Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

21/09/20 : Après consulation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/20 | Sacha Houlié claque la porte du bureau exécutif de LaRem

    Lire

    Le député de la 2e circonscription de la Vienne, Sacha Houlié, a annoncé ce lundi 21 septembre qu’il quittait ses responsabilités au sein du bureau exécutif de La République en Marche, en rupture avec les décisions et stratégies prises par direction du Parti. Il suit le mouvement de son ami des bancs de la fac, Pierre Person, le numéro 2 de LaRem. Sacha Houlié reste cependant militant de LaRem et ne quitte pas le groupe parlementaire.

  • 22/09/20 | Un marché de producteurs médocains à Ludon

    Lire

    Le jeudi 24 septembre, de 18h30 à 19h30, l’AMAP des Baillots médocains organisera son premier marché des producteurs sous les arbres situés entre l’église et l’école primaire de Ludon. Ce marché des producteurs, permettra aux ludonais, et voisins, de déguster et acheter des légumes eysinais de saison, des huîtres du Cap Ferret, des confitures solidaires de Parempuyre, de la bière de Labarde, du fromage de chèvre de l’Entre-deux-mers, des produits d’entretiens bio 100 % girondins… tout en respectant les prescriptions préfectorales imposées par la situation sanitaire.

  • 22/09/20 | Une troisième journée sans voiture sur l'île Madame

    Lire

    Le mercredi 23 septembre, de 12 heures à 18 heures, l’accès à l’Île Madame par la Passe aux Bœufs, ne sera autorisé qu’aux piétons, cyclistes et utilisateurs de modes de transport doux. Une calèche et des vélos seront mis à disposition. Cette opération s'inscrit dans le cadre du classement de l'agglomération de Rochefort comme Grands sites de France, qui récompense les collectivités qui promeuvent un tourisme durable sur leur territoire. L'agglo a officiellement reçu cette distinction le 21/09.

  • 22/09/20 | Poitiers: L'Université veut favoriser la poursuite des études post bac

    Lire

    L'université de Poitiers est lauréate d'un nouveau financement du Programme d'investissements d'avenir-PIA avec le projet CODA, à la CrOisée Des pArcours, fruit d'un partenariat avec l'université de La Rochelle, le Rectorat de l'Académie de Poitiers et le Crous de Poitiers. Ce projet vise à créer une dynamique de préparation à l'entrée dans l'enseignement supérieur au plus près des possibilités d'orientation des lycéens sur tous les types de territoires. Objectif : favoriser le taux de poursuite d'études après-bac.

  • 21/09/20 | Location saisonnière : 22 villes interpellent l'Union Européenne

    Lire

    Ce jeudi, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic était au côté des 21 autres maires de villes européennes pour demander une évolution de la règlementation sur la location saisonnière auprès de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence. Leur but : obtenir plus de pouvoir de régulation de cette activité et "poursuivre les plateformes en cas de manquement à la règlementation locale". Des mesures en ce sens sont attendues dans un futur Acte européen pour les services numériques. À Bordeaux, environ 4 300 logements entiers sont soustraits du parc locatif privé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Bayonne: Jean-René Etchegaray repart pour un tour

06/03/2020 | Avec une nouvelle carte: la création d'un territoire du Pays basque dont il s'est fait l'avocat et une liste largement ouverte

Etchegaray Bayonne 2020 Municipales

Le maire a finalement choisi de briguer un deuxième mandat malgré sa charge de président de la jeune Communauté territoriale du Pays basque, la plus importante de Nouvelle Aquitaine. "À 67ans, je suis encore en forme", affirme-t-il . Président départemental de l'UDI 64 il divulguera prochainement le contenu de sa liste non estampillée d'un parti mais s'ouvrira des Républicains aux Radicaux valoisiens voire plus. Recueillera-t-il aussi des sympathisants basques les fruits de son engagement identitaire pour une forme de reconnaissance basque et pour la paix retrouvée des deux côtés de la frontière?...

Invité le 8 décembre par nos confrères de France 3, alors que sa nouvelle candidature aux municipales de mars prochain était évoquée, le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray avait déclaré que s'il jetait l'éponge, il aurait l'impression d'abandonner ses concitoyens mais il se disait encore nourri d'incertitudes. Depuis cette semaine, il n'en a aucune: il l'a officiellement annoncé à la presse, depuis l'hôtel Loustau, à deux pas de la Gare, un lieu emblématique et en pleine transformation de la rive droite de l'Adour. Notamment par la présence d'un Trambus qui a modifié la physionomie de la ville. Malgré sa charge de président de l'agglomération territoriale Pays basque aux 158 communes; la plus importante de la Nouvelle Aquitaine, il repart donc pour un tour.  Avec un petit cadeau: Bayonne a été désignée comme une des villes les plus agréables de l'Hexagone. "C'est le hasard, mais cela fait plaisir. Je ne savais pas que le Journal du Dimanche allait sortir en cette période ce palmarès où Bayonne fait partie des deux premières villes où il fait bon vivre."

De l'attentat de la mosquée aux flux migratoires

"J'y ai réfléchi cet été. Certains ne me croiront pas, mais il s'agissait pour moi de mesurer la charge d'une telle mission. Ce mandat a été dense, avec des réalisations prévues mais aussi des choses imprévues, tel l'attentat de la Mosquée qui a secoué la communauté musulmane mais aussi des faits quiElections Bayonne Etchegaray ont visé d'autres communautés religieuses." (NDLR.- Des tombes souillées ou détruites au cimetière juif). 30% des maires, particulièrement des villes de zones rurales, ne repartent pas en mars prochain et cela signifie aussi une certaine lassitude."

Autre imprévu: depuis l'an dernier, en raison des événements et des reflux de migrants par l'Italie, la frontière d'Hendaye a été une route de transit pour les immigrés et la collectivité de Bayonne a mis en place un accueil à leur intention. "Nous avons pris nos responsabilités au nom du principe humanitaire, explique Jean-René Etchegaray. Il fallait gérer puisque Bayonne se trouve sur ce flux migratoire. Qu'elle soit devenue une halte fait qu'il ne s'agit pas d'une ville banale. Oui cette ville vibre dans tous les pores de ma peau. J'ai 67 ans, j'ai attendu avant de me déclarer car je suis respectueux de ce mandat et je souhaitais l'accomplir jusqu'au bout".Je veux continuer le travail en constituant un large rassemblement, Républicains, Modem, LRem, UDI  (NDLR.- Il en est le président du département), et Radicaux valoisiens) et d'autres qui sont nulle part, voire d'ailleurs. Et un renouvellement de 30% de ses éléments en bénéficiant de l'expérience des Anciens et le renouvellement  des générations. On est au milieu de quelque chose. Mais il n'y aura pas de quotas de formations politique et la liste ne sera pas estampillée de quelque parti soit-il. Il n'y aura pas de dogme, je déteste les dogmes. Je veux transmettre un message de confiance car je suis d'un naturel optimiste. Cela m'aide, mais aide les autres aussi. Moi, j'ai confiance en l'avenir et en celui de ma ville. Bayonne est capitale du Pays basque, c'est un fait établi, avec un ciment: une communauté qui avec sa force ses différences."
Dans ce ciment, on pourrait retrouver, comme il l'a dévoilé ce mercredi sur France Bleu Pays basque, dès le premier tour son adjointe Sylvie Durruty, dans des relations bien plus cordiales qu'en 2014,  mais aussi l'avocate Laurence Hardoin, ancienne candidate aux législatives sous la bannière EH Bai ou encore Loïc Corrégé, le référent des Pyrénées-Atlantiques de La République  En Marche.
Quel nom portera cette liste? " En 2014 elle s'appelait "Bayonne un temps d'avance", rappelle-t-il "Elle pourrait s'appeler ''Bayonne, gardons un temps d'avance", mais ce n'est encore tranché", balaye-t-il en souriant.
Bayonne, un amour qui ne date pas d'hier: c'est dans son village natal du Labourd de Briscous (2732 habitants en 2016), qu'll débute en politique en 1993 avant de rejoindre le maire de la ville d'Entre Nive et Adour, Jean Grenet dont il deviendra l'adjoint à l'urbanisme en 1995, comme il l'a rappelé ce mardi. Pendant treize ans! Parallèlement, il devient Conseiller général de Bayonne Est entre 1999 et 2005. Avant donc de succéder à la dynastie Grenet qui passe des mains de chirurgiens à celui d'avocat.

La  Communauté d'agglomération en toile de fond

Mais une nouvelle donne est intervenue depuis l'élection de 2014, alors qu'Il ne devançait au deuxième tour son adversaire socialiste Henri Etcheto que de 26 voix: la création, suite à la loi NOTre en août 2015, visant une nouvelle organisation territoriale dans un but décentralisateur. Et le Pays basque – français — devenait la plus grande Communauté territoriale en Aquitaine en "fédérant" ses 158 communes. Une espérance de longue haleine depuis des dizaines d'années devenue réalité. "Cela n'était pas prévisible mais voulu ardemment. À commencer par moi, mais cette communauté du Pays basque était une évidence. En être le président? Ce sont mes collègues qui l'ont choisi. Je ne calcule pas, je fais ce que je dois faire. Comme lors de mon investissement pour la paix au Pays basque. Ce qui m'a valu le titre d'abertzale compatible. Or je ne suis pas un indépendantiste, tout le monde le sait. Mais il y a des circonstances qui vous font prendre des risques. Dans mon esprit je suis quelqu'un de libre."

Briguera-t-il un nouveau mandat à la tête de cette agglo? "Ce n'est pas le moment d'en parler, je ne m'imposerai nulle part. De nombreux maires m'appellent à poursuivre, mais chaque chose en son temps. Une chose est sûre l'agglo est un prolongement du mandat municipal." Enfin, recueillera-t-il en 2020 les fruits de son investissement  – indiscutable — dans la défense de l'identité  Pays basque?
À ce jour, il trouvera sur sa route, en face, son adversaire et challenger socialiste de l'élection municipale précédente, Henri Etcheto (Bayonne ville ouverte), et deux duos:  le Conseiller régional Mathieu Bergé et Sophie Herrera-Landa (Demain Bayonne, Bihar Baiona), Jean-Claude Iriart_-Sophie Bussière (Baiona Verte et solidaire), plus une liste en cours d'élaboration, de Pascale Leseillier (Bayonne Plurielle)

 

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
6594
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -