aux questions de discrimination pour favoriser la diversification des parcours. Enfin, de ces actions se dégage aussi un véritable appui au développement économique du secteur. « Nous sommes d’ailleurs en train de travailler avec Grand Poitiers sur l’accueil de « start-up » qui s’intéressent aux questions liées à la Silver économie », ajoute David Hamelin. 

Un nouveau besoin de dématérialisation

Le principal objectif pour « Le-Centre » est de pouvoir, en fonction des besoins de la filière, trouver des réponses adaptées. Pour atteindre ce but, une vingtaine de financeurs (privés ou piblics) accompagne les activités de la structure associative, notamment sur des dispositifs bien spécifiques. La Fondation groupe EDF a par exemple créé récemment un Fonds d’Urgence et de Solidarité pour faire face à la crise sanitaire et sociale du Covid-19 et venir en aide notamment aux plus démunis. Dans ce cadre, elle a ainsi accordé 6.500 euros au profit de l’association poitevine. « Les échanges avec la fondation ont eu lieu début avril et ils nous ont alerté sur le fait qu’un appel à projets avait été lancé pour aider des associations », raconte David Hamelin.  L’avantage de ces financements privés, selon le directeur, réside dans le fait que l’aide économique intervient sur un besoin spécifique et à un moment précis. 

L’accompagnement vers l’emploi a été particulièrement difficile à mettre en place par « Le-Centre » pendant la période de confinement et encore actuellement. « Les démarches ont été difficiles, même via des explications téléphoniques. Certains ont suspendu leur formation pour continuer un parcours en pointillé car ils n’avaient pas de solution technique », constate le responsable de l’association. Un besoin d’achat de matériel s’est alors très vite fait ressentir afin de ne pas générer de rupture dans les dispositifs d’accompagnement. « Cette aide financière va nous permettre d’équiper 25 personnes que l’on accompagne. Nous avons jusqu’à la fin de l’année pour distribuer les ordinateurs aux personnes qui en ont le plus besoin, comme les personnes des quartiers prioritaires de la ville de Poitiers par exemple », détaille David Hamelin. L’initiative sociale s’inscrit aussi dans une démarche environnementale puisque « Le-Centre » fait appel à Adb Solidatech, acteur du numérique solidaire, pour obtenir du matériel informatique recyclé et de très bonne qualité. Et l’aide ne va pas s’arrêter là. Chaque don sera accompagné d’une installation à domicile et d’un accompagnement personnalisé pour les premières prises en main. « Cette aide va permettre à de nombreuses personnes d’arriver au terme de leurs parcours vers l’emploi et d’être beaucoup plus autonomes », confie David Hamelin.

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Le Centre

Partager sur Facebook
Vu par vous
3620
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !