Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Opération « Urgence EAU Bordeaux » pour venir en aide aux personnes à la rue

31/08/2020 | Cet été, le collectif « Les Gratuits » a lancé une grande opération de collecte de bouteilles et de gourdes pour permettre aux personnes à la rue de jouir d’un droit fondamental : l’accès à l’eau.

Badges du collectif Les Gratuits

Elan de solidarité et humanisme pour le collectif « Les Gratuits » et ses bénévoles qui ont organisé, cet été dans la métropole bordelaise, l’opération « Urgence EAU Bordeaux » afin de venir en aide aux personnes dans le besoin, privées de l’accès à une ressource vitale : l’eau.

Plus de 2 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à l’eau potable, alerte encore aujourd’hui l’ONU. Cette réalité semble lointaine et pourtant, en France, devant chez nous, de nombreuses personnes démunies sont également privées de ce droit fondamental. C’est pour pallier ces inégalités que le collectif « Les Gratuits », formé fin 2018 autour de citoyens engagés de la métropole bordelaise, a lancé sa grande collecte de bouteilles d’eau et de gourdes, dans un contexte particulier, qui conjugue crise sanitaire et canicule.

Genèse du projet

Le collectif regroupe à ce jour plusieurs dizaines de membres actifs, quelques centaines de donateurs réguliers, et rassemble une communauté de près de 2 500 membres sur sa page Facebook, tous soucieux de venir en aide le plus simplement et le plus directement possible aux personnes en difficulté, qu’elles soient à la rue, dans des squats ou simplement dans des situations de précarité. De tous horizons, ces bénévoles sont souvent jeunes, et comptent parmi eux quelques personnes anciennement à la rue, qui ont bénéficié des maraudes, et qui ont finalement trouvé un toit.

Relayées sur les réseaux sociaux, et notamment en association avec les membres de la communauté d’entraide et de coopération sociale Wanted sur Facebook, les activités des « Gratuits » ont vite gagné en notoriété. Le nom du collectif n’a d’ailleurs pas été choisi au hasard puisque, initialement, il était organisé autour de ce qu’ils ont justement appelé « les gratuits », à savoir des portions alimentaires individuelles, des échantillons de savon, de gel douche, de parfum, de protections hygiéniques, etc., offerts par des hôtels, des compagnies aériennes ou encore des supermarchés à leurs clients, et qui dorment ensuite éternellement dans les placards. Ces produits sont collectés et servent à créer des kits d’hygiène petit format, donc peu encombrants et facilement transportables pour les personnes sans domicile et en difficulté.

Echantillon d'hygiène

La volonté du collectif est finalement de sensibiliser et d’aiguiller ces personnes aux droits dont ils peuvent bénéficier et aux moyens d’y accéder, et d’attirer l’attention des riverains et autres passants croisés dans l’espace public, sur leur situation précaire. Clément Jeandet, bénévole pour « Les Gratuits », témoigne : « Dans une société solidaire qui fonctionnerait correctement, dans laquelle l’Etat assumerait ses responsabilités, secourir des personnes vulnérables et garantir leurs besoins vitaux comme l’accès à l’eau, ne devraient pas relever de bénévoles. Malheureusement, aujourd’hui, c’est à nous d’aider et de renseigner les personnes à la rue sur l’accès aux droits, les démarches administratives, les problématiques d’emploi, d’addiction, de droit du sol. Et nous voulons faire entendre que les expulsions ne résolvent rien. Il faut que cela cesse ; il faut un regard enfin plus humain sur la situation de ces populations. »

Un été particulier

Le confinement a constitué un véritable tournant, exacerbant les besoins alimentaires des personnes précaires dans la rue. Face à l’absence de réponses des pouvoirs publics, le collectif a lancé des appels aux dons. Depuis le début de la quarantaine, le collectif a participé, aux côtés d’autres associations, à une large vague de solidarité visant à distribuer, en complément des kits d’hygiène, de la nourriture et de l’eau, au rythme de trois à quatre maraudes hebdomadaires. Le collectif a aussi, de concert avec le cuisinier du collège Edouard Vaillant à Bordeaux, saisi le Conseil départemental, afin de distribuer des denrées périssables invendues aux personnes sans-abris et précaires. Résultat ? 300 repas complets fournis, par jour, pendant cinq semaines.

L’accès à une eau potable de qualité, un besoin primaire et un droit universel, a été d’autant plus fondamental cet été, en raison de la canicule et de la crise sanitaire. D’après le collectif, ce sont, à Bordeaux, des centaines de personnes à la rue et dans des squats qui souffrent quotidiennement d’un manque d’accès à cette ressource vitale. Avec, à plusieurs reprises, un mercure avoisinant les 40°C dans la ville, elles étaient exposées à de forts risques de déshydratation et d’hyperthermie susceptibles de leur causer de graves problèmes de santé. C’est de fait, dans ce contexte, que « Les Gratuits - Gironde Solidarité » ont lancé l’opération « Urgence EAU Bordeaux », en vue de collecter des bouteilles d’eau et des gourdes.

Cette première action a rencontré le succès escompté puisque près de 700 bouteilles d’1,5L et une cinquantaine de gourdes ont été collectées et intégralement redistribuées aux personnes dans le besoin à l’occasion de « maraudes », pendant tout le mois d’août.

Des administrations publiques locales mobilisées

Cette collecte avait aussi pour objectif d’attirer le regard des pouvoirs publics sur les problèmes d’accès à l’eau. En effet, d’après les membres de Bordeaux Maintenant, près de la moitié des points d’eau potable de la ville sont hors d’usage. C’est pour remédier à cela que le collectif mène un travail étroit avec la mairie. Il salue d’ailleurs la considération et la réactivité dont fait preuve la nouvelle équipe municipale, et en particulier le travail d’Harmonie Lecerf, chargée des questions sociales, et de Maxime Ghesquiere, conseiller municipal et métropolitain à Bordeaux, relatif à la remise en fonctionnement de la quasi-totalité des fontaines à eau de la ville. Ils ont de plus lancé une commande de 500 gourdes en inox pour aider les plus précaires à s'approvisionner aux fontaines disponibles.

Afin de couvrir les immenses besoins des personnes en situation de précarité, le collectif peut finalement s’appuyer sur des partenaires comme le Conseil départemental, des restaurants et un vaste réseau d’associations, fondations et donateurs habitués ou ponctuels. L’occasion de créer de belles initiatives, pour redonner un peu de dignité, aux ombres de la rue.

 

Les projets et prochains appels aux dons sont consultables sur le groupe Facebook du collectif.

Justine Wild
Par Justine Wild

Crédit Photo : Emilie Lorente et Cécilia Fonseca

Partager sur Facebook
Vu par vous
3024
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !