Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

29/06/20 : La préfecture des Pyrénées-Atlantiques livre ce lundi le taux de participation définitif aux élections municipales et communautaires du 28 juin 2020. Dans le département, il est de 49,48 % contre 66,85 % en 2014.

29/06/20 : Beynac : C'est ce lundi, que le conseil d'état rendra une décision capitale dans l'épineux dossier de la déviation de Beynac en Dordogne. Le conseil d'état pourrait ordonner l'arrêt du projet porté par le Département et la remise en état du site.

29/06/20 : A Saintes (17), l'ancien adjoint au maire Bruno Drapon est devenu maire à la place du maire sortant Jean-Philippe Machon, avec 31,76% des voix. Bruno Drapon s'impose avec environ 230 voix d’avance face à Pierre Dietz.

29/06/20 : A Royan (17), le maire sortant (LR) Patrick Marengo conserve son fauteuil de maire avec 52,21% des voix face au marcheur Thomas Lafarie avec 21,63 %.Le taux de participation, 35,74 %, est sensiblement le même que celui du premier tour (35,25%).

29/06/20 : A Rochefort (17), le maire sortant Hervé Blanché a retrouvé son fauteuil avec 3494 voix (58,86%) contre 2442 pour Rémi Letrou (41,14%). Le taux de participation est de 35,08%.

29/06/20 : Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d'avance) proche de la majorité présidentielle, a été réélu avec 51,23% face à la liste de gauche commune Bayonne-Ville ouverte et Demain Bayonne Bihar Baiona, avec 46,19%

28/06/20 : À Pessac, le maire sortant Franck Raynal est réélu de justesse avec 50,57% face au candidat tose et vert Sébastien Saint-Pasteur et son alliance avec Laure Curvale (49,63%).

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/07/20 | Charente-Maritime :une enquête sur les circuits courts

    Lire

    Soutenant la démarche de développement des circuits courts engagée par le Département 17 en 2016, la Chambre d’agriculture 17 réalise une enquête afin de mieux connaitre les besoins et les attentes des producteurs locaux en circuits courts et l’intérêt de chacun concernant les outils développés par la collectivité. Dans le but de mieux valoriser l’offre, elle recense également les activités (produits, lieux de vente, agrotourisme…) des entreprises en circuits courts. Contact: 05 46 50 45 00.

  • 04/07/20 | Dax : à la découverte du patrimoine Belle époque de la cité thermale

    Lire

    Avec Dax Architecture (Ed. Kilika), l'historien landais Kévin Laussu offre une riche étude de fond sur ce patrimoine méconnu de la cité thermale. Une première publication qui salue près de 15 ans d'inventaire, et un outil pour mieux connaître l'identité et l'histoire récente de cette ville labellisée Art et Histoire par le ministère de la Culture cet hiver. De quoi prendre conscience aussi des richesses locales à protéger, des belles demeures jusqu'aux portes en bois scuplté et ferronneries.

  • 04/07/20 | Aéroport de La Rochelle : une reprise des vols progressive

    Lire

    Après la liaison avec Lyon depuis le 15 juin et Dublin depuis le 1er juillet, les vols reprennent progressivement à l'aéroport de La Rochelle. Ajaccio (1 vol hebdo) et Londres-Stansted (2 à 3 rotations hebdo) seront de nouveau accessibles à partir du 4 juillet, avant Manchester, London-Gatwick et Genève d'ici le 30 juillet. EasyJet va reprend les vols La Rochelle-Nice à compter du 2 août, à raison de 2 vols par semaine tous les vendredis et dimanches ; Ryanair vers Porto et Bruxelles.

  • 03/07/20 | Rochefort : la réouverture du pont transbordeur remise aux calendes grecques

    Lire

    Initialement prévue le 4 juillet, la réouverture du pont transbordeur n'aura pas lieu. Complexes, les opérations de réglage du Transbordeur et de sa nacelle constituent un défi technique nécessitant de procéder par étapes. La période de confinement et le retard des travaux n'ont pas permis de mener à bien l’ensemble des mises au point nécessaires au bon fonctionnement du dispositif. Le gestionnaire du pont, l'agglo de Rochefort, se dit dans l'impossibilité de fixer une nouvelle date pour le moment.

  • 03/07/20 | Nouvelle-Aquitaine : des chèques vacances pour les plus modestes

    Lire

    Trois millions d'euros, c'est la somme annoncée par la région Nouvelle-Aquitaine pour contribuer aux chèques vacances "solidarité tourisme" (sur sept millions au total) qui seront distribués à 30 000 foyers, soit environ 100 000 personnes. Le plafond par ménage oscillera entre 100 et 400 euros, pour des bons d'une valeur de 50 à 100 euros à destination prioritaire des ménages modestes (en fonction du quotient familial). Cinq nouveaux départements rejoignent le dispositif : les Landes, le Lot-et-Garonne, la Creuse, la Dordogne et la Haute-Vienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

« La Semaine de l’Agriculture », le Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine n'a pas dit son dernier mot

06/05/2020 | Le Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine ne pourra se tenir, les organisateurs proposent donc du 18 au 20 " la Semaine de l'agriculture" 100% en ligne !

"La semaine de l'agriculture" du 18 au 20 mai

La 60e édition du Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine a malheureusement dû être annulée en raison du Covid-19, mais dans l’optique de conserver ce rendez-vous annuel entre les agriculteurs et le public, cette année se tiendra « La Semaine de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine » 100% en ligne. Durant cette semaine entièrement consacrée à l’agriculture, le Salon proposera des reportages, des débats ainsi que des interviews d’experts sur les réseaux sociaux et sur l’agriweb.tv, la web TV du Salon.

 Pour Dominique Graciet, président du Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine et Bruno Millet commissaire général du Salon, il était impossible de priver les acteurs du monde agricole de Nouvelle-Aquitaine de cette vitrine, il a donc fallu imaginer ce nouveau format; « La semaine de l’agriculture Nouvelle-Aquitaine » qui aura lieu du 18 au 20 mai. Prenant appui sur la web tv du salon l'agriweb.tv, nouveauté du SANA 2019, les organisateurs du Salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine entendent bien donner la parole aux agriculteurs venus défendre leur engagement pour nourrir la population tout en faisant face aux défis qui attendent l’agriculture.

Reportages, interviews et débats

Les questions autour des nouveaux enjeux de l'agriculture seront détaillées dans de nombreux reportages réalisés par l’agriweb.tv, des interviews qui proposeront un point de vue privilégié sur les acteurs de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, mais aussi lors de 6 débats qui auront lieu en direct et où l’intervention du public sera de mise avec la possibilité de poser des questions avant et pendant le débat, « il était essentiel de faire en sorte qu’il y est de l’interactivité avec le spectateur, parce que faire une conférence descendante n’avait pas d’intérêt » explique Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine. Il confirme la volonté de dialogue avec les citoyens sur l’agriculture et les défis auxquels elle devra faire face. Parmi les différents thèmes abordés durant ces débats, on retrouve celui de l’écologie avec une discussion autour de la biodiversité et de la qualité de l’eau et de l’air. En plus des questions environnementales, le bien-être animal sera lui aussi au centre d’un débat, et cette année c’est la relation entre l'homme et l'animal dans le cadre de l’élevage qui fera l’objet d’un questionnement, à l’heure où les grands changements sociétaux amènent de plus en plus de personnes à se tourner vers des mouvements anti-élevage. Le dialogue entre agriculteurs et riverains sera lui aussi l’occasion de discussions puisque la cohabitation entre les agriculteurs et les néoruraux est aujourd’hui devenue source de nombreux conflits. Enfin, en conclusion de l’événement un grand débat de clôture sur l’avenir de l’agriculture après le Covid-19 sera organisé, avec la participation de Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine. L’idée générale de ces échanges c’est de donner la parole aux agriculteurs pour qu’ils puissent défendre leur travail auprès des consommateurs. Les initiatives proposant des livraisons de produits en circuits courts se sont multipliées depuis le début du confinement en partie à la demande des consommateurs et les producteurs entendent bien capitaliser sur ce changement de cap dans les habitudes de consommation des Français.

« La crise du COVID-19 a mis en lumière le rôle nourricier de notre agriculture »

Cette parenthèse agricole sera aussi l’occasion de rappeler le rôle que les agriculteurs ont tenu durant crise sanitaire, et la manière dont ils ont dû, en collaboration avec les différentes collectivités territoriales, repenser leurs réseaux de ventes et de distribution. « La crise du COVID-19 a mis en lumière le rôle nourricier de notre agriculture », rappelle Jean-Pierre Raynaud, Vice-Président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Les questions autour de la nécessité d’autosuffisance française en matière agricole et du rôle essentiel des agriculteurs en temps de crise seront donc sans aucun doute dans toutes les têtes au moment des débats. La manière dont les circuits courts se sont organisés doit selon Dominique Graciet, président du Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, pousser les consommateurs français à « repenser la part budgétaire consacrée à leur alimentation en recourant aux circuits courts ». Les enseignements à tirer de cette crise seront donc nombreux et ils concernent aussi le monde de l’agriculture qui s’est adapté dans l’urgence, mais qui compte bien pérenniser les efforts consentis.

 

Clément  Bordenave
Clément Bordenave

Crédit Photo : Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
22602
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -