Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. A cette occasion, elle rencontrera les élus et associera l'Etat à un nouveau plan de reboisement

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

  • 10/08/20 | Le Bal des Cèdes en streaming

    Lire

    Les 15 et 16 août prochains, la 1ère édition du festival de musique Le Bal des Cèdes va se tenir à Bègles. Compte-tenu de la crise sanitaire, ce festival, dont la programmation artistique est riche et diversifiée, aura lieu en streaming sur la page YouTube du festival ou en Facebook live. Les organisateurs, souhaitant oeuvrer pour plus de solidarité, ont choisi de reverser tous les bénéfices de cet évènement à Plan International. La collecte de dons se fait sur la plateforme Tipeee. Pour suivre les lives

  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Municipales en Gironde : la métropole en vert et rose

29/06/2020 | Le candidat écologiste Pierre Hurmic a remporté le second tour des municipales à Bordeaux. Il n'est pas le seul : malgré le maintien de Pessac, la métropole bascule à gauche.

Pierre Hurmic

Pierre Hurmic, avec sa liste d'union de la gauche "Bordeaux Respire", est le vainqueur ce dimanche 28 juin du second tour des municipales à Bordeaux avec 46,48% des voix contre 44,12% pour Nicolas Florian et 9,39% pour Philippe Poutou. La capitale girondine Bordeaux s'inscrit donc de facto dans la liste des grandes villes où le vote écologiste a pris le dessus : Michèle Rubirola à Marseille, Grégory Doucet à Lyon, Léonore Moncond'huy à Poitiers ou encore Emmanuel Denis à Tours.

L'avance, a 96 voix d'écart, du premier tour, n'aura donc pas suffi à Nicolas Florian pour remporter la mairie de Bordeaux, tenue par le centre-droit depuis 73 ans. Dans une courte allocution donnée à l'intérieur de la mairie, pendant que l'agitation s'emparait de la foule à l'extérieur du Palais Rohan, le maire sortant a affirmé qu'une "nouvelle page va s'ouvrir pour Bordeaux (...) Je ne baisserai pas les bras, nous siègeront dans un esprit constructif. Nous serons ouverts (...) mais vigilants" a ainsi résumé Nicolas Florian autour de ses colistiers mais assez loin d'un Thomas Cazenave qui avait visiblement pris ses distances, du moins physiquement... "Nous nous efforceront d'être à la hauteur, sans arrogance, des espoirs des bordelaises et bordelais", a notamment affirmé le futur nouveau maire de Bordeaux. Le taux d'abstention, de son côté, est légèrement inférieur à celui du premier tour : 61,67% contre 63,07%. 

La métropole en bascule

Mais la défaite de la droite à Bordeaux n'est pas la seule surprise de ce second tour des municipales, où des surprises ont également eu lieu sur la métropole. À Carbon-Blanc, le maire sortant Alain Turby (43,92%) ne repasse pas face à la liste verte et rose de Patrick Labesse (56,08%). Même chose à Saint-Médard-en-Jalles où le centriste Jacques Mangon (47,54%) se fait ravir la place par Stéphane Delpeyrat (52,46%).

À Mérignac, Bruges et Pessac, la socialiste Brigitte Terraza (56,40%) et les sortants Franck Raynal (divers droite, 50,57%, victoire serrée) et Alain Anziani (64,92%) rempilent pour un nouveau mandat avec des taux d'abstention proches (respectivement 63,83% et 63,39%), tout comme Patrick Pujol (51,76%) à Villenave d'Ornon, Jean-Jacques Puyobrau (62,78%) à Floirac et Clément Rossignol-Puech à Bègles (58,86%).

En revanche, la quadrangulaire d'Ambarès-et-Lagrave a tranché pour la gauche et le successeur de Michel Héritié Nordine Guendez avec 39,08% des suffrages exprimés, mais avec le candidat David Poulain pas loin derrière (31,19%) et une abstention de 64,83%. À Artigues-près-Bordeaux, le chef de file rose et vert Alain Garnier devance de 21 voix la maire sortante de droite, Anne-Lise-Jacquet (43,26%). Malgré le maintien de la droite à Pessac, la majorité de la métropole bordelaise devrait donc basculer en vert et rose : l'alliance PS/GenS/EELV récupèrerait 62 sièges, Communauté d'Avenir (la droite) 38 et LREM quatre. L'élection à la présidence de la métropole, elle, aura lieu le 17 juillet.

Surprises girondines

Sur le reste de la Gironde, on assiste aussi à quelques surprises et basculements. À Salles, le maire sortant Luc Dervillé (37,59%) a été battu par le candidat d'union de la gauche Bruno Bureau (52,98%) avec une abstention plus faible qu'ailleurs : 44,76%. À La Teste-de-Buch, le sortant Jean-Jacques Eroles (divers droite) a été battu par le candidat LR Patrick Davet (44,19%). La liste écologiste, elle, a réuni 17,57% des suffrages. Certaines communes ont réalisé l'exploit d'une égalité parfaite.

C'est le cas, par exemple, de Saint-Sulpice-et-Cameyrac où l'ancienne adjointe Sybil Philippe se fait ravir la place d'un siège par Pierre Cotsas dont c'est la première expérience politique en Gironde (il avait déjà été élu charentais). À Saint-Seurin-sur-L'Isle, en revanche, le plus vieux maire de France Marcel Berthomé (44,12%) ne l'est plus, dépassé de deux points par Éveline Lavaure-Cardona (46,83%). 

À Blaye, en revanche, Denis Baldès (divers gauche) rempile pour un troisième mandat avec une victoire solide (54,38%) face à son adversaire Michel Renaud, ancien élu sous Bernard Madrelle (27,19%), malgré une abstention importante (65,23%). À Pauillac enfin, le conseiller départemental RN Grégoire de Fournas (28,41%), arrivé en seconde position au premier tour, subit une défaite en arrivant troisième face au sortant, Florent Fatin (38,02%). 

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : Clément Bordenave

Partager sur Facebook
Vu par vous
3682
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -