Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

  • 19/10/20 | Le jeu des 1000 euros en Dordogne diffusé cette semaine

    Lire

    Le célèbre Jeu des 1000 euros, s'était arrêté dans deux communes du Périgord fin septembre malgré la crise sanitaire. Les épisodes enregistrés en public à Saint-Aulaye seront à écouter le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 octobre avec un numéro spécial jeunes. Les équipes de France Inter ont aussi fait escale à Bars près de Montignac-Lascaux. Ces épisodes seront diffusés le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre. Rendez-vous donc sur l'antenne de France Inter cette semaine à 12h45 !

  • 19/10/20 | Bordeaux: 1 minute de silence pour Samuel Paty

    Lire

    Les élus du conseil municipal et les habitants de la ville de Bordeaux sont invités par la Mairie à respecter une minute de silence, lundi 19 octobre à midi afin de "marquer leur solidarité envers les proches de Samuel Paty, professeur à Conflans Saint-Honorine, et envers la communauté éducative". Les élus du conseil municipal de Bordeaux se rassembleront lundi midi dans la cour de l’hôtel de ville. Les drapeaux de l’hôtel de ville seront mis en berne.

  • 19/10/20 | Le bleu au coeur de Biarritz

    Lire

    Amateurs de Street Art, ouvrez vos écoutilles ! Le Street Art COLORAMA festival a commencé depuis le 3 octobre. Il se tient jusqu’au 3 janvier 2021 en plein coeur de Biarritz. C’est plus de 700 m2 investis dans l’Hôtel Bellevue, 5 avenue Edouard VII. Pour cette 5ème édition, la couleur est le Classic Blue. Allez découvrir cette exposition qui s’étale sur 4 étages, de la façade aux escaliers en passant par les chambres.

  • 19/10/20 | Mérignac : le forage géothermique du futur stade nautique commence

    Lire

    Les travaux du futur stade nautique métropolitain de Mérignac ont bien démarré. Après les forages géotechniques déjà effectués par Eiffage, c'est au tour de Dalkia Sud-Ouest d'effectuer ses forages géothermiques. Ces forages ont pour objectif d'évaluer le potentiel d'énergie disponible pour le centre nautique, qui doit ouvrir ses portes en fin d'année 2022. Pour rappel, la géothermie représentera 50% des capacités de chauffage de l'installation. Le stade nautique de Mérignac représente un investissement total de 47 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | SNCF : une "série d'incidents" bloque des centaines de passagers dans les Landes

31/08/2020 | 445 passagers ont pris un bus en gare d'Hendaye ce lundi matin, attendant d'être acheminés en bus vers Bordeaux puis en train jusqu'à Paris.

Incident SNCF

Voilà, à coup sûr, un dimanche dont ils se seraient bien passés. De nombreux voyageurs se sont retrouvés bloqués dans la nuit du dimanche 30 août entre Dax et Bordeaux suite à plusieurs pannes électriques sur le tracé. Ce lundi matin, la SNCF a évoqué "un rétablissement du réseau mardi" mais les travaux à faire seront "conséquents" et devraient concerner "plus de soixante kilomètres de voies principales" selon le ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebarri. À la mi-journée, l'origine précise de l'incident déclencheur n'était toujours pas connue et plusieurs centaines de passagers toujours bloquées en gare d'Hendaye devaient être acheminés vers Bordeaux en bus.

Trois trains se sont retrouvés bloqués dans les Landes dans la nuit de dimanche 30 août à lundi 31 août en raison d'une série de pannes électriques, sans compter de nombreux autres trains qui ont eu du retard où ont dû faire marche arrière, sans que l'on en connaisse encore le nombre précis. Lundi matin, plusieurs trains en direction de Paris affichaient un retard dépassant les 2h30. Environ un millier de voyageurs ont pu repartir après avoir été bloqués toute la nuit dans les Landes, à Morcenx puis Ychoux après être partis d'Hendaye à destination de Paris. Beaucoup d'entre eux ont partagé leur expérience et leur mécontentement sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. 

 

https://twitter.com/paularrory/status/1300229456292909058?s=20

https

Solutions de repli

D'autres voyageurs, qui souhaitaient prendre le train pour rentrer à Bordeaux, n'ont pas vraiment eu plus d'informations sur la situation. C'est le cas de Marie Pendanx, qui devait prendre le train dimanche soir en gare de Dax. "Quand je suis arrivée, j'ai constaté qu'il y avait beaucoup de monde en gare, je me suis dit que c'était à cause de la rentrée. En fait il n'y avait pas de train, aucun guichet ouvert, aucune info sauf des annonces de service pour le port du masque sur le quai. Un train est arrivé en gare avec deux heures de retard, je suis montée dedans et j'ai attendu. Une demi-heure après, j'ai appris qu'il y avait eu un incident à Morcenx et que le départ du train était reporté. Nous étions tous parqués comme des bœufs dans un contexte de covid. Je suis une personne à risque, c'était flippant. Je suis rentrée chez mes parents, j'ai annulé tous mes rendez-vous. Le lendemain, il n'y avait toujours aucun train pour Bordeaux. Aucun bus non plus, rien. J'ai croisé un couple de retraités qui a dormi à l'hôtel. Un ami professeur qui devait faire la rentrée à Paris a fini par prendre l'avion, mais il ne m'a pas dit combien ça lui avait coûté...".

gare de DaxDes passagers bloqués en gare de Dax, où Marie devait prendre son train vers Bordeaux dimanche soir (photo Marie Pendanx).

Dans un communiqué publié en début de matinée, la préfecture des Landes a confirmé avoir "activé le Centre opérationnel départemental (COD), réunissant les services de la préfecture, la police, la gendarmerie, le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et l’association départementale de protection civile (ADPC). À Dax, près de 73 passagers provenant d’un TER et d’un TGV ont dû être hébergés par la SNCF. Ils ont été transportés jusqu’à des hôtels avec le soutien de la sous-préfecture de Dax, de la mairie de Dax et de l’ADPC des Landes. La police nationale était présente pour sécuriser les lieux. L’opération était terminée à 5h du matin. À Ychoux, les passagers du TGV 8538 ont été transférés dans une rame de secours venue de Bordeaux. L’opération de transfert s’est terminée à 6h50", termine la note.

"Enchaînement d'incidents"

Vers 11h30 ce matin, deux responsables régionaux ont tenu une conférence de presse en gare de Bordeaux et donné les premiers éléments d'information. "Il s'agit d'un évènement exceptionnel qui a créé un enchaînement d'incidents et a abouti à l'interruption des circulations. Quelques trains ont pu remonter mais ça a globalement mis les voyageurs dans une situation extrêmement difficile", a ainsi affirmé Jean-Luc Gary, directeur territorial SNCF Réseaux. "Ce qu'on ne sait pas à cette heure, c'est quelle partie a créé quoi : un pantographe défectueux qui a arraché la caténaire ou un élément défectueux de la caténaire qui a lâché et endommagé le pantographe (dispositif articulé qui permet aux trains de capter le courant par frottement). Une enquête interne est en cours. Cela concerne l'ensemble du Sud de l'Aquitaine, avec plusieurs évènements dus à la même cause qui se sont reproduits. On va procéder à la vérification de tous les trains qui ont circulé sur ces sections. Nous avons identifié un élément de caténaire défectueux à Orthez mais on ne sait pas encore s'il est à l'origine du problème. En tout cas, un train a circulé endommagé et a abimé la caténaire à plusieurs endroits, notamment sur les aiguillages".

Jérôme Attou, directeur de crise à la SNCF, affirme que des vérifications doivent se dérouler dans l'après-midi. "On a du déclencher un transbordement sur le TGV 8538, faire venir une rame de Bordeaux avec la protection civile à bord et du ravitaillement. Le transbordement s'est effectué en pleine voie et le train a été réacheminé en gare de Bordeaux. On a aussi fait revenir deux TGV (jumelés) en gare d'Hendaye. À l'heure actuelle, 445 personnes sont toujours dans cette gare. Nous avons mobilisé des bus pour les prendre en charge et les acheminer à Bordeaux puis en TGV vers Paris. Notre priorité, c'est de finir l'acheminement des voyageurs". Ces derniers ont pris des bus en fin de matinée.

Le responsable a également évoqué la question du dédommagement des voyageurs. En début de matinée, Jean-Baptiste Djebarri, ministre délégué chargé des transports, a évoqué un remboursement à hauteur de 300%. Interrogé, Jérôme Attou a clarifié : "nous allons rembourser le billet et donner aux voyageurs deux billets gratuits. On prendra aussi en charge tous les frais annexes (hôtels, ect.) sur présentation de facture liée à l'incident". Le ministre a affirmé que plus de 60 kilomètres de voies principales avaient été endommagés et évoqué des travaux conséquents. Du côté de la SNCF, la reconnaissance des voies et caténaires endommagés est en cours et "on estime que le rétablissement normal du réseau se fera demain". Aucun train ne circulera donc sur les lignes Bordeaux-Hendaye et Bordeaux-Tarbes au moins ce lundi.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2713
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
RECARTE Pierre | 07/09/2020

Cet incident ferroviaire a été le prétexte pour Alain Rousset de relancer « son projet de LGV » à travers un communiqué de presse où la Région déclare : « la nécessité d'augmenter la capacité ferroviaire avec une ligne nouvelle car cet incident montre de manière crue la vulnérabilité de la liaison Hendaye-Bordeaux-Paris ».
La ligne actuelle a une capacité de 240 trains par jour, deux sens confondus et il circulait fin 2018 entre Facture et Hendaye (source SNCF Réseau) 50 trains, deux sens confondus (14 trains de fret, 14TGV, 28 TER).
Faut-il construire une ligne nouvelle pour augmenter la capacité d’une ligne sous-utilisée ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !